Archives de Catégorie: Spectacle

Compagnie DCA / Philippe Decouflé à Chamarande

Danses Tricotées. Ou pas.

Dimanche après midi au domaine départemental de Chamarande, Philippe Decouflé avec sa compagnie DCA proposait une suite de petits spectacles. Sous le soleil, au milieu de ce magnifique parc, c’était bien agréable.

Par tranche d’une demi heure, 4 ou 5 petits ballets, dans l’esprit de ce que nous connaissons.

Certains avec les fameux costumes tricotés très colorés qui apportent une note joyeuse à la danse.

On reconnait les danseur.se.s vu.e.s lors de l’incroyable soirée à Chaillot : Tout doit disparaitre.

Quelques photos qui « parleront » mieux que moi.

Philippe Decouflé proposera un ballet à La Villette en juin, je vous le conseille.

Lire la suite

Gloria de José Montalvo à la MAC

Reprise de nos abonnements en fanfare… Superbe spectacle de José Montalvo. Superbe pour un retour après les galères covid…

Alors ce n’est pas un ballet traditionnel, les danseur.se.s, ils sont 16, se rappellent d’un souvenir d’enfance souvent lié à la danse, ils nous disent aussi de quoi ils sont fiers, chacun leur tour en intervenant au milieu de la danse.

Entre chaque courte intervention, ils dansent. Chacun.e sa spécialité puis ensemble, ils mixent ces spécialités et c’est vraiment formidable.

Ils dansent le flamenco, du hip-hop et de nombreuses variantes, de la danse classique, de la danse africaine. Ils chantent aussi et jouent de la musique en live.

Et tous portent des valeurs de partage, de bienveillance, de « il faut croire en ses rêves », il faut aimer et se faire plaisir en dansant quoi qu’il arrive. La vie est belle à travers la danse. On a le droit de faire ce que l’on veut à partir du moment où on veut le faire, danser, danser avec une robe même si on est un garçon, danser comme un homme pour une fille, ou si on est une fille montrer sa poitrine si on le veut, devenir danseur même si on a été blessé, si on a un handicap, si sa famille ne le veut pas, si tout le monde se moque, persévérer, aller au bout de son rêve, y croire, toujours…

Montalvo porte souvent ces valeurs dans ses spectacles, là il a tout mis. C’est un spectacle un peu moins ballet au sens traditionnel, l’histoire n’est pas linéaire, c’est la somme des « histoires » des danseur.se.s et c’est émouvant et vraiment très beau.

Et puis la musique est tellement entrainante, c’est un régal. Les vidéos et projections en fond de scène sont aussi parfaitement choisies.

J’espère que ce spectacle pourra être présenté à de nombreux jeunes.

Si un ballet de José Montalvo passe près de chez vous, allez-y sans hésiter 😉 Quel talent.

Lire la suite

Saint-Exupéry – Le mystère de l’aviateur au Splendid

Invitation hier soir au Splendid pour cette pièce de Arthur Jugnot et Flavie Péan.

Un père et son fils ado, suite au décès du grand-père, vide la maison. Les deux sont un peu en froid mais les souvenirs du grand-père vont les aider à renouer le dialogue autour de la vie d’Antoine de Saint-Exupéry.

Nous découvrons donc la vie et les secrets de cet écrivain, poète et aviateur.

La mise en scène est bien faite, les comédiens donnent vie aux 2 mondes simplement. C’est rythmé et la vie de Saint-Ex est passionnante.

L’évolution de la relation entre le père et le fils est également intéressante. On s’y retrouve en tant que parent, et surement en tant qu’ado aussi.

De bonnes idées de théâtre qui pourront plaire à un large public. C’est instructif, tendre et drôle à la fois.

Lire la suite

Costard – Cie Hafid Sour – Cabaret Sauvage

Soirée danse au Cabaret Sauvage. Merci Barbara et Isabelle pour l’invitation.

6 danseurs de hip-hop je vais dire classique et toujours le même reproche : où sont les femmes ?

