Archives de Catégorie: Livres

Le Diable est un mec bien de Thomas Piet

Merci aux Editions Kiwi romans pour cette découverte.

Un roman que je qualifie de feel good et que j’ai lu avec plaisir.

L’auteur nous emporte avec des journalistes pour une interview avec le Diable. Et oui, passage dans l’au delà pour une rencontre inimaginable.

Ezéchiel Urso, le journaliste de Papier Blanc est complétement motivé pour cette rencontre. Toutes les représentations que l’on peut avoir de l’Enfer s’envolent. Il semble que le Diable soit un mec bien.

Mais comment donner cette info sur Terre sans s’attirer les foudres des humains, religieux ou pas en fait.

L’analyse est sur ce point intéressante, nos Dieux ont créés le bien mais du coup aussi le mal.

Nous avons chacun notre vision et notre définition de l’Enfer. Ce n’est pas si simple…

Le livre est plein d’humour et de spiritualité, les deux sont compatibles.

Je vous laisse découvrir ce premier roman prometteur.

Lire la suite

L’été froid de Gianrico Carofiglio

J’ai découvert cet auteur italien l’an passé grâce au Editions Slatkine et Cie et je viens de recevoir son nouveau roman traduit de l’italien. Merci Slatkine, j’ai bien aimé ce livre sur la mafia italienne, à la façon de la série Gomorra.

En 1992 à Bari, le fils d’un chef de clan est enlevé alors que sévit une guerre entre les différents groupes.

C’est la maréchal Fenoglio qui est chargé de l’enquête. Il connait bien sa ville et tous les clans.

Le livre est divisé en 2 parties, tout d’abord, un long récit des pratiques mafieuses puis l’enquête sur la disparition de l’enfant.

Le tout dans l’actualité italienne de l’époque avec les attentats contre les juges.

L’auteur est un magistrat qui connait donc parfaitement les rouages de la mafia. L’écriture est précise, le « flic » analyse tout et est très mesuré et précautionneux.

Une lecture intéressante, un bon polar aussi.

C’est très différent de son livre que j’ai lu l’an dernier Trois heures du matin, c’est un auteur que je vous recommande. Le connaissez vous ?

Lire la suite

La belle est la bête de Floriane Joseph

Un premier roman que j’ai reçu des Editions Frison-Roche. Merci beaucoup pour cette découverte. Une belle histoire de femme.

Un roman à la fois très réaliste par le sujet mais traité dans un univers de conte. On ne sait pas où on est ni à quelle époque sans que ce soit gênant. Un univers recréé à la façon un peu des mille et une nuit.

La Princesse Leïla est défigurée par un individu qui lui lance de l’acide au visage. Commence alors pour elle et sa famille une nouvelle vie. Un parcours qu’elle mène avec beaucoup de courage.

Comment accepter son apparence, comment pouvoir s’aimer et se faire aimer ? Comment supporter le regard des autres quand on ne peut soi même se regarder ?

L’écriture est précise, forte comme le caractère de Leïla et de ses soeurs qui la soutiennent inexorablement. Les sujets sont graves mais les pages sont aussi pleines de poésie.

La talentueuse jeune auteure aborde des thèmes d’actualité comme la place des femmes dans la société, la place de l’art également et la liberté d’expression, tout cela sur fond de tolérance et de respect.

Un joli livre, agréable à lire, qui nous emmènent dans un monde imaginaire.

Lire la suite

Vert Samba de Charles Aubert

Après avoir retrouvé Benny, cette fois c’est Niels, sa compagne Lizzie et son ami Vieux Bob que je suis ravie de retrouvé dans le sud de la France.

J’avais beaucoup aimé Bleu Calypso et Rouge Tango. Merci aux Editions Slatkine & Cie de me permettre de suivre leurs aventures.

Niels a tout quitté pour vivre proche de la nature, tranquille au bord du lac.

