Archives de Catégorie: Expo

Exposition Galerie Bessières – Chatou

« D’une génération l’autre, mutations de l’abstraction »

C’est une eau forte de Soulages de 1979, hommage à l’artiste de la Galerie et de ses amis Alain Lambilliotte, Jean-Michel Meurice et Pierrette Bloch, présents tous les 3 pour cette exposition. (Désolée pour les reflets dans la photo)

J’étais contente de revoir mon ami Alain et ses nouvelles créations, des marbres gravés. On retrouve les ondulations qui lui sont chères.

J’ai aimé le travail de Serge Fauchier, Pierre Tual, Noël Dolla et pour le sourire, la dernière photo de Amentia Siard-Brochard : Laiton brulé (j’ai la même dans mon jardin).

Une belle expo à voir jusqu’au 5 mars à Chatou, toutes les infos sur le site de la Galerie Bessières.

Expo à la NFT Factory

Juste à côté du Centre Pompidou, un lieu d’expo innovant qui propose des NFT.

Un NFT, pour Non-Fungible token en anglais et jeton non fongible ou non échangeable en français, permet de désigner une propriété numérique comme étant l’authentique, la seule et unique. L’information est encryptée sur la blockchain sous forme de jeton, le fameux NFT.

Exposées comme cela les oeuvres ne sont plus simplement virtuelles, elles prennent une réelle dimension, et on imagine toutes les possibilités créatives.

Par exemple de Mattia Cuttini : Produkt Hi-res-53 Animated 3D :

J’ai bien aimé également sans noter le nom des créateurs.

L’expo est prolongée, l’actualité de la factory sur le site :

La NFT Factory vous accueille au 137 rue Saint-Martin : expositions, ateliers d’initiation, événements…

Faire connaître les NFT au grand public, rassembler les acteurs et actrices du Web3, et construire l’écosystème qui permettra à la France de se hisser parmi les leaders mondiaux du domaine sont parmi les objectifs de cette initiative inédite portée par 128 co-fondateurs et co-fondatrices.

Séjours de fin d’année à Reims

Cet été j’ai suggéré aux garçons, comme cadeau de Noël, de nous organiser un petit voyage et ils l’ont fait ❤

Je n’ai connu la destination que le 24 au soir car ils m’ont offert un guide de la ville.

Nous sommes donc partis à Reims tous les 5 pour 3 jours. Ce n’est pas vraiment loin de chez nous. L’appartement à 2 minutes de la cathédrale était super bien, nous avons joué au tarot tous les soirs. Ils ont tout organisé, fait les courses et cuisiné 🙂

A Reims il y a la Cathédrale, superbe et l’Histoire de France avec les rois…

Lire la suite

Best of ’22 – Voyages et expos

Je regroupe ces 2 catégories car elles sont souvent liées 😉

J’ai quand même vu 27 expos cette année, je suis surprise de ce chiffre, je n’ai fait que quelques petits voyages.

Lille plusieurs fois, Rennes, Deauville, Chartres, Lyon, Valensole, Arles, Gigean et Rodez.

J’ai découvert la Bourse du Commerce à Paris, les Franciscaines à Deauville et la Fabuloserie, Art Brut à à Dicy.

J’ai aimé les expos St Laurent dans différents musées parisiens, l’expo Gaudi au Musée d’Orsay, Utopia Lille 3000, l’expo Pas sommeil à Rennes, Les Pionnières au Luxembourg, les découvertes à Dunkerque,

La construction incroyable du Cyclop à Milly la forêt.

Et revoir le Musée Soulages 🙂

Est ce que vous profitez de vos voyages pour visiter des musées ? Quels sont vos découvertes 2022 ?

La belle piscine – Expo Vitry sur Seine – Mur/Murs

La piscine du 8 mai, lieu atypique chargé d’histoires, se transforme pour Mur/murs en lieu de création artistique où les artistes sont invités à créer une œuvre mémorielle collaborative sur le thème de Microcosmes Aquatiques.

