Archives de Tag: theatre

Carte Postale #457

Je vous aide, on part aux Etats Unis qui est au centre de l’actualité. J’écris jeudi soir, on sait peut être maintenant qui est président.

J’ai trouvé cette carte qui a en plus un air de vacances. Reconnaissez vous ce phare et cette plage ?

En attendant, on reste confinés. Je ne sors pratiquement pas, juste pour l’essentiel et encore car ça serait bien que je marche un peu mais bon je manque de motivation pour faire le tour de mon quartier.

Ce soir dans la télé sur France 5, soirée théâtre (ce n’est peut être pas dans votre programme, ils ont modifié) et à 22h20 l’excellent spectacle de François Morel : J’ai des doutes que je vous conseille vivement.

Le théâtre de la ville sur son site propose également des spectacles en direct depuis la salle vide. Demain soir : Je ne suis plus inquiet de et par Scali Delpeyrat. Je devais y aller ce soir avec des amies, j’ai gardé mes places, il espère pouvoir jouer en mars ou avril…

Regardez le site du Théâtre de la Ville, il propose plein de choses.

Bon week-end confiné…

La répon se en dessous

Lire la suite

Dans la solitude des champs de coton – #parvisenscene

Dans le cadre du Mois d’août de la culture à Paris, on a pu voir dans le stade Didot cette représentation théâtre post déconfinement.

Les 2 comédiennes Anne Alvaro et Audrey Bonnet mises en scène par Roland Auzet nous proposent une version inédite.

Nous sommes spectateurs éparpillés sur la stade et les 2 comédiennes jouent en utilisant tout l’espace. Nous pouvons bouger, les suivre ou pas. Nous avons un casque audio pour les entendre. Le son est parfait. La mise en lumière excellent aussi.

Le texte n’est pas facile, et le fait d’être dans cette configuration originale, n’aide pas forcément à bien suivre la pièce de Bernard-Marie Koltès.

La rencontre entre un vendeur et un acheteur, tout ce qui tourne autour du commerce et du désir, désir de posséder, l’objet du désir. Un décryptage des rapports humains.

L’idée est vraiment top, un texte qui aurait permis plus d’interaction avec les spectateurs serait peut être plus facile… Mais bon c’était chouette de redécouvrir ce beau texte et une nouvelle façon d’aborder le théâtre.

 

Présentation de saison Mac Créteil Saison 20-21

Présentation de saison hier soir à la Maison des Arts de Créteil.

D’habitude je ne vous en parle pas mais cette année le retour dans une salle de spectacle était tellement agréable que je le partage avec vous.

C’était organisé en tenant compte des gestes barrières qui vont bien. La Mac a proposé 5 soirées, pour ne pas être trop nombreux.

Première partie dans la petite salle avec des places vides entre nous. José Montalvo et la responsable de la programmation (désolée je ne trouve pas son nom) nous présente rapidement la saison à l’aide de vidéos. 2 artistes en résidence les accompagnent.

Ensuite il y a à l’extérieur un buffet, des tables, des chaises, on discute des spectacles à venir. Le public est constitué d’abonnés fidèles… C’était très sympa.

Dans les spectacles incontournables il y a Mourad Merzouki, Angelin Preljocaj, Jérôme Deschamps et José Montalvo mais aussi plein d’autres moins connus et qui font envie.

Vous pouvez voir le programme sur le site de la MAC. On peut dès la semaine prochaine pré-réserver des places et la vente se fera en septembre.

Le système Ribadier à la Comédie Française (à la télé)

Le rendez vous du dimanche soir sur France 5 (et en replay toute la semaine) avec la Comédie Française.

Hier soir une pièce de Georges Feydeau dans une mise en scène de Zabou Breitman enregistrée en 2014 au Vieux Colombier.

Laurent Lafitte dans le rôle titre est excellent comme Julie Sicard (et les autres aussi).