Mais bon le calme est relatif, cette fois encore, un cadavre est découvert pas loin, et son pote le flic est sur l’affaire. Lizzie, journaliste s’en mêle aussi… et tout s’enchaine.

C’est un polar, mais pas de détail sur la victime, l’auteur nous garde à distance, on mène plutôt l’enquête. Et on profite de la chaleur, des beaux paysages, de la lenteur du temps, de la pêche et de l’amitié entre les principaux personnages.

L’écriture est précise, tendre, elle nous entraine dans les interrogations de Niels avec plaisir.

Je vous conseille cette petite série, j’espère qu’il y aura une suite.

Lire la suite

La proie de Deon Meyer

Contente de retrouver Benny Griessel et l’ambiance si particulière des polars d’Afrique du Sud de Deon Meyer.

C’est une grande série, mais pas toujours avec les mêmes « héros ». Je vous conseille vivement, à lire plutôt dans l’ordre 😉

Benny et Vaughn Cupido enquêtent sur la mort d’un ancien flic, retrouvé sur le bord d’une ligne de chemin de fer. Il semble qu’il ait été poignardé puis jeté du train. Mais par qui ? Et pourquoi ?

En parallèle nous suivons Daniel Darret, à Bordeaux, oui, en France, un ancien militaire sud-africain qui essaie de se faire oublier et de mener une vie tranquille.

On part donc pour un grand voyage entre la France et l’Afrique du sud avec des personnages attachants, un bon suspense, des rebondissements, de l’adrénaline. 500 pages difficiles à lâcher.

Je ne vous en dis pas plus pour vous laisser découvrir.

Etes vous fan de Deon Meyer ?

Lire la suite

Noces de Charbon de Sophie Chauveau

Saga familiale dans le monde du charbon tout au long du XXème.

L’auteure raconte l’histoire de sa famille depuis ses arrières arrières grand-parents.

Ils viennent tous du nord de la France et ont travaillé dans le charbon. Du côté de son père, plutôt des mineurs, même si il y a plus de femmes dans la famille. Du côté de sa mère, des « patrons » passionnés par le charbon et un arrière grand-père qui a fait avancer la cause ouvrière.

Mes amies Cathy et Monette ont beaucoup aimé ce livre, je dois vous dire que j’ai eu un peu de mal. Je l’ai trouvé bien long et je n’ai pas réussi à apprécier les personnages, à part peut être Hyppolite, l’arrière grand-père. Les enfants ne sont pas bien traités, les « parents » ne sont pas aimables…

C’est dommage car l’histoire autour des mines et du charbon est intéressante mais je n’ai pas vraiment accroché.

L’avez vous lu ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

L’émouvante et singulière histoire du dernier des lecteurs de Daniel Fohr

Dernier livre édité et reçu de chez Slatkine & Cie, merci.

Avec humour, l’auteur nous présente le dernier lecteur homme de littérature.

Le livre est très second degré, voire plus, il faut le lire avec ce recul mais la trame fait forcément réfléchir. Qui sera encore lecteur dans quelques années ? Et oui les femmes lisent davantage que les les hommes.

On peut donc imaginer un monde où les hommes ne lisent plus mais quelle tristesse. Car s’il n’y a plus de lecteur, y aura t’il encore des auteurs ?

Que serait une littérature dédiée spécifiquement aux femmes ?

Le dernier des lecteurs essaient par tous les moyens de redonner le goût de la lecture autour de lui, de partager sa passion et ses découvertes. Seules les femmes le comprennent (ce qui n’est pas rien) mais cela reste inquiétant.

JL lit beaucoup (pour un homme 😉 ), mes garçons, l’aîné lit un peu, le second lit des mangas, le troisième beaucoup de théâtre … Mais je connais des hommes qui ne lisent jamais.

Le confinement va t’il changer les choses ? Le livre est un peu inquiétant quand même.

