Archives de Catégorie: Cinéma

Gloria Mundi de Robert Guédiguian

Ciné hier soir pour le nouveau film de Robert Guédiguian avec sa tribu d’acteurs incontournables et Marseille en toile de fond.

J’aime cette famille, avec un petit faible pour Jean-Pierre Darroussin 😉 J’ai dû voir presque tous les films…

Sylvie a 2 filles, Mathilda fille de Daniel et Aurore fille de Richard.
Richard a élevé les 2 filles car Daniel est en prison pour une longue peine.

Mathilda est à son tour maman. Elle donne naissance à Gloria.

Daniel sort de prison et tout le monde se retrouve.

Mais la vie n’est pas facile. Mathilda enchaine les petits boulots, son mari devient chauffeur Uber mais le remboursement de la voiture plombe leur budget.

Aurore s’en sort mieux avec son ami qui jongle avec la misère des gens.

C’est un portrait bien noir de notre société que dresse Guédiguian. Quel monde va connaitre Gloria, ses grands parents essaient d’adoucir les choses mais le monde est d’une extrême violence.

Daniel, Gérard Meylan, est très touchant en repris de justice au grand coeur qui écrit des haïkus :
 » J’avais beau arracher les aiguilles de ma montre, le temps ne s’arrêtait pas « . Il éclaire le film face au manque de solidarité des plus jeunes.

je ne vous en dévoile pas davantage, je vous conseille ce film dur mais qui permet de retrouver des gens qu’on aime (comme dans une série) et prendre conscience que jeudi 5 décembre, tout le monde doit manifester pour préserver nos droits à la retraite.

Lire la suite

Les Éblouis de Sarah Suco

Un petit ciné du lundi comme j’aime bien 🙂

Je n’avais pas bien réalisé le sujet du film, waou la claque pour moi..

Une famille, un père prof, une mère comptable avant d’avoir 4 enfants, tombe dans le catholicisme à outrance en emportant leurs enfants.

Ils entrent dans une communauté, au départ pour appliquer les valeurs auxquelles ils croient, style il faut partager et aider son prochain mais tout devient assez vite excessif.

Et les enfants souffrent. L’ainée Camille 14 ans doit abandonner son école de cirque (car montrer son corps est impur !) Les plus jeunes sont aussi très vite déstabilisés.

Comment des adultes responsables peuvent ils se faire avoir ainsi ?

La jeune actrice Céleste Brunnquell est superbe dans le rôle, Camille Cottin est aussi excellente dans le rôle de la mère, Jean Pierre Darroussin en prêtre gourou est comme à son habitude parfait aussi.

La casting est parfait, les situations très bien filmées, l’évolution lente de la machine infernale bien montrée.

Ca me retourne les tripes ce genre d’histoire. Pourquoi cet embrigadement, ce n’est pas ça la religion, ça ne doit pas être ça… Je ne veux pas trop vous en dire plus mais j’en suis toute retournée.

Je suis sensible au sujet, j’ai été pensionnaire chez les soeurs presque toute ma scolarité, je n’ai rien vécu de mal, mais il semble que ça puisse vite déraper et donc cela me touche particulièrement. J’ai retrouvé quelques situations qui font remonter des souvenirs…

C’est un beau film, sur un sujet pas facile et bien traité. Si cela peut aider des personnes qui seraient sous l’emprise de faux gourous…

Avez vous vu ce film ? Qu’en pensez vous ?

 

Lire la suite

Hors Normes de Eric Toledano et Olivier Nakache

Ciné du dimanche pour tromper le temps gris. Nous sommes allés au cinéma de Choisy et la salle était comble.

Le film est sorti depuis quelques semaines, vous avez déjà du voir la bande annonce.

Bruno dirige une association qui s’occupe d’enfants autistes dont personne ne veut s’occuper. Il est à fond dans ce qu’il fait, il travaille tout le temps, aide tout le monde, ne sait pas dire non. Il aime ces enfants perdus, il aide ceux qui travaillent avec lui.

Il travaille aussi avec Malik qui dirige une autre association, qui s’occupe aussi des jeunes autistes et forme des animateurs.

Pour ces jeunes en souffrance maximale, il faut un animateur par personne. Aucune autre structure ne les accueille dans ces conditions.

On suit leur quotidien presque comme un documentaire, c’est poignant, on a la larme à l’oeil mais aussi le sourire quand un jeune réussit, se libère un tout petit peu…

En parallèle, une enquête de l’Igas car l’association n’a pas toute les habilitations, mais que faire ?