C’est une comédie de 1892, du boulevard avec le mari, l’amant, la bonne… et les portes qui claquent. Classique. Une pièce rebondissante et qui fait sourire. Et en ce moment c’est top 😉

Décor et costumes d’époque superbes.

Vous regardez du théâtre à la télé (ou sur le net) depuis le confinement ?

Lire la suite

Un lundi parmi tant d’autres : S’occuper de soi

Le thème de cette semaine est : On profite du jour férié pour s’occuper de soi, on partage nos « trucs » et idées…

Je ne suis pas trop soin du corps ou adepte des massages, du yoga et trucs dans le genre 😉

Pour passer un bon moment et me sentir bien je préfère voir un spectacle vivant.

Je suis en manque en ce moment même si grâce à internet et à la télé j’ai trouvé de nombreux spectacles à regarder.

J’ai hâte que la vie culturelle reprenne pleinement pour que tous les artistes et techniciens retrouvent leur travail et pour le bonheur des spectateurs. Je croise les doigts que tout se passe bien à la rentrée.

J’ai au moins 2 articles à écrire sur des pièces que je viens de voir…

J’aime bien aussi bidouiller avec de la peinture, créer de la matière mais cela fera l’objet d’un autre article 😉

Comment vous occupez vous de vous en ce moment ?

Bonne journée

Les diablogues de Roland Dubillard au Rond Point (sur le net)

Découverte hier soir sur theatre-contemporain.net d’une pièce de Roland Robillard mise en scène en 2008 par Anne Bourgeois au Théâtre du Rond Point avec Jacques Gamblin et François Morel.

Un dialogue un peu fou frôlant avec l’absurde qui date du siècle dernier mais garde toute sa force aujourd’hui.

Vers la 24 ème minute : « Il craint la police… car il n’aime pas la pluie qui mouille… »

Et puis 2 acteurs que j’aime particulièrement, un pur plaisir.

Je suis ravie de partager avec vous.

Sur le site :

En trois coups de cuillère à pot et à peine deux répliques, le quotidien bascule dans le fantastique, l’ordre cède la place au chaos le plus hilarant.

Derniers remords avant l’oubli de Jean-Luc Lagarce à L’Odéon (sur le net)

Le site Théâtre contemporain propose des captations de spectacle et hier j’ai donc regardé cette pièce de Lagarce qu’Audran m’a fait découvrir. C’est la dernière répétition à l’Odéon.

C’est une pièce de 1987 filmée en 2004.

Trois anciens amis se retrouvent un dimanche à la campagne pour parler de la vente de la maison qu’ils ont achetée en commun il y a bien longtemps.

Les souvenirs reprennent leur place, mais aussi l’oubli, les secrets, les non-dits. Pourquoi faire ressurgir un passé douloureux au final ?

La mise en scène de Jean-Pierre Vincent est sobre, le décor minimaliste à l’image de cette maison que l’on imagine un peu abandonnée par Pierre qui y vit en solitaire.

Un beau texte fort excellemment dit par les comédiens.

Alors bien sur rien ne remplace le théâtre dans les salles, mais en attendant merci aux sites internet qui nous permettent de voir des spectacles.

Lire la suite

Le petit-maître corrigé de Marivaux à la Comédie Française (à la télé)

 

Rendez vous du dimanche soir sur France 5 (et en replay) à la Comédie Française.

Quelle bonne idée que les diffusions de la Comédie Française. Je redécouvre le théâtre classique et j’en suis ravie.

Cette fois donc Marivaux dans une pièce mise en scène par Clément Hervieu-Léger avec Florence Viala, Loïc Corbery, Adeline d’Hermy, Clément Hervieu-Léger, Claire de La Rüe du Can, Didier Sandre, Christophe Montenez, Dominique Blanc et la comédienne de l’Académie Aude Rouanet.
Capté Salle Richelieu en mars 2018. Elle sera certainement encore jouée à la réouverture.
Photo Vincent Pontet pour la Comédie Française.

