Archives de Tag: Almodovar

Best of ’19 – Cinéma

Belle année cinéma j’ai vu 42 films, 9 de plus que l’année précédente. Presque tous au Cinéma du Palais. Merci la carte d’abonnement qui fait la place à 5 euros 🙂 Et merci pour la programmation qui me correspond bien.

J’ai vu 2 Palmes d’or celle de 2018 et celle de 2019, 2 films asiatiques différents mais qui méritaient bien leur prix : Une affaire de famille et Parasite.

J’ai vu plein de films pas faciles, des films « sociaux ». Pas facile de rester optimiste 😦

Dans l’ordre où je les ai vu : Les invisibles, excellents rôles féminins. J’veux du soleil de François Ruffin sur les gilets jaunes. Le jeune Ahmed des frères Dardenne qui se laisse embobiner par la religion. Roubaix une lumière de Desplechin sur le nord avec un excellent Roschdy Zem. Ceux qui travaillent sur le monde de l’entreprise qui fait froid dans le dos. Sorry we missed you de Ken Loach qui semble avoir perdu tout espoiur dans la société 😦 . Gloria Mundi à Marseille mais tout aussi dur que le précédent.

Et puis 2 films sur les cathos pas à leur avantage mais très bien fait : Grâce à Dieu et Les éblouis.

J’ai aimé le film de la pièce de Alexis Michalik : Edmond.

J’ai vu le Tarantino, le Almodovar, les Xavier Dolan 😉

J’ai vu avec mon fils Melvil (et ce n’est pas souvent qu’il vient avec moi !) Le Jim Jarmusch The Dead Don’t Die que j’ai trouvé excellent. Et la tête de mon fils quand il arrive malheur à Selena, j’en souris encore !

J’ai vu aussi avec Audran cette fois Une joie secrète, un film documentaire sur une prof de danse qui danse 1 mn par jour et diffuse sa performance sur les réseaux sociaux. Très chouette.

J’ai aimé Green Book de Peter Farrelly avec 2 magnifiques acteurs.

Pour finir 2 films d’Europe du sud est Sibel et Dieu existe, son nom est Petrunya, 2 films forts sur la condition de vie des femmes qui pour moi ressemble au moyen âge 😦

Je m’arrête là même si je n’ai pas vu de mauvais films 😉

Quel film vous a le plus marqué en 2019 ?

#365defiphoto – Saison 6 – Semaine #20

Une semaine marquée pour moi par le congrès de la CGT, j’ai suivi tous les débats. Un peu de contestation mais on espère dans l’avenir des luttes !

Sinon j’ai vu un concert, une pièce de théâtre, un film… Une belle semaine.

En image :

Dimanche 12 # Jour 132 : Balade dans une pépinière…  J’aime les plantes et les fleurs mais pas le jardinage 😉

Lundi 13 # Jour 133 : J’aime bien mes pivoines qui poussent toutes seules !

Mardi 14 # Jour 134 : Je regarde la cérémonie du festival de Cannes à l’atelier. J’ai travaillé aussi !

Mercredi 15 # Jour 135 : Temps un peu plus doux alors j’ai préparé une salade composée qui fait un peu été 😉

Jeudi 16 # Jour 136 : Super soirée concert anniversaire de Archive.

Vendredi 17 # Jour 137 : Super soirée avec Edouard Baer au théâtre Antoine. 😉

Samedi 18 # Jour 138 : Cinéma comme à Cannes avec le nouveau film de Pedro Almodovar 🙂

Une semaine bien riche et pleine d’émotions… Le temps est à la pluie alors que j’avais besoin de soleil aujourd’hui pour profiter un peu du jardin !

Je vous souhaite quand même un bon dimanche, le soleil doit bien être quelque part.

Douleur et Gloire de Pedro Almodovar

J’aime bien voir un film alors qu’il est en même temps à Cannes, je serai ravie qu’il obtienne un prix 😉

C’est un bon Almodovar, peut être pas le plus original mais j’ai beaucoup aimé. Pour une fois c’est le portrait d’un homme remarquablement interprété par Antonio Banderas.

C’est même le portrait de Almodovar lui même, peut être un peu « arrangé » ?

On retrouve des périodes de sa vie déjà évoquée dans d’autres films.

Salvador est un réalisateur vieillissant, malade et qui en perd son inspiration et l’envie de travailler. Il se souvient de son enfance, de ses premiers films, d’un homme Federico qui a marqué sa vie, de sa mère qui lui a beaucoup donné, chouette Penelope Cruz.

Le film est bien monté pour les flash back. Les décors sont top, psychédéliques, Salvador traine son mal-être mais sa garde robe est toute en couleurs vives 😉

Le film est sobre sur la dépression, les addictions à la drogue, eux médocs, sur le bilan que l’on fait quand on se sent vieillir… Et il suffit d’un rien pour que la vie reprenne le dessus.