Les artistes ont investi l’entrée, la partie vestiaire, pédiluve et douche (malheureusement pas le bassin) de la piscine sur le thème de l’eau (pour faire simple)

C’est très aquatique, disparate, souriant et lumineux.

Une dizaine d’artistes Jerome Thomas, Rea One, Morgan Le Cam, Kekli, Julie Poncet, Licea, Moyoshi, Taline Zabounian, Leto William et Emilie Pigeard.

Un centre aquatique tout neuf vient d’être inauguré à côté, c’est chouette d’avoir donné une belle fin de vie à cette piscine.

La Fabuloserie – Musée d’Art Hors-les-Normes / Art Brut

Nous sommes allées avec mon amie Cécile, nous créer de bons souvenirs en visitant ce fabuleux musée improbable.

C’est à Dicy près de Charny dans l’Yonne, une maison musée et un jardin habité au milieu d’un charmant petit village. C’est le domaine de Alain Bourbonnais, architecte puis galeriste et artiste.

On peut voir ses oeuvres : les Turbulents, d’énormes personnages costumes et aussi une partie du décor des films qu’il imagina pour ses créatures.

Il collectionna toute sa vie de l’Art Brut, sa femme puis ses filles lui succèdent depuis sa disparition. Il a « sauvé » de nombreuses oeuvres car peu d’artistes sont connus.

Dans la maison toute biscornue, c’est très très riche. Des oeuvres de toutes sortes en grand nombre.

Quelques une qui m’ont interpellées de Maris Rose Lortet, Jacques Renaud-Dampel, André Labelle, Georges Wilson, Alain Gentil ou Thomas Boixo et tellement d’autres… Des artistes de toutes les nationalités, issus souvent de milieux modestes, autodidactes et qui ont porté leurs oeuvres toute leur vie.

On visite librement la maison, des médiateurs nous proposent d’animer certaines oeuvres ou répondent aux question que l’on peut se poser.

La visite des jardins est guidée, c’est très intéressant. Le lieu est magnifique, de beaux arbres autour d’un petit lac artificiel et de l’atelier de l’artiste.

Les artistes sont exposés par petits ilots, ici Jean Rosset et Jean Bertholle, c’est ludique, et sous le soleil vraiment agréable.

Et puis est installé le manège de Petit Pierre (Pierre Avezart), enfant handicapé, très isolé, il construira ce grand manège durant toute sa vie sa vie. Il a été démonté pour être sauvé et gardé sur le site, puis remonté selon les plans de l’original. Et il fonctionne à chaque visite.

C’est vraiment un endroit hors de normes mais aussi hors du temps. Tout ne me plait pas, mais par moment, une oeuvre illumine la visite, et l’on fait plein de découvertes. C’est un lieu original, le personnel accueillant est très sympathique.

Vous pouvez lire également l’article de Ciloubidouille.

Pour une chouette journée à la campagne, je vous encourage à aller visiter.

Dans le village de Charny à côté, les gars du coin sont sympa aussi 😉

Lire la suite

Expos d’été au MAC-VAL

Dans la grande salle d’expo temporaire, on peut voir le travail de Karina Bisch et Nicolas Chardon : Modern Lovers

Des peintures aux couleurs vives, accumulatrices pour elle, géométriques pour lui et qui se marient comme des décors.

De nouvelles oeuvres pour la partie expo permanente avec en toile de fond les mains (clin d’oeil à mes camarades d’atelier) et des oeuvres d’un grand nombre d’artistes dont Nine Childress, Nicolas Floc’h, Judit Reigl que je vous montre :

Le grand panneau noir n’est pas une peinture mais un tapis de danse en PVC tendu sur un châssis 😉

Je vous laisse aller découvrir ce musée parfois déconcertant mais où il est vraiment agréable de déambuler tranquillement.

