Archives de Catégorie: Livres

Le couple d’à côté de Shari Lapena

Un polar domestique classique pris à la bibliothèque.

Un bébé est enlevé chez lui alors que ses parents dînent chez les voisins dans la maison mitoyenne.

Anne la mère est totalement effrayée, elle avait un peu bu, elle ne sait plus ce qu’elle a fait lors de la dernière tétée à 23 heures.

Marco le père a passé une bonne soirée, un peu trop même puisque la voisine le draguait. Qu’est il arrivé à sa fille ?

Les parents d’Anne fortunés son prêt à tout pour les aider à retrouver Cora la petite fille.

Le flic Rasbach enquête, exploite toutes les pistes, soupçonne aussi la famille. Le suspense est bien mené, les rebondissements également.

Le thème est bien traité mais disons que ce n’est pas très original. L’analyse des sentiments et les portraits des principaux personnages sont pertinents.

C’est un bon polar soft, un peu psychologique pour passer un bon moment.

Lire la suite

Scott est mort de Anne Von Canal

J’ai pu lire la dernière nouveauté des Editions Slatkine & Cie.

Merci pour cette découverte.

Hanna travaille dans l’antarctique au milieu de nulle part avec une équipe de recherche.

Au milieu de la tempête de neige, elle reçoit un mail lui annonçant la mort de son amie d’enfance qu’elle n’a pas revu depuis leur entrée en fac.

Entre son travail, le quotidien glacial, elle se souvient de son amie, de leur enfance et adolescence avec son frère. Elle se souvient de la rupture, son amie a disparu sans donner d’explication. Pour essayer d’oublier, Hanna s’est éloigné de tout le monde et a poursuivi son rêve de recherche dans l’antarctique, rêve qu’ils avaient tous les 3 enfants.

L’écriture est riche, les souvenirs se mêlent au présent sans être confus. Hanna fait une sorte d’introspection. Et moi aussi du coup, ça fait réfléchir sur le temps qui passe et ce que l’on a laissé derrière nous.

C’est un petit livre, moins de 200 pages, agréable à lire.

Lire la suite

Sérotonine de Michel Houellebecq

Je l’ai pris à la bibliothèque puisque tout le monde en parle.

Je ne suis toujours pas convaincue par son écriture.

L’auteur nous raconte la vie de Florent-Claude, un ingénieur agronome complètement dépressif. Il prend un anti-dépresseur qui agit sur la sérotonine, hormone qui régule les humeurs…

Florent-Claude a un ami aristocrate et agriculteur qu’il voit tous les 20 ans, il a aimé Camille une jeune vétérinaire qui l’a quitté quand il l’a trompée. Il a connu d’autres femmes mais sa façon d’en parler n’est pas très positive. Pour faire simple, toutes les femmes sont des salopes ! Et les hommes faibles des PD voire des pédophiles. Cela frise la caricature.

Et puis il y a des minis scènes de sexe hard un peu partout qui n’apporte pas grand chose au récit.

Alors on peut y voir sa vision de notre société, son étude de la fin du monde agricole tel qu’on le connaît, la solitude qui touche de plus en plus de personne.

Bref je me suis ennuyée, je ne comprends pas un tel engouement.

Vous me direz ce que vous en pensez.

Lire la suite

ADN de Yrsa Sigurdardóttir

Un polar islandais pris à la bibliothèque.

Une jeune mère est assassinée chez elle, sa fille aînée cachée sous le lit a tout vu ou entendu.

La police travaille en partenariat avec des psychologues pour enfant afin de faire parler la petite fille, seule témoin.

Et puis un autre meurtre est commis, presque de la même façon mais les 2 victimes n’ont aucun point commun.

Huldar, le policier nouvellement promu et Freya, la psychologue essaie de comprendre et de trouver le coupable.

Les 2 personnages sont plutôt sympathiques, les « à côté » de l’enquête détendent un peu l’atmosphère.

Les scènes de crime ne sont pas trop décrites, enfin juste assez pour que l’on imagine la souffrance des pauvres victimes.

Le suspense dure presque jusqu’à la fin du livre, on devine le coupable en même temps que Huldar !

C’est un bon polar islandais, peut être pas le meilleur 😉

Une suite est annoncée, je me laisserai certainement tenter.

Lire la suite

Idiss de Robert Badinter

Merci Isa de m’avoir offert ce beau livre.

Robert Badinter nous raconte tout en finesse et avec style la vie de sa grand-mère. C’est comme un hommage, une preuve d’amour à partager mais c’est aussi une page d’Histoire.

C’est très bien écrit et j’avais pendant la lecture l’impression d’entendre sa voix dans ma tête, le livre me parlait !

La famille de Robert Badinter a dû migrer au début de siècle dernier à cause du régime tsariste qui massacrait les juifs d’Europe de l’est. Malheureusement, même si aujourd’hui ce sont pour d’autres raisons, les migrants sont toujours sur les routes.

Idiss, sa grand mère a une un vie difficile mais un peu romanesque aussi. Elle a la chance d’avoir une belle famille et beaucoup d’amour autour d’elle.

C’est un magnifique témoignage plein de pudeur et de respect comme on imagine son auteur.

Un très beau moment de lecture.

L’avez vous lu ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

Jeu de massacre à Berlin de Elisabeth Herrmann

Merci aux Editions Slatkine & Cie de m’avoir permis de retrouver Joachim Vernau.

Ce livre est la suite de Hier ou jamais que j’avais bien aimé.

L’action se passe dans une école à Berlin où l’avocat Joachim Vernau donne un cours de droit.

Les élèves jouent à une sorte de jeu de rôle mais ils ont du mal à ne pas franchir la barrière du réel d’où le titre du livre.

La Reine noire mène le jeu, mais qui est elle en réalité ?

On retrouve également Marie-Luise son associée amie, Kevin le stagiaire bien utile pour ses conseils ainsi que sa mère toujours aussi dynamique malgré son âge.

Un bon polar assez soft (je trouve le titre un peu trompeur). Il y a quelques longueurs mais l’ensemble est plaisant et les personnages récurrents sympathiques. Et puis j’aime bien les descriptions de la ville de Berlin 😉

Connaissez vous cette auteure ? Avez vous lu autre chose d’elle ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

Heimaey de Ian Manook

Je me suis laissée tenter à la bibliothèque par le dernier Ian Manook, auteur de l’excellent Yeruldelgger mais qui m’avait déçu depuis.

Cette fois, nous voyageons en Islande, un vrai voyage car on suit Jacques Soulniz et sa fille Beckie qui « visitent » l’île.

Ce n’est pas très longtemps juste touristique l’auteur nous décrit quand même tout au long du livre les sites à voir absolument.

Soulniz revient 40 ans après son premier séjour, des messages lui sont adressés, il n’est pas serein. Et sa fille n’en fait qu’à sa tête.

Il croise un flic désabusé Kornélius qui l’aide à la surveiller.

Je ne vous en dis pas plus pour ne rien dévoiler de l’intrigue.

J’ai aimé les personnages, l’intrigue assez originale. L’écriture est agréable. Ce n’est pas le choc de la Mongolie mais la magie de l’Islande opère pour ce bon polar.

Vous l’avez lu ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite