Archives de Tag: amour

La familia grande de Camille Kouchner

Je n’avais pas lu ce livre quand tout le monde en a parlé et lors de mon dernier passage en librairie, il était en avant, je l’ai pris.

Un livre, une claque, un témoignage tellement fort.

Comment parler, dénoncer ceux que l’on aime, savoir que l’on va briser sa famille, le coeur de sa mère…

Mais pourquoi cet homme, (ces hommes) ose faire cela ? Et comment la mère ne voit elle rien ?

Et on ne peut pas se dire, c’était les années 70, la libération sexuelle, car malheureusement le temps ne fait pas grand chose et les agressions sexuelles, l’inceste, sont toujours d’actualité.

Le livre est vraiment très bien écrit, il montre avec pudeur l’impensable qui entre dans cette joyeuse famille insouciante ou le bonheur inconditionnel a toujours été mis en avant. Et c’est la culpabilité de garder ce secret, de mentir à sa mère qui va ronger cette jeune fille puis cette femme pour toute sa vie.

J’espère que l’auteure a pu depuis trouver une certaine paix intérieure. Ce livre montre la nécessité absolue de parler, de ne pas rester seul.e, car finalement quoi qu’il arrive ça ne peut pas vraiment être pire.

Et puis en parallèle à l’actualité, on encourage les victimes à parler, ce qui est très bien, il faudrait aussi les écouter, les croire, leur faire confiance car la présomption d’innocence c’est bien mais le message envoyé n’est pas très clair.

Avez vous lu ce livre ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

S’adapter de Clara Dupont-Monod

Un livre pris à la bibliothèque et que j’ai lu en même temps que mon amie Manika.

Un beau livre qui m’a fait verser quelques larmes.

Dans une famille qui vit un peu isolée à la montagne, le petit dernier de la fratrie de 3 est handicapé.

Son histoire nous est racontée par ses frères et soeur. Les lieux de vie, la cour du bâtiment, les pierres témoignent de cette courte vie qui marque à jamais la famille. Chacun aime cet enfant comme il peut, ils partagent un amour à la fois protecteur et destructeur. La grand-mère est aussi une belle personne.

L’écriture est belle, les mots sont forts, les enfants qui n’ont pas de prénoms, seul leur rang les différencie, sont propulsés hors de l’enfance par ce frère qui lui reste un bébé.

Un livre très touchant, plein d’émotions et de partage aussi avec la nature, la belle région des Cévennes. Le tsunami du handicap sur la famille mais aussi la force de l’amour qui se dégage.

Mes mots ne sont pas à la hauteur de ce beau livre, je vous encourage à le lire.

Lire la suite

Les jeunes amants de Carine Tardieu

Un très beau film remarquablement porté par les acteurs et actrices, sur une idée de Sólveig Anspach, malheureusement décédée avant d’avoir pu le réaliser.

Une rencontre entre une femme de 70 ans et un homme de 45, un coup de foudre romantique. Beaucoup d’émotion, de sentiment, de tendresse dans le film.

Melvil Poupaud et Fanny Ardant sont magnifiques, les seconds rôles également.

Tout est en pudeur, en douceur, les regards sont puissants et portent tant d’amour.

L’Irlande est superbe, les silences aussi.

Peut on aimer à tout âge ? Un homme peut il aimer une femme plus âgée ?

Profitons de la vie tant que nous le pouvons.

J’aime beaucoup Melvil Poupaud, encore une fois il est formidable. Je vous conseille ce joli film très attachant.

Lire la suite

Un lundi parmi tant d’autres : Histoire d’amour

Le thème de cette semaine est : Une histoire d’amour à partager (Perso/Film/Livre)

Je suis devant mon écran blanc et je me demande ce que je vais écrire, je ne suis pas fan du sujet mais je joue le jeu tous les lundis avec le petit groupe qui continue l’aventure : Manika, Wondermomes, Miss Tortue et parfois Nanicroche

Histoire d’amour… Et je pense au film de Jean Jacques Beineix que j’ai revu recemment, au livre de Philippe Djian que je feuillète pour vous en parler : 37°2 le matin.