Un joli film émouvant.

Lire la suite

#366defiphoto – Semaine #26

Nouvelle semaine, fin des épreuves du bac, on espère très très fort mais bon….

Pour moi une semaine assez festive finalement et un week-end tranquille dont j’avais besoin je crois… Je dors vraiment mal à cause de mon bras et cela me pèse.

La semaine en image pour me souvenir !

Dimanche 19 # Jour 171 : Journée lecture compte tenu de la hauteur de ma PAL 😉 Hier j’étais au Salon du Livre de poche de St Maur, elle vient de là…

Jour 171-16

Lundi 20 # Jour 172 : Il pleut… toute la journée 😦 J’ai travaillé sinon je ne me souviens plus de la journée !!!

Jour 172-16

Mardi 21 # Jour 173 : Dernier cours  à l’atelier, nous avons pique-niqué. Joli soleil en pâte feuilletée et ce n’est pas moi qui l’ai fait !

Jour 173-16

Mercredi 22 # Jour 174 : Dernière épreuve du Bac ! Soirée anniversaires groupés avec mes ami-e-s collègues… Super chouette cadeau pour aller à l’Opéra l’année prochaine 🙂

Jour 174-16

Jeudi 23 # Jour 175 : Manif qui tourne… Drôle d’ambiance de se savoir encerclés par les CRS ! ET ils ne nous ont pas laissé faire plusieurs tours !!!  Soirée ciné avec Julieta 🙂

Jour 175-16

Vendredi 24 # Jour 176 : Soirée de filles 🙂 Spectacle très sympa Les coquettes et dîner très agréable.

Jour 176-16

Samedi 25 # Jour 177 : Je découvre et apprécie Hervé Commère et j’imagine…. Merci 🙂

Jour 177-16

Et le temps est passé vite 😉 Je réfléchissais au programme de la semaine à venir … Pas mal de travail, une nouvelle manif et … des surprises ? Peut être 😉

Et le soleil est revenu… pourvu qu’il reste 😉 Je vous souhaite une belle semaine.

Julieta de Almodovar

JulietaCiné jeudi après la courte manif 😉

Je n’ai pas précisé le prénom de Almodovar puisqu’il l’écrit ainsi au générique du film !

On retrouve le réalisateur dans ce qu’il sait le mieux faire : nous présenter la vie d’une femme dans un monde de femme.

Julieta a 50 ans et se souvient pour comprendre cette vie marquée par la culpabilité. Elle se souvient de cet homme croisé quelques instants dans ce train, à qui elle a refusé de parler et qui s’est suicidé. Ce même voyage en train où elle a rencontré également l’homme de sa vie….

Et puis la naissance de sa fille, la maladie de sa mère, la vie ou pas…. Je ne vous raconte pas ….

2 actrices Emma Suarez et Adriana Ugarte jouent le rôle de Julieta, c’est vraiment bien vu. Les sentiments sont forts, l’Histoire belle. Comment oublier, se pardonner à soi-même sans comprendre ? L’absence est une douleur comme une drogue…

Rossy de Palma tient un rôle court mais décisif … On n’a pas l’habitude de la voir ainsi, elle est parfaite.

Vous l’avez compris je vous conseille ce film 😉

Lire la suite

Les amants passagers de Pedro Almodovar

Capture d’écran 2013-04-20 à 21.32.30J'aime beaucoup le cinéma d'Almodovar, j'ai adoré certains de ses films et je vais voir à chaque fois ce qu'il nous propose.

Celui-ci n'est pas le meilleur.

On sourit, ou peut rire un peu mais bon, pourquoi tout cela ?

On passe une heure et demi dans un avion qui peut-être ne va pas atterrir. 

La majeure partie des passagers est endormie, et ceux de la classe affaire, qui ne semblent pas vraiment effrayés "règlent" leurs affaires.

Les stewarts font le spectacle ! C'est loufoque, du n'importe quoi almodovarien mais sans plus…

Vivement son prochain film qui je suis certaine nous fera vite oublier celui là 😉

Lire la suite

La piel que habito de Almodovar

Capture d’écran 2011-09-20 à 18.24.26 Dernier film d’Almodovar que je n’avais pas encore eu le temps d’aller voir.

Film noir, très esthétique, une histoire de fou filmé de façon sobre par Almodovar (ce qui  change un peu) et donne encore plus de force à l’intrigue.

Je ne vous raconte pas mais comme le suggère le titre, peut on vivre dans la « peau » d’un autre ?

Antonio Banderas est excellent et accentue le malaise dans sa folie. Marisa Paredes trouve un rôle à sa mesure. La « cobaye » est plus que troublante….

Les images de ce huit clos sont belles, les lumières également.

Je ne peux pas dire que j’ai passé un bon moment tant le sujet est complexe et dérangeant mais quel beau film. Allez-y s’il passe encore près de chez vous.