Archives de Tag: amour

Une histoire d’amour et de désir de Leyla Bouzid

Un film sensuel et troublant.

Ahmed banlieusard d’origine algérienne et Farah, jeune tunisienne arrivant à Pars se rencontre sur les bancs de la Sorbonne. Ils suivent un cours de littérature arabe qui propose de la poésie et des textes érotiques.

Ahmed est à la fois troublé par la jeune femme mais aussi par les lectures. Timide, il est confronté à de nombreuses questions existentielles et malgré la force de ses désirs, il souhaite résister en prenant modèle sur les grands poètes… Mais Farah ne le comprend pas forcément.

Les deux jeunes acteurs, Sami Outalbali et Zbeida Belhajamor, sont excellents de naturel, de retenue, de fraicheur aussi. Leur histoire d’amour est belle.

Le film au delà de cela, questionne sur l’éducation, la religion, l’intégration des jeunes dans les banlieues, la place des femmes…

Le film est vraiment riche et joliment filmé.

J’y suis allée parce que c’était le seul que je n’avais pas vu, proposé à l’heure où je suis arrivée et je suis ravie. Une belle découverte, un bon moment de cinéma.

Lire la suite

Le restaurant de l’amour retrouvé de Ito Ogawa

Ito Ogawa est une auteure japonaise, j’ai beaucoup aimé La papeterie Tsubaki, et celui ci est très bien aussi.

Rinco a une passion pour la cuisine. Après des déboires sentimentaux, elle retourne dans son village d’enfance, près de sa mère et va y ouvrir un restaurant particulier.

Elle ne cuisine que pour les clients qu’elle a choisi, elle les rencontre quelques jours avant pour un entretien et ainsi elle décide du menu.

Les descriptions de sa cuisine sont très poétiques. Le livre donne faim et envie de découvrir les mystères de la cuisine japonaise.

Rinco ne s’entend pas trop bien avec sa mère, mais elle a gardé quelques amis au village. L’art de la cuisine lui permet de canaliser ses émotions et de faire partager ses sentiments.

Si vous aimez les ambiances nipponnes, je vous conseille cette auteure.

Lire la suite

Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait de Emmanuel Mouret

Ciné par temps gris et froid, un film comme j’aime, il ne se passe pas grand chose mais les acteurs parlent beaucoup…

J’ai passé un excellent moment. Je ne sais pas pourquoi j’apprécie ce genre de film, je comprends que l’on s’y ennuie, j’écoute, je partage, je vis presque avec les acteurs.

Daphné (Camélia Jordana) est en vacances dans le sud avec François (Vincent Macaigne) son compagnon. Mais il doit faire un saut à Paris pour son travail. Elle accueille seule Maxime (Niels Schneider), le cousin de François, qui vient leur rendre visite.

Ils ne se connaissent pas et au fil des balades pour découvrir la région ils se confient l’un à l’autre leurs histoires d’amour passées.

On analyse les rapports amoureux, les rencontres, les loupés, les sentiments. Le vie s’écoule, on peut avoir de beaux principes, être bienveillant, aimer sincèrement.
Mais la raison parfois fait défaut, faut il aller au bout de ses envies ? Peut on faire confiance, avoir confiance, se faire confiance ? Le désir, l’envie, l’amour, peut on tout contrôler ?

Le film est tendre, doux, les personnages sont bienveillants et émouvants. Le casting est parfait. Le tout est porté par de la musique classique, excellent choix.

C’est pour moi très « rohmerien ».

Je vous le conseille si vous aimez ce genre de film 😉

Lire la suite

Croire au merveilleux de Christophe Ono-dit-Biot

Un livre que l’on m’a donné, je n’avais jamais lu cet auteur.

En préparant cet article j’ai vu que c’était la suite de son précédent livre : Plonger mais que ce n’était pas gênant de ne pas l’avoir lu.

César a perdu sa femme, elle s’est noyé, il se retrouve seul avec son fils.

Sa femme avant de mourir était partie pour faire le point, il s’interroge, est ce qu’elle serait revenue, est ce qu’elle les aimait encore ?

Avoir des réponses à ses questions devient une obsession. Découragé il tente de mettre fin à ses jours.

Mais sa voisine Nana tape à sa porte et César est dérouté, il retrouve un peu d’espoir. Entre souvenir et délire de la voisine, l’auteur nous emmène dans le long processus du deuil en passant par une belle histoire d’amour.

C’est bien écrit, plein de références littéraires, et de quelques surprises.

L’avez vous lu ? Avez vous lu Plonger ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

Dites-lui que je l’aime de Clémentine Autain

J’aime bien Clémentine Autain, je l’ai croisé plusieurs fois dans les manifs, elle est très disponible. J’ai lu plusieurs de ces précédents écrits que j’ai apprécié. J’aime surtout son engagement politique pour les femmes.

Je ne savais pas qu’elle était la fille d’une actrice et je ne me souviens pas d’avoir vu les films de Dominique Laffin.

Le récit de ses jeunes années auprès de sa mère disparue trop tôt est très fort.

Les questions de sa fille aujourd’hui qui ravivent les souvenirs sont l’occasion pour elle de se replonger dans ce passé difficile.

Les avancées de sa réflexion, le pardon à cette mère hors norme nous montrent toute sa sagesse.

L’enfance, ce que l’on vit (subit) enfant, conditionne toute notre vie. Etre mère (et père) n’est pas simple et c’est une immense responsabilité. Quand on fait de son mieux, que l’on peut donner tout l’amour possible, ça se passe bien mais quand on y arrive pas… Qu’en est il de la vie de l’enfant devenu adulte ?