Qu’en pensez vous ? Les hommes lisez vous ? 😉

Lire la suite

Best Love Rosie de Nuala O’Faolain

Un livre que m’a prêté mon amie Monette, je l’ai lu le week-end dernier mais il m’a fallu un peu de temps (et lâcher mon puzzle) pour vous en parler.

Rosie, entre 50 et 60 ans, après une vie professionnelle riche, mouvementée et voyageuse décide de rentrer en Irlande pour aider sa vieille tante Min.

Mais cette « pré-retraite » ne va pas se passer comme elle l’imaginait.

Elle part à New-York pour finaliser un projet d’écriture, sa tante la rejoint et décide d’y rester.

Rosie se retrouve seule en Irlande, elle hérite indirectement d’une vieille maison sur la côte. Elle s’y installe et réfléchit au sens de la vie, son passé et surtout son futur qui lui semble bien triste.

L’amour, l’amitié, les sentiments sont forts dans le livre.

L’analyse de la relation entre les 2 femmes est très intéressante, Min a élevé Rosie, le travail de Rosie les a éloignées, elles se retrouvent mais inversent leur énergie.

Rosie réfléchit au temps qui passe, l’âge ne lui permet plus de faire ce qu’elle faisait avant, son regard sur le monde, le regard que les autres portent sur elle, tout change, le vieillissement lui pèse. Ce n »est pas simple et j’ai retrouvé un bon nombre de mes interrogations.

J’ai lu ce livre le week-end dernier dans le même temps que je regardais la série En thérapie… Vous pouvez imaginer le tumulte dans ma tête 😉

Le livre nous offre aussi un beau voyage en Irlande.

Connaissez vous cette auteure ? Avez vous lu d’autres livres ?

Lire la suite

Le Stradivarius de Goebbels de Yoann Iacono

Un livre qui m’a été envoyé par les Editions Slatkine & Cie que je remercie. J’ai passé un bon dimanche avec ce livre qui nous fait voyager entre musique et seconde guerre mondiale, à Paris, Berlin, aux Etats-Unis et au Japon.

C’est le premier roman de l’auteur, c’est basé sur une histoire vraie, celle de Nejiko Suwa, une célèbre violoniste japonaise.

Jeune prodige japonaise du violon, elle vient avant la guerre en France pour compléter sa formation. Le Japon étant l’allié des allemands, ils se servent d’elle pour montrer la grandeur des compositeurs allemands. Goebbels lui offre un magnifique violon.

Félix Sitterlin après guerre, recherche ce violon qui a été volé à une famille juive déportée ensuite.

La vie de cette femme qu’elle a longtemps consignée dans son journal est romanesque. Grâce à ses talents de musicienne, elle a rencontré beaucoup de monde (pas forcément les meilleurs pendant la guerre) et voyagé partout dans le monde.

On apprend beaucoup sur le guerre, sur la musique à cette époque, la grande musique mais aussi le jazz, sur le Japon également.

Une histoire forte, assez incroyable, le monde de la musique vu de l’intérieur. Un bon premier livre à découvrir sans hésiter.

Lire la suite

La vie rêvée des chaussettes orphelines de Marie Vareille

Un livre style comédie romantique pour les longues soirées de ce semi-confinement. Je crois qu’il a été mis en avant dans le #defilivres

Alice arrive à Paris pour commencer une nouvelle vie et oublier ce qu’elle nous confie au fil du livre dans un journal qu’elle a écrit quelques années avant.

Alice a vécu un drame, elle doit se reconstruire mais le chemin est difficile.

Le livre est plein d’émotions et de rebondissements. On s’attache à Alice, à sa soeur, moins à leur mère. Mais aussi à ses collègues de travail, ses amies qui rêvent de rapprocher les chaussettes mais peut être aussi les gens perdus…

C’est une belle histoire, l’écriture est fluide et agréable.

Connaissez vous cette auteure ? Avez vous lu d’autres titres d’elle ?

Lire la suite