On sait que l’on a un vrai problème en France pour l’accueil des jeunes adultes handicapés (et certainement encore plus lorsqu’ils sont violents), je trouve ça tellement bien qu’un film nous donne à réfléchir sur de telles problématiques.

Tous les acteurs sont excellents. Bravo pour ce film aux réalisateurs.

Lire la suite

Matthias & Maxime de Xavier Dolan

Ciné du dimanche pour ce grand week-end, c’est top, cela fait 3 jours que j’ai l’impression d’être dimanche !

J’aime le cinéma de Xavier Dolan.

C’est une histoire d’amitié, des copains se retrouvent pour une fête, ils boivent, fument, jouent…

Et puis la soeur d’un des gars demandent à deux d’entre eux de jouer une scène pour un petit film. L’un est partant, l’autre obligé après un pari… Et tout change.

Maxime va partir en Australie pour se donner un nouveau départ, difficile de faire ses adieux.

Je ne veux pas vous en dire plus, le film est sensible, les portraits superbes, les sentiments affleurent. Le scénario est simple mais la force du film est dans l’image, les regards, les silences…

Un film comme je les aime 😉

Lire la suite

Vivre et chanter de Johnny Ma

Avant première hier soir au Cinéma du Palais à Créteil pour ce film chinois et français de Johnny Ma en présence du réalisateur venu après la projection répondre à nos questions.

Le film est parti de l’idée d’un documentaire sur une troupe d’Opéra chinois qui a été expulsé de son théâtre.

Le réalisateur a choisi d’en faire un film avec la vraie troupe. Les déboires de cette troupe traditionnelle qui a un public âgé et qui se démène pour continuer à jouer. Zhao Li se débat pour sauver tout son monde.

L’histoire en devient universelle. Les extraits de spectacle, de danse, les costumes sont superbes. Le film est onirique.

Les spectateurs, pour la plupart très âgés ont des visages magnifiques, le temps les rend tellement beaux.

Le film sortira le 20 novembre, je vous encourage à aller le voir.

Lire la suite

Sorry We Missed You de Ken Loach

Mon film du week-end avec le nouveau film de Ken Loach qui a été présenté à Cannes.

Cette fois après l’excellent Moi Daniel Blake, il nous parle de l’uberisation des emplois et des conséquences à la fois sur la société et sur les familles.

Ricky, père de famille, après de nombreux petits boulots devient livreur à son compte mais pour un unique client qui l’exploite.

Dans quel monde vit on ? Où va t on ainsi ?

Les « travailleurs » ont perdu tout leurs droits, comment pouvons nous accepter cela et croire que c’est l’avenir ?

Et Ken Loach ne nous laisse pas beaucoup d’espoir. Le film est dur car tout le monde semble accepter l’inacceptable, voire se sentir responsable de cette situation.

Ricky pense que c’est sa faute quand tout s’effondre autour de lui. Il travaille plus de 12 h par jour, il ne voit plus sa femme et ses enfants et reste sur-endetté.

Sa femme Abby aide soignante à domicile n’a pas de meilleures conditions de travail et les personnes âgées ou malades subissent forcément la pression que l’on exerce sur elle.

Et les enfants, trop souvent seuls, perdent forcément leur repère et comment peuvent ils imaginer un avenir serein ?

Les acteurs, plus vrais que vrais, portent aussi sur leur visage toute la douleur que le film dévoile.

Je vous conseille vivement ce film mais prévoyez un truc sympa après pour vous changer les idées.

Lire la suite

Alice et le maire de Nicolas Pariser

J’avais envie de voir ce film pour son côté politique et pour Luchini que j’aime bien.

Et je ne suis pas déçue, il tient parfaitement ce rôle de maire disons en fin de carrière.

Anaïs Demoustier en intello conseillère en idées est très bien aussi.

Le film nous montre une infime partie des coulisses d’une grande mairie, quelques intrigues politiques, des projets qui ne servent qu’à faire parler, pas à avancer vraiment.

Les rouages de l’administration entre les fonctionnaires et les élus, les jalousies, le dévouement de certains.

La relation qui se tisse entre Alice et Paul le maire est intéressante.

Je crois que doucement, à petite dose, on peut faire avancer les choses de l’intérieur, même si aujourd’hui l’échiquier politique est en charpie et que je suis très inquiète quant au résultat des prochaines élections municipales… Mais c’est un autre sujet.

Un film agréable que vous pourrez regarder à la télé quand il passera.

Lire la suite