Dès que je lis sur les relations mère-fille, j’apprends sur la mienne et parfois sur ma façon d’être, de réagir, de comprendre les autres.

J’ai beaucoup aimé ce livre très touchant qui met en valeur 2 femmes assez exceptionnelles.

L’avez vous lu ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

Deux de Filippo Meneghetti

Un très beau film pas facile, tout en retenu et qui m’a tiré quelques larmes…

Deux femmes s’aiment, elles sont en retraite et ont toujours caché leur relation.

Enfin surtout Mado la cache à ses enfants. Nina respecte les décisions de Mado mais elle a envie de vivre librement leur amour.

Elles font le projet de partir à Rome pour commencer une nouvelle vie.

Comment vous parler du film sans vous révéler la suite ? Je vais spoiler, ne lisez plus si vous comptez voir le film.

Mado fait un avc, sa fille s’occupe de tout et ne comprend pas l’insistance de la « voisine » pour aider. Mado ne peut plus parler… C’est super dur.

J’ai pour la maladie pensé à ma mère. Et puis comment aujourd’hui encore deux femmes ne peuvent elles vivre leur amour simplement. Pourquoi une fille adulte ne peut elle pas vouloir juste le bonheur de sa mère. Et je ne vous parle pas du fils ! Mais la mère aime ses enfants… quitte à s’oublier elle même… C’est un film plein d’amours.

Le film est délicat, tout en sous-entendu, en secret de famille. L’histoire est puissante, l’amour des 2 femmes est tellement présent dans les images. Les actrices sont magnifiques.

Un film à voir sans hésiter.

Lire la suite

Tu mérites un amour de Hafsia Herzi

Ciné cet après-midi avec le premier film de Hafsia Herzi, actrice découverte par Abdellatif Kechiche dans La graine et le mulet.

Lila, jeune femme libre, découvre que son ami la trompe. Elle veut rompre, il décide de prendre du recul en partant en Bolivie.

Mais il garde contact, elle espère, puis se raisonne, y croit encore… Le rupture est difficile, elle ne veut plus l’aimer.

Elle cherche ailleurs sans cesser de penser à lui…

Le film tourne sur la rupture, le deuil de la relation amoureuse, mais aussi sur ce qu’est l’amour aujourd’hui.

J’ai eu un peu de mal, l’histoire est légère même si le sujet peut être complexe. C’est filmé à la façon de Kechiche et les images, les gros plans, sont par moment comme saturés, ça donne le mal de mer 😉

L’avez vous vu ? J’aime bien Hafsia Herzi (elle réalise et joue le rôle principal) mais cette fois je ne suis pas emballée.

Lire la suite

La vie devant soi de Romain Gary (Emile Ajar)

Dans la série je relis mes classiques, j’ai pris La vie devant soi de Emile Ajar qui n’est autre que Romain Gary.

Romain Gary l’avait écrit sous un nom d’emprunt pour retrouver une certaine liberté… Et puis il y a eu le Prix Goncourt que l’on ne peut avoir qu’une fois !

« L’affaire » ne fut révélée qu’à la mort de l’auteur.

Momo un enfant arabe vit chez une vieille femme juive. Il n’a qu’elle au monde et lui donne tout son amour de jeune garçon.

C’est Momo qui parle et c’est plein de tendresse, souvent bouleversant, émouvant. On plonge dans l’enfance, il a la vie devant lui…

Je ne me souvenais pas vraiment de l’avoir lu, je ne sais plus ce que j’en avais pensé à l’époque de mon adolescence, mais aujourd’hui je trouve ce livre tellement actuel et précurseur.

Bonne idée ce retour en arrière 😉

Lire la suite

La Tendresse du crawl de Colombe Schneck

Lecture prise au hasard à la bibliothèque.

L’auteure était journaliste à France Inter mais je n’ai pas trop écouté ses émissions, et je n’ai pas lu ses autres livres.

Celui ci est tout petit, une centaine de page, à lire un soir d’été sur une terrasse.

Une femme de 50 ans, se raconte, raconte un amour qu’elle croyait ne plus vivre, un retour sur elle même et ses sentiments.

C’est bien écrit, plein d’espoir et d’émotion, de réflexions sur les femmes, le temps qui passe, des sujets qui m’interrogent souvent.

Et puis elle me donne presque envie d’aller à la piscine (surement parce qu’il fait chaud aussi)

Avez vous lu cette auteure ? Qu’en pensez vous ? J’ai bien aimé…

Article programmé, je suis en route pour mon feu d’artifices.

Lire la suite

Comment j’ai dressé un escargot sur tes seins de Matéi Visniec – Théâtre Le Bout

Soirée théâtre grâce à l’invitation de Miguel-Ange Sarmiento.

Spectacle seul en scène Miguel-Ange Sarmiento sur une mise en scène de Rémi Cotta et un texte de Matéi Visniec.

C’est tendre et poétique. Le postulat de départ est original et le texte suit mais on ressent tout l’amour de cet homme pour cette femme que son coeur a choisi. Et notre coeur fait souvent ce qui lui plait à lui, en toute indépendance.

L’interprétation est très forte, on partage ses délires amoureux, sa douce folie, ses questionnements, ses inquiétudes. Il nous emmène et nous fait vibrer avec lui.

La pièce se joue tous les vendredis de juin au théâtre Le Bout près de Pigalle. Pour bien commencer une chouette soirée.

A découvrir.

Lire la suite