Ce film que j’ai vu de nombreuses fois à l’époque, ce livre que j’ai dévoré et du coup j’ai vu tous les films de Beinex et lu tous les livres de Djian.

Ce livre c’est une histoire d’amour absolue…

Je vous souhaite une belle Saint Valentin 😉

Lire la suite

L’amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot

La semaine dernière, j’étais invitée par Canal à la présentation de la nouvelle série au Ciné Gaumont sur les Champs. Et du coup hier soir j’ai regardé la suite, jusqu’à la fin 😉

Présentation assez rapide par Romane et Philippe. La série est la suite du film l’Amour flou (mais pas obligé d’avoir vu le film). C’est le quotidien de leur famille après la séparation et l’installation dans un « sépartement ».

2 appartements mitoyens, reliés par les chambres des enfants, comme cela eux, les enfants n’ont pas à déménager pour la garde partagée. Au quotidien, on peut voir qu’en fait, cela devient un grand appartement. Et du coup pas facile pour l’ancien couple d’avoir une nouvelle vie privée.

La série est drôle, dynamique, elle montre les difficultés de la rupture, de changer ses habitudes, de la vie autour de 50 ans.

C’est un peu leur vraie vie avec leurs idées farfelues poussées à l’extrême. Plutôt celles de Philippe, peut être ? Leurs familles, leurs amis, leurs voisins sont dans la série et des guest-stars que je vous laisse découvrir.

C’est à la fois tendre et poétique, mais aussi drôle et montre les petites galères quotidiennes. Romane ne s’épargne pas, prise de poids après l’arrêt de la cigarette, compte en banque toujours dans le rouge, peur de ne plus séduire, charge mentale envers les enfants….

Philippe reste sur son nuage avec son beau projet sur Brel et ses rencontres féminines incroyables.

C’est sur Canal, le lundi soir ou en replay, un bon moment divertissant.

Lire la suite

Une histoire d’amour et de désir de Leyla Bouzid

Un film sensuel et troublant.

Ahmed banlieusard d’origine algérienne et Farah, jeune tunisienne arrivant à Pars se rencontre sur les bancs de la Sorbonne. Ils suivent un cours de littérature arabe qui propose de la poésie et des textes érotiques.

Ahmed est à la fois troublé par la jeune femme mais aussi par les lectures. Timide, il est confronté à de nombreuses questions existentielles et malgré la force de ses désirs, il souhaite résister en prenant modèle sur les grands poètes… Mais Farah ne le comprend pas forcément.

Les deux jeunes acteurs, Sami Outalbali et Zbeida Belhajamor, sont excellents de naturel, de retenue, de fraicheur aussi. Leur histoire d’amour est belle.

Le film au delà de cela, questionne sur l’éducation, la religion, l’intégration des jeunes dans les banlieues, la place des femmes…

Le film est vraiment riche et joliment filmé.

J’y suis allée parce que c’était le seul que je n’avais pas vu, proposé à l’heure où je suis arrivée et je suis ravie. Une belle découverte, un bon moment de cinéma.

Lire la suite

Le restaurant de l’amour retrouvé de Ito Ogawa

Ito Ogawa est une auteure japonaise, j’ai beaucoup aimé La papeterie Tsubaki, et celui ci est très bien aussi.

Rinco a une passion pour la cuisine. Après des déboires sentimentaux, elle retourne dans son village d’enfance, près de sa mère et va y ouvrir un restaurant particulier.

Elle ne cuisine que pour les clients qu’elle a choisi, elle les rencontre quelques jours avant pour un entretien et ainsi elle décide du menu.

Les descriptions de sa cuisine sont très poétiques. Le livre donne faim et envie de découvrir les mystères de la cuisine japonaise.

Rinco ne s’entend pas trop bien avec sa mère, mais elle a gardé quelques amis au village. L’art de la cuisine lui permet de canaliser ses émotions et de faire partager ses sentiments.