Je suis à jour des mes articles « visite » 😉 Maintenant place à Rock en Seine… A suivre.

Lire la suite

/ Allemagne / Années 1920 / Nouvelle Objectivité / August Sander / Centre Pompidou

Visite de cette exposition très riche au Centre Pompidou.

Elle propose des oeuvres allemandes de la fin des années 1920. On peut voir principalement des toiles des artistes de l’époque mais à Part Otto Dix je n’en connais aucun, puis l’immense travail photographique de August Sander. En France c’est l’époque des années folles, en Allemagne tout semblait plombé. Pas d’impressionnisme mais un style figuratif neutre et expressif.

J’aime beaucoup la dernière de Franz Wilhelm Seiwert, Les travailleurs de 1925.

J’ai souvent été impressionnée par la modernité de certains portraits et par le travail de Gerd Arntz qui est complétement précurseur des infographies.

Pas forcément ce que je préfère comme style mais très intéressant tout de même. Avez vous vu cette expo ? Connaissez vous ce courant artistique ?

Lire la suite

Van Dongen aux Franciscaines à Deauville

Balade à la mer pour finir mes vacances surtout parisiennes et avant les 4 jours de Rock en Seine. C’est tellement agréable de marcher sur le sable en regardant les vagues, les mouettes et les bateaux à l’horizon…

Nous sommes allés le matin à Villers sur Mer en mode pélerinage, nous avons déjeuné dans une rue commerçante de Villers au Hurricane (de mémoire). C’était très bon, j’ai mangé de la sole et mon ami des moules, mais le service est très lent et semble un peu improvisé 😉

Nous avons terminé la journée sur la plage de Trouville puis dans les petites rues bien agréables. Du monde mais pas trop.

Et nous avons découvert Les franciscaines à Deauville, un lieu culturel dans un ancien couvent complétement reconverti par l’agence d’architectes Moatti. C’est une belle réussite. Salles d’expo, médiathèque, salles de lecture, espace bar, terrasse… s’entremêlent entre les anciens bâtiments reliés par les nouveaux.

Trois expos en ce moment

Kees Van Dongen « Deauville me va comme un gant », ses oeuvres ayant un lien avec la ville, beaucoup de portraits mais aussi des chevaux et la mer…

J’avais vu une expo au Musée de Montmartre sur ses oeuvres parisiennes 😉

Il disait aimer Deauville qui lui rappelait sa Hollande natale.

On peut voir également une petite expo photo de portraits de grands maitres de la photographie en lien avec la MEP.

Et la collection permanente autour des oeuvres de André Hambourg autour de la nature morte et des repas.

Un lieu vraiment riche, qui donne envie de flâner, de se poser avec un livre et une tasse de thé. Et cela donne envie d’habiter à côté.

Merci pour cette chouette journée.

Lire la suite

Simon Hantaï à la Fondation Louis Vuitton

Exposition pour le centenaire de la naissance de Simon Hantaï présentant plus de 130 œuvres rassemblées par sa famille.

La base de son travail est la pliage de la toile pour peindre et ensuite retendre la toile. Les effets sont pour certaines vraiment spectaculaires.

J’ai choisi les oeuvres rouges mais il joue avec toutes les couleurs 😉

Il y a une salle en noir et blanc, des sérigraphies magnifiques.

Ce sont les derniers jours, cela vaut vraiment le coup.

Une seconde exposition est proposée : La couleur en fugue avec des oeuvres de Sam Gilliam, Katahrina Grosse, Steven Parrino, Megan Rooney et Niele Toroni.

La peinture est partout, mur, sol, au delà de la toile.

Dans la Fondation, Daniel Buren a également peint des murs entre les salles en hommage à Simon Hantaï.

Ce vaisseau de Frank Gehry est vraiment magnifique.

Il n’y avait pas trop de monde, une visite très agréable.

Lire la suite