Archives de Catégorie: Livres

Une joie féroce de Sorj Chalandon

J’aime bien cet auteur principalement pour son livre Le quatrième mur que je vous conseille vivement.

Son nouveau livre est différent de ce qu’il écrit d’habitude.

Cette fois, la guerre est celle que l’on doit mener contre le cancer.

Jeanne, une libraire apprend qu’elle est malade. La vie ne l’a pas épargnée car elle a perdu son enfant malade. Son couple ne résiste pas à la nouvelle de la maladie.

A l’hôpital elle rencontre des amies d’infortune et auprès de ces 3 femmes sa vie évolue doucement.

Au deux tiers du livre, l’histoire bascule, je vous laisse le suspense, c’est surprenant mais réjouissant.

J’ai été happé par la lecture, l’écriture est belle, le style impeccable. Les descriptions de la découverte de la maladie, les réactions des proches et des médecins, les premiers soins, tout est vraiment bien écrit. J’ai pensé à mes amies qui sont passées par là.

Mais le livre n’est pas que le récit autour de la maladie, c’est plutôt la renaissance d’une femme à travers elle, le coup de boost qu’elle découvre en elle pour se battre, pour renaitre.

L’avez vous lu ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon de Jean Paul Dubois

Rentrée littéraire avec Jean Paul Dubois.

J’ai lu un de ses anciens livres cet été et du coup j’ai eu envie de lire le nouveau également, j’ai sagement attendu que ma bibliothèque le propose !

On retrouve un Paul qui nous conte sa vie. Cette fois il est le fils d’une française cinéphile et d’un pasteur danois. Après différentes péripéties il s’exile au Canada ou il devient intendant d’une résidence luxueuse.

Mais aujourd’hui il est en prison, il partage sa cellule avec un Hells Angels.

On suit en parallèle son quotidien et ses souvenirs.

C’est l’histoire d’une vie, une vie somme tout assez banale même si tout le monde ne va pas en prison mais l’injustice frappe partout.

J’aime l’écriture de l’auteur, elle tend parfois vers la poésie. On se laisse porter dans cette vie assez simple, avec les interrogations de Paul, le poids des souvenirs, l’avenir assez fermé… Quelques notes d’humour un peu froid, des situations qui peuvent faire sourire, on accompagne Paul sur son chemin semé d’embuches.

Une histoire de vie qui montre l’importance des liens d’amitié que l’on peut tisser et qui dénonce les injustices.

Lire la suite

Reflex de Maud Mayeras

Une auteur qui m’a été conseillée par une amie.

Deux histoires de vies en parallèle et une fin vraiment surprenante.

On suit Iris, photographe sur les scènes de crime, sa dernière intervention lui rappelle la disparition de son fils. Elle cherche à comprendre et pour cela retourne sur les lieux du drame.

En parallèle on suit une jeune fille qui devient mère, puis la vie de l’enfant qui devient femme et également mère d’un garçon…

L’ensemble est très glauque, leurs vies sont vraiment difficiles, tout est sombre.

Je ne veux pas vous révéler l’intrigue même si on se doute qu’ils vont se croiser à un moment et la fin est tellement plombante.

Le livre aborde la problème de la maternité précoce, de la difficulté des parents à aider leurs filles.. avec une bonne dose d’horreur assez inimaginable.

Le livre est vraiment sombre que la nature humaine.

L’avez vous lu ? Avez vous lu ses autres livres ? Vous me les conseillez ?

Lire la suite

La valse des arbres et du ciel de Jean Michel Guenassia

Une histoire romancée du séjour de Vincent van Gogh à Auvers sur Oise en 1890.

Marguerite Gachet, fille du Docteur Gachet qui a soigné et aidé de nombreux peintres, se souvient des quelques mois que Van Gogh a passé près de chez elle.

Elle relate leurs rencontres, la peinture de Vincent, les portraits qu’il a fait d’elle ou de son père, les déjeuners … et leur histoire d’amour.

Elle était toute jeune, pleine d’envie d’émancipation et de liberté, contestataire vis à vis de son père. Son rêve était de devenir peintre mais par manque d’imagination, elle n’arrivait qu’à copier les grands maitres (ce qui est déjà très fort).

Le roman se lit très bien, Van Gogh apparait comme quelqu’un de sympathique, passionné par sa peinture et ayant une vision du monde émerveillée.

Marguerite est une enfant gâtée, assez égocentrée. Peu importe la part de vérité, cela donne un bon livre avec une fin rebondissante.

Du même auteur je vous conseille vivement Le Club des Incorrigibles Optimistes si vous ne l’avez pas lu. Je ne retrouve plus mon exemplaire, peut être l’ai je prêté ?

Lire la suite

La vérité sur le mensonge de Benedict Wells

Merci aux Editions Slatkine & Cie de m’avoir proposé de lire le nouveau Benedict Wells en avant-première.

J’avais beaucoup aimé La fin de la solitude et Le dernier été de ce jeune auteur suisse-allemand.

Il s’agit cette fois d’une recueil de nouvelles.

De belles courtes histoires poignantes, souriantes, avec une pointe de fantaisie, de rêve, de souvenirs.

On retrouve le style de l’auteur, sa douceur, une espèce de candeur bienveillante même si l’histoire peut être difficile.

On retrouve la famille, l’écriture, le mystère, la mort, la folle histoire des livres, un délire autour de Star Wars, la liberté, l’enfance…

Pas facile de parler du livre dans son ensemble, ni envie de vous dévoiler une nouvelle plus qu’une autre.

Je vous conseille vivement de découvrir cet auteur et cette agréable lecture. Vous pouvez dès aujourd’hui le trouver en librairie.

Lire la suite

L’Empreinte de Alexandria Marzano-Lesnevich

Je suis allée au bout de ce livre, l’Empreinte, car il m’a été offert mais j’ai eu beaucoup de mal.

Une jeune étudiante en droit étudie l’affaire d’un condamné à mort, un jeune homme qui a tué un enfant.

Elle reprend tous les procès-verbaux de la police, les articles, les dépositions, les comptes-rendus du tribunal… pour retracer l’histoire de Ricky.

En parallèle elle nous raconte sa propre histoire et les traumatismes qu’elle a vécu enfant.

Les 2 histoires de famille nombreuse s’emmêlent et j’ai eu du mal à faire la part des choses. Le sujet de la pédophilie n’étant bien sur jamais simple.

Et puis le style (ou la traduction ?) est trop impersonnel, par moment j’ai eu l’impression de lire des rapports, c’est long, pas très agréable comme lecture.

Je vais vite passer à autre chose 😉

Dites moi si vous êtes du côté des bonnes critiques que j’ai lues.

Lire la suite

Le dernier thriller norvégien de Luc Chomarat

Un polar français qui ne vient pas du nord même si… l’auteur s’amuse avec la vague scandinave. Merci MM ❤

Ce n’est pas un polar comme les autres, on a bien un tueur fou, des femmes victimes, un flic dépassé mais aussi un agent littéraire qui débarque au milieu de tout cela.

Quand il croise Sherlock Holmes, son esprit part en vrille. Le polar c’est son histoire, ils sont dans le livre !!!

C’est à la fois un peu tiré par les cheveux (si je peux dire), déjanté, drôle et par moment il m’a un peu perdue aussi !

C’est très Xème degré !

La lecture reste agréable, on sourit facilement. Soit on accroche ou pas. Comme c’est original, je vous le conseille quand même, vous me direz…

Avez vous lu autre chose de cet auteur ?

Lire la suite