Si vous aimez les ambiances nipponnes, je vous conseille cette auteure.

Lire la suite

Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait de Emmanuel Mouret

Ciné par temps gris et froid, un film comme j’aime, il ne se passe pas grand chose mais les acteurs parlent beaucoup…

J’ai passé un excellent moment. Je ne sais pas pourquoi j’apprécie ce genre de film, je comprends que l’on s’y ennuie, j’écoute, je partage, je vis presque avec les acteurs.

Daphné (Camélia Jordana) est en vacances dans le sud avec François (Vincent Macaigne) son compagnon. Mais il doit faire un saut à Paris pour son travail. Elle accueille seule Maxime (Niels Schneider), le cousin de François, qui vient leur rendre visite.

Ils ne se connaissent pas et au fil des balades pour découvrir la région ils se confient l’un à l’autre leurs histoires d’amour passées.

On analyse les rapports amoureux, les rencontres, les loupés, les sentiments. Le vie s’écoule, on peut avoir de beaux principes, être bienveillant, aimer sincèrement.
Mais la raison parfois fait défaut, faut il aller au bout de ses envies ? Peut on faire confiance, avoir confiance, se faire confiance ? Le désir, l’envie, l’amour, peut on tout contrôler ?

Le film est tendre, doux, les personnages sont bienveillants et émouvants. Le casting est parfait. Le tout est porté par de la musique classique, excellent choix.

C’est pour moi très « rohmerien ».

Je vous le conseille si vous aimez ce genre de film 😉

Lire la suite

Croire au merveilleux de Christophe Ono-dit-Biot

Un livre que l’on m’a donné, je n’avais jamais lu cet auteur.

En préparant cet article j’ai vu que c’était la suite de son précédent livre : Plonger mais que ce n’était pas gênant de ne pas l’avoir lu.

César a perdu sa femme, elle s’est noyé, il se retrouve seul avec son fils.

Sa femme avant de mourir était partie pour faire le point, il s’interroge, est ce qu’elle serait revenue, est ce qu’elle les aimait encore ?

Avoir des réponses à ses questions devient une obsession. Découragé il tente de mettre fin à ses jours.

Mais sa voisine Nana tape à sa porte et César est dérouté, il retrouve un peu d’espoir. Entre souvenir et délire de la voisine, l’auteur nous emmène dans le long processus du deuil en passant par une belle histoire d’amour.

C’est bien écrit, plein de références littéraires, et de quelques surprises.

L’avez vous lu ? Avez vous lu Plonger ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

Dites-lui que je l’aime de Clémentine Autain

J’aime bien Clémentine Autain, je l’ai croisé plusieurs fois dans les manifs, elle est très disponible. J’ai lu plusieurs de ces précédents écrits que j’ai apprécié. J’aime surtout son engagement politique pour les femmes.

Je ne savais pas qu’elle était la fille d’une actrice et je ne me souviens pas d’avoir vu les films de Dominique Laffin.

Le récit de ses jeunes années auprès de sa mère disparue trop tôt est très fort.

Les questions de sa fille aujourd’hui qui ravivent les souvenirs sont l’occasion pour elle de se replonger dans ce passé difficile.

Les avancées de sa réflexion, le pardon à cette mère hors norme nous montrent toute sa sagesse.

L’enfance, ce que l’on vit (subit) enfant, conditionne toute notre vie. Etre mère (et père) n’est pas simple et c’est une immense responsabilité. Quand on fait de son mieux, que l’on peut donner tout l’amour possible, ça se passe bien mais quand on y arrive pas… Qu’en est il de la vie de l’enfant devenu adulte ?

Dès que je lis sur les relations mère-fille, j’apprends sur la mienne et parfois sur ma façon d’être, de réagir, de comprendre les autres.

J’ai beaucoup aimé ce livre très touchant qui met en valeur 2 femmes assez exceptionnelles.

L’avez vous lu ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite