Archives de Tag: danse

#365defiphoto – Saison 8 – Semaine #41

Les semaines passent à une vitesse folle et comme je fais déjà mille choses et bien je manque de temps pour le reste 😉

Une semaine classique ciné, spectacles, atelier, ami.e.s et aussi travail et m’occuper de la maison.

Ma semaine en images :

Dimanche 10 # Jour 283 : Cinéma du matin, une comédie. Après-midi dessin puis andouillettes au dîner rapportées par mon fils qui était en week-end à Troyes 🙂

Lundi 11 # Jour 284 : Soirée cinéma, un très chouette film qui donne le sourire 🙂

Mardi 12 # Jour 285 : Atelier du mardi, on se lance dans le grand format.

Mercredi 13 #Jour 286 : JL a nettoyé le jardin pour l’hiver 🙂

Jeudi 14 # Jour 287 : Belle journée à Arras chez mes amis. Je leur ai rapporté cette grenade qui s’était brisée la dernière fois que j’y suis allée. C’est inspiration de l’art japonais kintsugi mais c’était beaucoup trop « puzzle » pour faire de fines réparations.

Vendredi 15 # Jour 288 : Très beau ballet de Hofesh Shechter au Châtelet, quelle joie de retrouver les artistes sur scène, pour eux comme pour nous.

Samedi 16 # Jour 289 : Excellent film de François Ruffin Debout les femmes et chouette soirée à la philharmonie, je vous en parle bientôt.

Une semaine bien active comme j’aime 🙂

Et pour ce dimanche je vais essayer de caser un petit film avant d’aller voir ma mère…

Je vous souhaite une bonne journée.

Double Murder – Hofesh Shechter – Châtelet

Retrouver la compagnie des danseurs de Hofesh Shechter, dans le cadre de l’abonnement Théâtre de la Ville hors les murs est un réel plaisir.

Ce chorégraphe nous ravit à chaque fois. Sa danse est brutale, énergique mais tellement enivrante et addictive, et la musique toujours originale.

Le premier ballet Clowns est vraiment violent, les danseurs et danseuses sans distinction s’attirent et s’entretuent, se relèvent et recommencent dans un tourbillon perpétuel. Quelle performance de presque une heure. Le chorégraphe dénonce l’utilisation de la violence a des fins de divertissement.

Avec The Fix, le second ballet, il essaie de trouver un antidote à cette vision du monde. Pas facile, l’ensemble reste assez sombre mais quelques tableaux nous permettent de garder espoir dans un monde futur meilleur. Le final est grandiose pour cette sortie de pandémie et de retour dans les salles de spectacle, que l’on soit artiste ou spectateur.

Merci Monsieur Shechter.

Lire la suite

Damien Jalet / Kohei Nawa – Planet [wanderer] – Chaillot

Nouvelle saison au Palais de Chaillot. Bien contente de pouvoir y retourner depuis tout ce temps…

Ballet de Damien Jalet en collaboration avec le plasticien Kohei Nawa.

Nous avions vu Vessel avant le confinement, la même collaboration, un ballet sculpture et Skid en 2019 de Damien Jalet que j’avais beaucoup aimé. Il a travaillé avec Sidi Larbi Cherkaoui notamment sur le Boléro qui est un des plus beaux ballets que j’ai eu la chance de voir.

Cette fois encore, c’est très sculptural. Assez sombre, la scène est recouverte d’un gravier anthracite parsemé de brillants. Et pour chacun des huit danseurs/ses un « trou » de matière liquide mais épaisse.

La scène est une autre planète, ou la nôtre après l’apocalypse ? Les danseurs/ses, corps humains se transforment, ils vibrent, se font roseaux (pour renaître ?), se fondent dans la terre, disparaissent sous une pluie épaisse. C’est troublant, le premier tableau assez dérangeant puis avec toute la lenteur de la tradition japonaise la lumière rasante apporte une nouvelle vie.

(Souvent surtout au théâtre de la ville, la feuille explicative du ballet est assez obscure à lire et je me rends compte que je suis en train de faire pareil !)

Difficile de vous décrire ce ballet tout en sensation. Une de mes amies n’a pas aimé, 2 moyennement, et les autres ont bien aimé comme moi. Je me suis laissée porter, emporter dans cet autre monde même si la musique électronique de Tim Hecker est parfois dérangeante.

Un chorégraphe à suivre incontestablement.

Lire la suite

Compagnie DCA / Philippe Decouflé à Chamarande

Danses Tricotées. Ou pas.

Dimanche après midi au domaine départemental de Chamarande, Philippe Decouflé avec sa compagnie DCA proposait une suite de petits spectacles. Sous le soleil, au milieu de ce magnifique parc, c’était bien agréable.

Par tranche d’une demi heure, 4 ou 5 petits ballets, dans l’esprit de ce que nous connaissons.

Certains avec les fameux costumes tricotés très colorés qui apportent une note joyeuse à la danse.

On reconnait les danseur.se.s vu.e.s lors de l’incroyable soirée à Chaillot : Tout doit disparaitre.

Quelques photos qui « parleront » mieux que moi.

Philippe Decouflé proposera un ballet à La Villette en juin, je vous le conseille.

Lire la suite

#365defiphoto – Saison 8 – Semaine #36

Une semaine de reprise directement très active avec en plus de mon travail une visite de contrôle à l’hôpital pour ma mère, une avant première au ciné, la visite de Mr Prof et une balade au salon Art Paris où il expose, un concert de jazz, un ballet de José Montalvo et un dîner entre ami.e.s… J’oublie certainement des trucs 😉

Et vous votre semaine de rentrée s’est bien passée ?

Ma semaine en images :

Dimanche 5 # Jour 248 : Journée créations, contente de moi 🙂 Vous pouvez voir tout ce que je fais sur mon blog parallèle MHF Créations.

Lundi 6 # Jour 249 : Soirée avant-première au cinéma du Palais à Créteil en présence de Mathieu Amalric. Très beau film et il nous en a parlé de façon lunaire…

Mardi 7 # Jour 250 : Visite à Bichat avec ma mère, au niveau de ses poumons, ça va plutôt mieux 🙂
Soirée très sympathique avec Mr Prof et les copines de l’atelier du mardi.

Mercredi 8 # Jour 251 : Une amie m’a offert sa place pour le concert de Thomas de Pourquery à La Villette. Je ne suis pas fan de jazz, je ne me suis pas ennuyée, il est très dynamique mais je ne sais pas bien quoi en dire 😉

Jeudi 9 # Jour 252 : Ryu fait des siennes, il part plusieurs jours … On ne peut pas l’enfermer mais je suis inquiète, il faut que je relativise, pas facile…

Vendredi 10 # Jour 253 : Très chouette soirée de reprise à la MAC avec la nouvelle création de José Montalvo. La vie est belle…

Samedi 11 # Jour 254 : Art Paris au Grand Palais Emphémère. La Galerie Bessières présente des oeuvres de Alain Lambilliotte 🙂 Soirée barbecue fin de saison ?

Une semaine qui me donne l’impression que les vacances sont déjà loin…

Cette après midi au Parc de Chamarande, la Compagnie DCA / Philippe Decouflé présente un spectacle de danse, j’ai bien envie d’y aller.

Je vous souhaite un bon dimanche.

Gloria de José Montalvo à la MAC

Reprise de nos abonnements en fanfare… Superbe spectacle de José Montalvo. Superbe pour un retour après les galères covid…

Alors ce n’est pas un ballet traditionnel, les danseur.se.s, ils sont 16, se rappellent d’un souvenir d’enfance souvent lié à la danse, ils nous disent aussi de quoi ils sont fiers, chacun leur tour en intervenant au milieu de la danse.

Entre chaque courte intervention, ils dansent. Chacun.e sa spécialité puis ensemble, ils mixent ces spécialités et c’est vraiment formidable.

Ils dansent le flamenco, du hip-hop et de nombreuses variantes, de la danse classique, de la danse africaine. Ils chantent aussi et jouent de la musique en live.

Et tous portent des valeurs de partage, de bienveillance, de « il faut croire en ses rêves », il faut aimer et se faire plaisir en dansant quoi qu’il arrive. La vie est belle à travers la danse. On a le droit de faire ce que l’on veut à partir du moment où on veut le faire, danser, danser avec une robe même si on est un garçon, danser comme un homme pour une fille, ou si on est une fille montrer sa poitrine si on le veut, devenir danseur même si on a été blessé, si on a un handicap, si sa famille ne le veut pas, si tout le monde se moque, persévérer, aller au bout de son rêve, y croire, toujours…

Montalvo porte souvent ces valeurs dans ses spectacles, là il a tout mis. C’est un spectacle un peu moins ballet au sens traditionnel, l’histoire n’est pas linéaire, c’est la somme des « histoires » des danseur.se.s et c’est émouvant et vraiment très beau.

Et puis la musique est tellement entrainante, c’est un régal. Les vidéos et projections en fond de scène sont aussi parfaitement choisies.

J’espère que ce spectacle pourra être présenté à de nombreux jeunes.

Si un ballet de José Montalvo passe près de chez vous, allez-y sans hésiter 😉 Quel talent.

Lire la suite

Costard – Cie Hafid Sour – Cabaret Sauvage

Soirée danse au Cabaret Sauvage. Merci Barbara et Isabelle pour l’invitation.

6 danseurs de hip-hop je vais dire classique et toujours le même reproche : où sont les femmes ?

Différents tableaux avec évolution de la tenue vestimentaire, des jeux autour des accessoires. Rien de bien nouveau cependant.

Mais les danseurs sont bons, énergiques, souriants. La scène est un peu petite pour qu’ils puissent se donner à fond je crois.

On passe un bon moment, c’est vraiment une danse festive et les rappels sont très sympa.