Différents tableaux avec évolution de la tenue vestimentaire, des jeux autour des accessoires. Rien de bien nouveau cependant.

Mais les danseurs sont bons, énergiques, souriants. La scène est un peu petite pour qu’ils puissent se donner à fond je crois.

On passe un bon moment, c’est vraiment une danse festive et les rappels sont très sympa.

Nous n’étions pas très nombreux, un peu à cause du pass sanitaire surement. Ils jouent jusqu’au 1er août si vous êtes à Paris. Et en première partie de soirée il y a encore aussi Electro Street. Si vous aimez le hip-hop c’est l’occasion.

Lire la suite

Margem de Victor Hugo Pontes au Théâtre des Abbesses

Dernier spectacle de notre abonnement Théâtre de la Ville

Un spectacle mi-théâtre mi-danse avec de jeunes artistes et même quelques enfants parisiens.

C’est en portugais sur-titré en haut de la scène, et ce n’est pas très pratique, soit on lit, soit on regarde. Et ils parlent beaucoup quand même.

Ils font le parallèle entre un livre et l’époque contemporaine. Ils abordent de nombreux sujets, les jeunes livrés à eux-même, la violence, la famille, l’amour, le racisme, l’homosexualité, la mort… Le lien entre ces jeunes au passé difficile est très fort.

J’ai bien aimé dans l’ensemble mais ne comprenant pas le portugais, c’est un peu complexe. Trop de choses abordées, pas assez de place pour la danse. Mais c’est très chouette, ces jeunes ensemble partagent toute leur énergie.

Victor Hugo Pontes, un nom à retenir 😉

Lire la suite

Propulsion 2021 aux Plateaux Sauvages

Très chouette soirée hier au Plateaux Sauvages dans le 20ème arrondissement de Paris.

Audran joue avec ses ami.e.s dans un des 6 spectacles retenus pour ce tremplin.

Le public peut voter s’il voit les 6 spectacles. Nous étions venus en force il faut bien le reconnaitre.

C’était très varié : stand-up, théâtre, danse, performance…

Les jeunes sont motivés, les projets sont très originaux. Dans l’ensemble on ne s’ennuie pas et le niveau est assez relevé.

Manon Ayçoberry et sa troupe propose Entre les deux il y a Gênes, le spectacle retravaillé qu’ils ont proposé sur You Tube cet hiver.

Leur spectacle parle de l’Italie, du G8 et des violences policières… Pas facile comme sujet, c’est très fort, même en connaissant le texte, j’en avais la chair de poule à certains passages.

Voir ces 6 jeunes mobilisé.e.s contre les violences policières, s’intéresser activement à la politique et à l’histoire, cela me touche tellement. Très fière d’eux.

Ils ont gagné le Prix du public, on l’espérait fortement.

Et … Ils ont gagné le Prix du jury, waouuu, tellement contente pour eux. Presque 2 ans qu’ils travaillent sur ce projet avec tous les reports à cause du Covid… Belle récompense bien méritée. Toute la salle était enthousiaste.

Les prix vont leur permettre d’avoir un accompagnement pour promouvoir leur projet, je me répète mais bravo, bravo encore.

Je vous dirai quand ils joueront à Paris 🙂

Childs – Carvalho – Lasseindra – Doherty au Châtelet

Dans le cadre de notre abonnement au Théâtre de la Ville, on retrouve les danseurs du Ballet de Marseille au Châtelet.

Une soirée étonnante dans ce superbe théâtre du Châtelet.

On commence vaec Tempo Vicino de Lucinda Childs, les premiers instants en contre jour sont saisissants. 4 danseuses, 4 danseurs, une danse très précise, presque classique. Je suis surprise.

Avec Tania Carvallho et son One of four periods in time, on entre dans le vif du sujet, une danse énergique, très visuelle, de vrais tableaux de groupe.

