Archives de Tag: paris

Défi #365CP – Saison 4 – Semaine 43

Je reviens avec mes cartes reçues récemment 🙂

Merci les copines/copain.

On voyage ensemble tout d’abord dans le temps avec cette carte collector retrouvée par mon amie Isa et qui m’a bien fait sourire (elle seule était fan, je précise !)

Et puis voyage à Paris, à Barcelone, en Afrique ou au pays des marionnettes 😉

Nous partons à Lens pour aller au Louvre à la demande des garçons… Je n’en reviens encore pas ! Je vous raconte dès demain 😉

Je vous souhaite une bonne journée fériée, profitez bien pour vous reposer, sortir, voir votre famille ou vos amis…. J’espère que vous ne travaillez pas.

 

Le sourire des femmes de Nicolas Barreau

Je ne sais plus qui m’a conseillé ce livre que j’ai pris à la bibliothèque.

C’est ce que j’appelle une comédie romantique…

Je l’ai trouvé bien écrit et j’ai pris plaisir à le lire.

Une jeune femme Aurélie se fait plaquer, pour oublier elle marche dans Paris et entre dans une librairie. Elle y trouve un livre qu’elle dévore en une nuit. Il lui semble que l’auteur parle d’elle… Sa vie bascule, elle fait tout pour le rencontrer.

Les personnages sont attachants, les quiproquos bien menés et l’histoire assez originale. On se balade dans Paris avec elle, on découvre un auteur complexe et le monde de l’édition.

C’est une lecture relaxante et qui donne le sourire 🙂

Nicolas Barreau est le pseudonyme d’un franco-allemand qui travaille dans l’édition. Mystère.

Connaissez vous cet auteur ? Avez vous lu ce livre ou un autre de lui ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

Atelier des Lumières – Gustav Klimt

Je suis allée avec des amies me perdre rue St Maur dans les peintures de Gustav Klimt.

L’atelier des Lumières propose une expérience d’immersion totale dans l’univers d’un peintre. C’est féérique, troublant, surprenant.

J’étais allée il y a 2 ans aux Baux de Provence à la Carrière des Lumières sur le même concept. Le fait que le site soit naturel est plus impressionnant.

Mais à Paris dans cette ancienne fonderie, c’est également une très belle réalisation.

L’expo Klimt retrace différente période de l’oeuvre de Klimt, c’est très riche et toujours surprenant.

On peut voir également un programme court sur Friedensreich Hundertwasser que je ne connaissais pas vraiment et que j’ai envie de découvrir davantage.

Ce sont des réalisations Gianfranco Iannuzzi – Renato Gatto – Massimiliano Siccardi – avec la collaboration musicale de Luca Longobardi

Puis une création contemporaine : Poetic_Ai par le collectif Ouchhh que j’ai beaucoup aimé également.

Il est préférable d’essayer de viser des horaires un peu décalés pour qu’il n’y ait pas trop de monde 😉

Les photos viennent du site, elles sont plus belles que les miennes 😉

 

Une balade à Beaubourg – Avril 2018

Pour mon anniversaire de l’année dernière, mes amies m’ont offert la carte d’accès illimité au Centre Pompidou. Samedi comme je n’avais rien de prévu, j’y suis retournée. Et les expos étaient nouvelles pour moi 🙂

Tout d’abord ma préférée Sheila Hicks et ses lignes de vie. Sheila est une artiste américaine qui vit à Paris. Elle aime le textile et travaille ses sculptures à partir de fils, de fibres et de tissages. C’est très coloré, cela semble doux, moelleux, ça donne trop envie de toucher, voire de se jeter dans la matière.

Juste à côté on peut voir les photos de David Goldblatt, un photographe documentaire sud africain. Il nous montre l’histoire de son pays, les photos sont belles mais on ressent tellement l’apartheid et les places privilégiées des blancs que cela m’a un peu gênée… (Je n’ai pas pris de photo des photos !)

Au sein du musée, on peut voir la donation de Jim Dine au Centre Pompidou : « Jim Dine Paris Reconnaissance » Je ne connaissais pas du tout et son oeuvre est impressionnante. Il se veut indépendant mais on l’associe au Pop-Art ou Neo-Dada. Il travaille sur les coeurs qui sont un peu sa signature et sur plein de concepts un peu fous !

La grande expo du moment est sur L’avant-garde russe à Vitebsk 1918-1922 avec Chagall, Malevitch, Lissitzky.. On ne présente pas les 2 premiers, les autres sont moins connus mais il y a une certaine unité dans toutes les oeuvres due certainement à la période très courte.

La théière de Malévitch est waou 😉

Voilà c’était ma sortie culturelle du week-end que je partage avec vous.

Shaka Ponk – Arena Bercy Paris – Mars 2018

Concert super dynamique vendredi soir à Bercy après ma grande journée de retour de Perpignan. Super contente de retrouver mes gars et des ami-e-s…

Je ne vous présente pas Shaka Ponk avec Goz le singe batteur virtuel trop fort, Frah et Sam au chant, Mandris à la basse, C.C à la guitare, Ion à la batterie et Steve clavier et samples.

Petit regret, ils ont principalement joué leur nouvel album et donc les « tubes » nous ont manqués… Et puis je sais je me répète, Bercy c’est trop grand !

Sinon énergie folle, vidéos top de top, battle d’enfer avec les plus grands…  L’ombre de Nirvana planait dans la salle.

J’y suis arrivée épuisée, je suis ressortie encore plus épuisée mais tellement contente de ce bon moment… Je me reposerai plus tard 😉 On n’a qu’une vie !

S’ils passent près de chez vous allez y c’est le groupe de concert le plus fou du moment… (enfin pour ce que je connais !!!)

Quelques photos de loin 😉

 

 

Défi #365CP – Saison 4 – Semaine 11

Pour tout vous dire, il est une heure du matin, je fais des journées pas possible, c’est super intéressant mais je n’ai le temps de rien…

Il ne fait pas vraiment beau, il a plu, il y a un vent pas possible par moment et il fait froid… Mon hôtel est proche du Palais des Congrès et je n’ai guère le temps de faire autre chose donc ce n’est pas trop grave.

Je vous propose les cartes que j’avais reçues avant de partir et des cartes de Paris que j’ai envoyées dans le cadre du postcrossing.

Merci à vous… Je reprendrai une activité normale ici dimanche… Bonne journée

 

 

Souvenirs dormants de Patrick Modiano

Le Père Noël m’a apporté les 2 nouveaux livres de Patrick Modiano…

Celui là se lit aussi très vite mais on peut le relire sans fin…

Modiano se souvient d’un jeune homme des années 60 qui marche dans Paris et y croise des femmes. Il en fait de jolis portraits hors du temps.

Modiano poursuit ses interminables promenades dans le passé.

On remonte le temps, nostalgie ? Souvenirs qui reviennent, apparaissent au détour d’une rue, d’un café, d’un hôtel… Immersion dans un monde souvent nocturne, calme, irréel parfois ou comme embrumé.

L’univers de Modiano, on y plonge, j’y plonge sans retenue. Il me donne envie de croire aux fantômes…

Je partage… Je ne cherche pas à vous convaincre de le lire, c’est très intime je crois de l’aimer ou pas.

Lire la suite