Archives de Tag: theatre de la ville

Une maison – Christian Rizzo – ICI CCN Montpellier – Chaillot

Ballet ce soir dans le cadre du Théâtre de la Ville Hors les murs à Chaillot… Ok moi aussi je me perds !

J’avais bien aimé les précédentes créations de Christian Rizzo.

Ce soir j’ai eu un peu de mal. Le concept de la maison ouverte, lieu de passage, de rencontre, de mémoire me plait bien. Les costumes qui se colorent, la terre légère, les lumières sont belles.

14 danseurs, pas d’unité mais un travail qui fait semblant d’être désordonné. De trop rares beaux moments de danse. De l’ennui pour moi surtout sur la première partie qui manque de musique.

C’est un ballet très Théâtre de la Ville 😉

 

Lire la suite

La dispute – Mohamed El Khatib – Théâtre de la Ville

Théâtre ce soir dans le cadre de mon abonnement au Théâtre de la Ville. J’ai choisi cette pièce car la présentation en mai m’avait émue.

Et je ne suis pas déçue, une très belle pièce originale.

6 enfants de 9 ans jouent un texte de « témoignage » sur la séparation de leurs parents. C’est leur vie mais pas que…

L’auteur a travaillé une année avec des enfants, leur a fait raconter ce qui a marqué leur vie, mais aussi des anecdotes ou leur ressenti, leur expérience… De tout cela est ressorti un texte que les enfants se sont approprié.

Chaque enfant conte son histoire et un peu celle des autres, avec des mots, des paroles très fortes.

Si on a des parents séparés, on retrouve de son histoire. Si on est séparé avec des enfants, on doit réfléchir beaucoup 😉 C’est fort mais tendre et même drôle. Les enfants ont un vrai regard sur ce qui se passe autour d’eux, sans jugement et très libre.

Le décor en Lego géant est superbe, il participe au jeu des jeunes acteurs.

A la fin de la représentation, Mohamed El Khatib est venu nous raconter l’histoire du spectacle en toute simplicité. Merci

Lire la suite

Les Justes d’Albert Camus au Châtelet

Grand spectacle de théâtre musical au Châtelet dans le cadre de mon abonnement Théâtre de la Ville.

Dans une superbe mise en scène de Abd Al Malik, les Justes deviennent contemporain.

Le texte est fort et souvent d’actualité, les comédiens le déclament en musique sur un rythme rapide sans que cela ne gène la compréhension. Je ne sais pas bien comment vous expliquer, la musique est en live et accompagne le jeu et le texte.

Le décor est monté sur 3 niveaux permettant de beaux mouvements suivant les lieux de l’action.

Les comédiens que l’on connait tous un peu sont très bien, la diversité est à l’honneur, bravo à Sabrina Ouazani, Marc Zinga, Lyes Salem, Youssef Hajdi, Clotilde Courau, Karidja Touré, Montassar Alaya, … et les musiciens menés par Bilal.

Les propos sont engagés pour un monde meilleur, pour défendre les valeurs de paix, d’égalité, d’amour.

En ce moment la place du Châtelet est occupée par les militants du mouvement écologiste Extinction Rebellion… Le parallèle entre la pièce et la vraie vie au dehors est très fort.

Une très beau spectacle.

Lire la suite

Othello de Shakespeare au Théâtre des Abbesses

Nous avons vu hier soir Othello dans une mise en scène de Arnaud Churin.

Un drame de Shakespeare sur la jalousie, le différence, la solitude « d’être différent ».

Pour marquer cette différence le metteur en scène a choisi d’inverser la tendance, tous les comédiens et comédiennes sont noirs sauf Othello.

Et pour moi cela ne change rien au sens du texte, un homme différent essaie de se faire une place dans cette société bourgeoise et ça ne se passe pas bien. Etre différent, que ce soit par la couleur de sa peau, son rang social, un handicap… pose toujours un problème d’acceptation au sein du groupe majoritaire. Noir ou blanc n’est donc pas la question.

La mise en scène est sobre, le décor futuriste, les notes d’art martiaux apportent une chorégraphie à la pièce.

Les acteurs sont pour certains lumineux, c’était la deuxième représentation, il y a encore besoin de quelques calages (mais rien de grave !)

La pièce dure 2h40 mais franchement ça passe super vite, emporté par le texte…

Lire la suite

Outwitting the Devil de Akram Khan – Théâtre de la Ville

Reprise de la danse ce soir dans le cadre de l’abonnement du Théâtre de la Ville, spectacle au 13ème Art.

On retrouve un chorégraphe que l’on aime bien : Akram Khan.

Il a choisi 4 danseurs et 2 danseuses très différents, très physiques et de tous les âges. Dominique Petit, chorégraphe en retraite fait un retour marquant sur scène. Il est au centre du ballet, le vieil homme qui regarde ses souvenirs ou qui se voit jeune et fougueux.

L’ensemble est un peu oppressant et sombre mais les danseurs sont parfaits, puissants, ils nous rappellent dans un décor riche et sobre qu’il faut sauver le monde. Les éclairages soulignent la musculature des danseurs. On pourrait peindre des tableaux…

La musique de Vincenzo Lamagna accompagne les propos, accentue les brefs passages de texte et porte les danseurs.

L’ensemble est vraiment prenant. Seul bémol, la salle n’est pas faite pour la danse et c’est dommage, vivement que le théâtre de la Ville ré-emménage place du Châtelet.

La nouvelle saison commence très bien.

Lire la suite

Goat – Ballet Rambert – Ben Duke – Théâtre des Abbesses

Soirée chant et danse dans la jolie salle du théâtre des abbesses.

Un spectacle original mêlant danse, chant, musique live, vidéo et je ne peux pas dire théâtre mais texte, comme si le ballet était commenté en direct pour la télé ! Ce n’est peut être pas la meilleure idée du spectacle !

La chanteuse Nia Lynn a une voix magnifique, elle donne beaucoup d’émotion au ballet.

Les danseurs sont bons, il y a de très bons moments de danse mais trop court, j’aurai aimé qu’ils dansent davantage.

Je n’ai pas tout saisi du message porté, et la fin est un peu brute mais nous avons passé un bon moment. Et rien que pour la chanteuse, ça vaut le coup.

Lire la suite

Chotto Desh – Akram Khan – Théâtre des Abbesses

Reprise ce soir de nos abonnements théâtre, une année qui va être particulièrement riche (Théâtre de la Ville, Chaillot et MAC) 🙂

Et on commence avec le grand chorégraphe Akram Kham qui nous emmène faire un voyage initiatique comme un conte. C’est poétique, gracieux, plein de tendresse avec une pointe d’humour aussi.

C’est un solo, le jeune danseur est excellent. Il tient le rôle de Akram Khan enfant et jeune adulte.

Il se souvient d’un séjour au Bengladesh, de son envie de devenir danseur alors que son père le voit cuisinier. Et sa mère lui raconte un conte, la mise en lumière en fond de scène est très jolie, représentant une forêt.

C’est un spectacle tout public et nous avons passé un bon moment.

Dimanche après-midi sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris retrouvez plus de 700 danseurs (dont JL) pour Kadamati chorégraphié par Akram Khan.

Lire la suite