La marquis de Rosimond vient de Paris pour épouser Hortense en province, mariage organisé par les parents. Il ne s’intéresse pas à sa future épouse et celle-ci plutôt bien disposée au départ ne va pas se laisser faire.

Alors on peut se dire que le thème est daté mais pas vraiment en fait car il y a sous-jacent au texte un sentiment de révolte contre la « noblesse », contre l’ordre établi. Le valet et la suivante ont des rôles importants et c’est par eux que basculent les préjugés…

Est ce que vous regardez les programmes de la Comédie Française ? Ce soir sur le site c’est Britannicus de Racine.

Lire la suite

Juste la fin du monde à la Comédie Française (à la télé)

La Comédie Française continue… et propose chaque jour de nombreux programmes sur son site.

Hier soir avec Audran nous avons regardé Juste le fin du monde de Jean-Luc Lagarce mise en scène par Michel Raskine en 2009.

Jean-Luc Lagarce est un dramaturge français mort du sida en 1995, il est l’un des auteurs contemporains les plus joués en France.

Cette pièce a été portée à l’écran par Xavier Dolan sous le même titre il y a quelques années.

Le sujet n’est pas facile : annoncer sa mort prochaine à sa famille. Le texte est très fort, la précision des mots, le rythme des monologues, la colère retenue puis qui se libère… Les secrets de famille dévoilés ou à jamais enterrés…

Je suis vraiment ravie par ces diffusions. Dimanche prochain sur France 5, ce sera Cyrano 🙂

Lire la suite

A regarder sur le ternet ;)

Je partage avec vous les dernières vidéos que j’ai pu trouver sur différents sites internet.

On commence avec un film documentaire sur Angelin Preljocaj – Danser l’invisible.

J’apprécie ce chorégraphe, il nous montre ici la création de son ballet Gravité.

Les danseurs de sa compagnie sont bien sûr des professionnels mais du coup de vrais athlètes.

Un agréable moment à passer dans le sud 😉

L’offre devait être limitée dans le temps, désolée !

De lien en lien j’ai trouvé sur You Tube, mis en ligne par l’Opéra de Paris dans le cadre de la 3eme scène, une courte vidéo d’un danseur incroyable Ramzi Ben Sliman : Grand Hôtel Barbes.

Synopsis : Paris, quartier de Barbès. Ulysse, jeune et désœuvré, n’a plus d’endroit où dormir. Il rencontre au détour d’une rue des danseurs de breakdance en plein battle, sur une musique de Mozart. En échange d’une danse, le compositeur autrichien pourrait bien lui sauver la mise… Dans un mariage surprenant, Ramzi Ben Sliman met en lumière la rencontre de la danse classique et de l’univers urbain.

Et si la danse ne vous plait pas plus que ça j’ai trouvé aussi sur le site de France Télévision du théâtre que l’on peut qualifier de boulevard mais qui en temps de confinement fait du bien. (sourire)

L’heureux élu de Eric Assous, mise en scène Jean-Luc Moreau avec  Bruno Solo, Yvan Le Bolloc’h, Mélanie Page, Mathilde Penin et  David Brécourt.

Synopsis : Charline se réjouit. Elle a tout pour être heureuse, maintenant qu’elle s’apprête à épouser Noël, l’homme de sa vie, un Français de Manhattan. Avant de le présenter à ses meilleurs amis, bobos parisiens installés à Bastille, elle prend toutefois quelques précautions, et leur fait savoir qu’il est un peu spécial. Son fiancé a beau être riche, poli, et séduisant, il pense « différemment ». Que faire face à l’heureux élu, un homme d’affaires tiré à quatre épingles qui n’hésite pas à prendre des positions politiquement incorrectes sur des sujets houleux ? Respecter sa parole, débattre ou le rejeter pour ses idées ?

https://www.france.tv/spectacles-et-culture/theatre-et-danse/366065-l-heureux-elu.html

Y’a pas l’image pour France Télévision !

Je vous souhaite de bons moments devant votre écran 😉