Nous n’étions pas très nombreux, un peu à cause du pass sanitaire surement. Ils jouent jusqu’au 1er août si vous êtes à Paris. Et en première partie de soirée il y a encore aussi Electro Street. Si vous aimez le hip-hop c’est l’occasion.

Lire la suite

Margem de Victor Hugo Pontes au Théâtre des Abbesses

Dernier spectacle de notre abonnement Théâtre de la Ville

Un spectacle mi-théâtre mi-danse avec de jeunes artistes et même quelques enfants parisiens.

C’est en portugais sur-titré en haut de la scène, et ce n’est pas très pratique, soit on lit, soit on regarde. Et ils parlent beaucoup quand même.

Ils font le parallèle entre un livre et l’époque contemporaine. Ils abordent de nombreux sujets, les jeunes livrés à eux-même, la violence, la famille, l’amour, le racisme, l’homosexualité, la mort… Le lien entre ces jeunes au passé difficile est très fort.

J’ai bien aimé dans l’ensemble mais ne comprenant pas le portugais, c’est un peu complexe. Trop de choses abordées, pas assez de place pour la danse. Mais c’est très chouette, ces jeunes ensemble partagent toute leur énergie.

Victor Hugo Pontes, un nom à retenir 😉

Lire la suite

#365defiphoto – Saison 8 – Semaine #28

Une semaine avec des hauts très hauts et des bas bien pesants…

Un 13 juillet sous la pluie en continu, des feux annulés, reportés (mais assez tard dans l’après-midi), quelques feux tirés quand même mais avec l’humidité et bien cela n’a pas été facile… Les reports pas facile à gérer, JL a enchainé 4 feux en 5 jours, son frère également et cela a été la course pour trouver assez d’artificiers chaque jour… Grosse galère et le bilan financier ne va pas être réjouissant 😦

La bonne nouvelle est toute fraîche, Audran a enfin pu jouer sa pièce avec ses amis sur scène dans le cadre d’un Tremplin Propulsion… Et ils ont gagné le prix du public et le prix du jury… Bravo à eux, c’était vraiment bien.

Ma semaine en image :

Dimanche 11 # Jour 192 : Ciné du dimanche, un film sur l’amitié et la découverte d’un autre monde.

Lundi 12 # Jour 193 : Il pleut, le chat ne veut même pas sortir 😦

Mardi 13 #Jour 194 : Pluie toute la journée … J’ai laissé ma place aux intermittents et aux jeunes pour les feux, mais je vais quand même aider en fin de journée… Champigny sous la pluie et dans la fumée mais beau feu quand même.

Mercredi 14 # Jour 195 : Un peu d’évasion au ciné pendant que JL essaie de tout réorganiser et tire les feux du 14…

Jeudi 15 # Jour 196 : Expo à Montreuil autour du textile. De très belles découvertes…

Vendredi 16 # Jour 197 : Superbe soirée de danse avec le ballet de Marseille au Châtelet 🙂

Samedi 17 # Jour 198 : Soirée +++ avec Audran ❤ Pour tout savoir c’est ici et vous pouvez toujours voir la version zoom du spectacle.

Une semaine riche, j’ai publié aussi 2 articles sur des livres 😉 Et nos rendez vous habituels.

La pression cette semaine était vraiment forte. Les semaines à venir devraient être plus calmes.

Je vous souhaite un bon dimanche.

Childs – Carvalho – Lasseindra – Doherty au Châtelet

Dans le cadre de notre abonnement au Théâtre de la Ville, on retrouve les danseurs du Ballet de Marseille au Châtelet.

Une soirée étonnante dans ce superbe théâtre du Châtelet.

On commence vaec Tempo Vicino de Lucinda Childs, les premiers instants en contre jour sont saisissants. 4 danseuses, 4 danseurs, une danse très précise, presque classique. Je suis surprise.

Avec Tania Carvallho et son One of four periods in time, on entre dans le vif du sujet, une danse énergique, très visuelle, de vrais tableaux de groupe.

Ensuite Mood de Lasseindra Ninja nous transporte ailleurs, le monde de la nuit, la musique envoutante et la culture du voguing. Homme, femme, tous semblables, en costumes roses provocateurs. Une performance totalement déjantée et incroyable que nous avons tous appréciée.

Pour finir, Oona Doherty propose Lazarus, 20 danseur.ses sur scène, un effet de groupe intense sur une musique religieuse revisitée.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, je ne comprends pas toujours bien le travail de (La)Horde mais cette fois c’était incroyable. Et puis les danseuses et danseurs, tous « désexués », sont tellement brillants et beaux….

Ravie d’avoir retrouvé le spectacle vivant.

Je suis vaccinée, je l’ai fait dès que possible pour me protéger, protéger ma mère qui est aussi vaccinée et contribuer à ce que l’on puisse, tous ensemble, retrouver une vie normale. S’il faut passer par l’obligation et bien je suis pour. Aucune envie d’être reconfinée alors que le vaccin peut nous permettre d’enrayer cette épidémie.

Lire la suite