Ensuite Mood de Lasseindra Ninja nous transporte ailleurs, le monde de la nuit, la musique envoutante et la culture du voguing. Homme, femme, tous semblables, en costumes roses provocateurs. Une performance totalement déjantée et incroyable que nous avons tous appréciée.

Pour finir, Oona Doherty propose Lazarus, 20 danseur.ses sur scène, un effet de groupe intense sur une musique religieuse revisitée.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, je ne comprends pas toujours bien le travail de (La)Horde mais cette fois c’était incroyable. Et puis les danseuses et danseurs, tous « désexués », sont tellement brillants et beaux….

Ravie d’avoir retrouvé le spectacle vivant.

Je suis vaccinée, je l’ai fait dès que possible pour me protéger, protéger ma mère qui est aussi vaccinée et contribuer à ce que l’on puisse, tous ensemble, retrouver une vie normale. S’il faut passer par l’obligation et bien je suis pour. Aucune envie d’être reconfinée alors que le vaccin peut nous permettre d’enrayer cette épidémie.

Lire la suite

4D+ Sidi Larbi Cherkaoui à La Villette

Danse à nouveau ce soir avec le travail toujours superbe de Sidi Larbi Cherkaoui.

4D ou 5 duos de danse…

La soirée est composée en 2 parties, les couples femme-femme, femme-homme ou homme-homme sont merveilleux. C’est beau… les corps s’entremêlent, se font et défont, au rythme de musiques live venues d’ailleurs. On ne voit pas beaucoup les musiciens et chanteurs en fond de scène c’est un peu dommage.

Ce ballet est très actuel, les images projetées nous rappelle les incohérences du monde. Je vous mets en dessous les détails, mais l’idéal est de le voir 😉

Nous avons tous été enchanté par ce spectacle. Nous avons ensuite avec nos ami.e.s bu un verre dans la parc de La Villette, il faisait bon, c’était bien agréable, la vraie vie.

En ce moment sur Arte Concert vous pouvez voir un autre ballet de Sidi Larbi Cherkaoui : Nomad

Lire la suite

Electro Street au Cabaret Sauvage

Soirée danse suite à l’invitation de Barbara au Cabaret Sauvage. Cette jolie salle dans le Parc de la Villette est vraiment chouette.

Le spectacle a commencé bien en retard mais bon ce n’est pas bien grave. Le public était très jeune et de toute origine, ça fait plaisir qu’ils aiment la danse. C’était aussi très masculin… Autour des danses urbaines, c’est souvent des garçons, je ne sais pas trop pourquoi.

Donc 5 danseurs, une danse « electro » très spécifique, beaucoup de mouvement avec les bras. Des musiques variées, pas tout electro (comme je l’avais imaginé !) Une heure de danse super rythmée, ils se donnent à fond et le public est très réactif avec encouragements à volonté.

Pour moi qui suis habituée à voir de la danse contemporaine, cela manque d’une chorégraphie un peu plus travaillée.

Mais l’ensemble est quand même vraiment bien. Ils dansent jusqu’au 1er août au cabaret sauvage dans le Parc de La Villette. Pour une soirée sympa, n’hésitez pas ( la salle est très agréable).

Lire la suite

Grand Finale de Hofesh Shechter – La Villette

Retour de Hofesh Shechter à la Villette pour notre plus grand plaisir. On a déjà vu ce ballet il y a quelques années.

Je me souvenais de quelques parties mais pas de l’ensemble ni de cette musique, j’ai du confondre avec un autre ballet.

10 danseur.se.s, 5 musiciens classiques mais pas que, une énergie constante qui emporte tout. Je ne vais pas reprendre mon précédent article, je suis juste cette fois moins surprise car on a revu plusieurs fois le travail de Hofesh Shechter depuis.

Je reste sous le charme même si le mot ne va pas forcément avec la vision un peu sombre du monde qui nous est proposée.

La saison prochaine, deux de ses créations vont rentrer au répertoire de l’Opéra de Paris, j’ai déjà réservé des places pour mars 2022.

Lire la suite