Archives de Catégorie: Spectacle

Fauves de Wajdi Mouawad à La Colline

Théâtre hier soir pour cette pièce Fauves qui dure 3h30 et on ne voit pas le temps passer, pas un moment d’ennui ou de décrochage !

La mise en scène est impressionnante et porte un texte fort. Les acteurs/actrices sont puissants.

C’est une histoire de famille, un fils cinquantenaire, perd sa mère qui a été renversé par un camion. Il est cinéaste, il a toujours fait passer son métier en premier. Il a négligé ses enfants, il n’a plus de nouvelles de sa fille… Il pense à elle.

Rendez vous chez le notaire pour le décès et … Je ne vous raconte pas mais tout arrive. Le poids des secrets de famille. La vie de sa mère, sa jeunesse, il découvre qu’en fait rien n’est du au hasard, le poids de l’hérédité est lourd à porter.

L’auteur n’épargne pas les femmes, il n’épargne personne en fait, mais il nous laisse quand même de l’espoir malgré ce cumul de catastrophes familiales.

Il y avait le ministre de la Culture dans la salle 😉

Lire la suite

Carmen(s) – Montalvo – MAC Créteil

Danse ce soir avec ce magnifique ballet que l’on avait vu l’année dernière et que l’on avait envie de revoir 😉

Nous étions super bien placés, c’est d’autant plus agréable.

Le message est fort, toutes les femmes sont Carmen, nous sommes Carmen. Revendiquons sans cesse pour notre liberté, nos droits, pour réaliser nos rêves. Que rien ne nous arrête, Carmen a ouvert la voie.

Les danseuses et danseurs sont magnifiques, chacun-e son style, sa danse, sa technique. Et le tout est mixé par José Montalvo avec énergie, joie, folie.

Et la musique est magnifique, je l’ai dans la tête pour quelques jours … L’amour est enfant…. Ne me dites pas merci 😉

Et les images géantes projetées en fond de scène sont superbes. Avec une pointe d’humour pour notre plus grand plaisir.

Si la troupe de Montalvo passe près de chez vous, allez y, c’est vraiment génial.

 

Lire la suite

Messe pour le temps présent sous la Canopée des Halles

Samedi après-midi JL participait à une performance de danse sous la direction de la Maison des pratiques artistiques amateurs MPAA.

La pièce Messe pour le temps présent de Pierre Henri revisitée par la chorégraphe Delphine Caron assistée d’Arnaud Duprat dans le cadre des Remontantes, scènes de mai. La musique est de Ma publictherapy.

C’était très agréable. 2 groupes de danseurs, des plus confirmés, et des plus amateurs mais qui au final forment un bel ensemble.

Et après le spectacle, retour de la musique et les spectateurs se mêlent à la danse, super moment de fête et d’enthousiasme.

Les Damnés à la Comédie Française

Soirée théâtre hier soir à la Comédie Française avec Les damnés d’après Luchino Visconti, Nicola Badalucco et Enrico Medioli.

La mise en scène est de Ivo van Hove, avec la troupe du français dont Denis Podalydès, Elsa Lepoivre, Guillaume Gallienne, Didier Sandre pour les plus connus.

Une famille d’industriels allemand se déchire dans les années 30 pendant la montée en force du nazisme.

Le sujet est percutant, on fait obligatoirement un parallèle avec ce que l’on vit aujourd’hui. Et cela prend au tripes, c’est poignant, inquiétant, puissant.

On peut aimer ou pas, mais on en reste pas indifférent.

Il y a une caméra sur scène qui suit les comédiens et l’image est projeté sur la grand écran en fond de scène. Cela permet de voir au delà de la scène et aussi les expressions sur les visages des comédiens.
Des images d’archives sont aussi diffusées. Cela renforce le sentiment d’oppression que l’on peut avoir.
Et cette urne, ces cendres… La force de l’image.

Les acteurs et actrices se donnent à fond, ils se mettent à nu pour certains sans retenue. C’est un grand moment de théâtre, qui résonne comme un coup de poing, une alerte pour que l’on n’oublie pas et que l’on s’inquiète de ce que pourrait être l’avenir de l’Europe avec une forte montée de l’extrême droite.

Si vous avez l’occasion de voir cette pièce, n’hésitez pas, c’est vraiment très fort.

Lire la suite

Comment j’ai dressé un escargot sur tes seins de Matéi Visniec – Théâtre Le Bout

Soirée théâtre grâce à l’invitation de Miguel-Ange Sarmiento.

Spectacle seul en scène Miguel-Ange Sarmiento sur une mise en scène de Rémi Cotta et un texte de Matéi Visniec.

C’est tendre et poétique. Le postulat de départ est original et le texte suit mais on ressent tout l’amour de cet homme pour cette femme que son coeur a choisi. Et notre coeur fait souvent ce qui lui plait à lui, en toute indépendance.

L’interprétation est très forte, on partage ses délires amoureux, sa douce folie, ses questionnements, ses inquiétudes. Il nous emmène et nous fait vibrer avec lui.

La pièce se joue tous les vendredis de juin au théâtre Le Bout près de Pigalle. Pour bien commencer une chouette soirée.

A découvrir.

Lire la suite

Allegria – Kader Attou – MAC Créteil

Danse ce soir à la MAC avec Kader Attou que l’on aime beaucoup.

Ballet pour 8 danseurs, Kader, de temps en temps tu pourrais associer quelques danseuses à tes créations !

C’était très bien, du classique de Kader Attou avec des moments forts, de jolies trouvailles, toujours un petit côté battle mais peut être moins.

Chaque danseur est différent, a ses points forts. Ils sont vraiment forts.

Les musiques sont également très bien trouvées et variées.

Nous avons passé un bon moment, je vous conseille fortement ce chorégraphe et sa compagnie.

Lire la suite

Les Elucubrations d’un homme soudain frappé par la grâce – Théâtre Antoine

Soirée théâtre pour retrouver (après Cannes) Edouard Baer dans ses oeuvres délirantes.

Cet article n’est pas sponsorisé, j’ai acheté ma place pour voir le spectacle mais je ne serai pas du tout objective. Je craque complétement pour Edouard Baer ! Et j’adore tout ce qu’il fait.

Cette fois il délire sur l’acteur qui tout d’un coup ne peut plus jouer car il n’y crois plus, blocage et donc fuite. L’homme est lâche.

Il se réfugie dans le théâtre voisin, le décor est celui d’un bar et le technico-acteur lui donne la réplique. Christophe Meynet assure face à un Edouard certainement imprévisible.

Le titre, étrange, finalement correspond bien aux élucubrations du poète qui n’hésite pas à citer voire imiter ses mentors.

On rit mais pas que, on peut réfléchir au sens de la vie, à l’intérêt de faire ou pas certaines choses, au courage d’oser faire ou ne pas faire… Bref de nombreuses questions existentielle fleurissent tout au long du spectacle.

J’adore 🙂

Lire la suite