Archives de Catégorie: Cinéma

Mais vous êtes fous de Audrey Diwan

Retour au ciné pour ce premier film de Audrey Diwan très bien maîtrisé.

Pio Marmai et Céline Sallette sont excellents dans leur rôle.

Un couple Roman et Camille, deux petites filles, une vie qui semblent sur de bons rails et puis tout déraille…

Roman est accro à la drogue, personne ne le sait, il ne peut vivre sans.

Je n’ai pas envie de vous en dire plus pour vous laisser découvrir. Le film va au delà du fait divers, les émotions sont fortes, les sentiments bien présents. Ce n’est pas juste un drame familial, il y a du suspense et un vrai rythme dans l’histoire.

Pourquoi n’a t on rien vu ? Est il possible de pardonner ? Et pour Roman est il possible d’arrêter ? La vie peut elle reprendre comme avant ?

A chacun sa façon de réagir, de comprendre, d’aider ou pas.

On en parlera quand vous l’aurez vu ? 😉

Lire la suite

J’veux du soleil de François Ruffin et Gilles Perret

Le film est un documentaire sur les gilets jaunes. Il a été tourné sur les ronds point en fin d’année.

C’est une belle galerie de portraits. C’est émouvant, parfois drôle, cela montre le grand malaise de français volontaires mais qui ne peuvent s’en sortir. La plupart travaillent mais leur salaire est trop bas pour payer le loyer, les charges et pouvoir manger. Ca met vraiment le doigt sur ce qui ne va pas dans notre pays.

Les personnes sont sincères, motivées et il y a une grande fraternité sur les lieux de rassemblement. Tous disent y avoir trouvé une famille, un lieu d’échanges, d’écoutes. Ils n’ont plus honte de leur histoire, ils ne sont plus seuls.

Rien que pour cela, je trouve que cette solidarité, c’est vraiment un plus, que les gens se rendent compte qu’ensemble on est forcément plus fort. En gros ce sont les valeurs du syndicalisme aussi.

J’espère que le gouvernement après tous ces débats va faire des propositions concrètes dans le sens d’une meilleure qualité de vie. Et j’espère que toutes les personnes gilets jaunes auront pris goût aux manifestations et aideront les travailleurs dans leurs revendications de hausse des salaires ou de défense des retraites 😉

Merci pour ce docu un peu vite fait peut être mais qui nous permet de partager avec les gilets jaunes ce que la télé ne montre pas souvent.

Lire la suite

C’est ça l’amour de Claire Burger

Mon ciné du lundi est un joli film.

Bouli Lanners joue Mario, un mari qui n’a pas su garder sa femme, un père qui fait tout pour ses 2 filles, un homme perdu.

Il a de l’amour à revendre, il espère voir revenir sa femme. Il gâte ses filles mais la plus jeune, 14 ans lui en fait voir de toutes les couleurs. La plus grande essaie de temporiser mais ce n’est pas simple.
La mère, ex femme après 20 ans de bons et loyaux services a envie de voir autre chose.

Mario est touchant, attendrissant, perdu entre toutes ses femmes ou ces femmes d’ailleurs.

Il emmène ses filles au musée, au spectacle. En parallèle il participe à une performance qui regroupe des amateurs pour un spectacle vivant original.

Je suis sympa je ne vous raconte pas la fin. Juste j’ai beaucoup aimé ce moment plein d’amour.

Lire la suite

Ma vie avec John F Donovan de Xavier Dolan

Ciné du lundi, pas cher en plus avec le printemps du cinéma.

Je suis troublée par ce film, j’aime le travail de Xavier Dolan mais là je ne sais pas bien quoi penser.

Un jeune garçon Rupert a correspondu quand il avait une dizaine d’année avec un acteur d’une série à succès John.

John s’est suicidé. Devenu adulte, Rupert écrit un livre sur lui.

Il est interviewé par une journaliste qui doute du sérieux du bouquin et le film se déroule sur l’interview avec des flash-back.

John est donc un jeune acteur dans une série, il a un énorme succès mais il n’ose parler de son homosexualité. On est quand même en 2006, pourquoi tant de mystère ?

La mère de Rupert, très égocentrée a un look années 80 c’est bizarre aussi !

La mère de John est excellente, déjantée mais elle a des regards pour son fils incroyable.

Bref, le film parle de notoriété, d’amour impossible, des acteurs, des auteurs, d’homosexualité, des relations mère-fils, des relations épistolaires, des rêves d’enfant. Le rythme est soutenu, tourbillonnant, le montage excellent. Et la musique est top aussi.

Il y a plein de trucs bien, je ne sais pas ce qui m’a gênée pour vous dire que c’est un bon film.

Dites moi ce que vous en pensez.

Lire la suite

Sibel de Çağla Zencirci et Guillaume Giovanetti

Ciné du dimanche après-midi 😉

Un très beau film qui se passe dans un village reculé de Turquie.

Sibel est muette mais peut communiquer grâce à une langue sifflée que tout le village utilise depuis toujours.

Cependant son handicap ne laisse pas les autres femmes indifférentes et elle est un peu comme la « sorcière » du village. Pour se faire aimer elle cherche dans la forêt le loup qui terrorise le village.

A la place elle trouve un déserteur mal en point. Elle le soigne et l’aide en cachette.

Les images du film sont superbes. L’actrice Damla Sönmez est magnifique, quel regard, toutes les expressions sont lisibles sur son visage. C’est un rôle superbe.

C’est un film de femmes et il semble qu’elles mènent la danse au village. Cependant, reste les mariages « forcés » et toutes les femmes au travail dans les champs. On ne voit guère les hommes travailler !

Sibel est un personnage fort, elle sait ce qu’elle veut, sa rencontre la fait évoluer, comprendre mieux qui elle est. Elle revendique son indépendance principalement face aux femmes !

Je me répète, un très beau film que je vous conseille vivement.

Lire la suite

Celle que vous croyez de Safy Nebbou

Un joli film vu hier.

Juliette Binoche est parfaite dans le rôle de cette cinquantenaire qui rêve d’avoir 24 ans. Par moment d’ailleurs, magie du cinéma, elle est radieuse et « sans âge »…

Le film traite du temps qui passe, et pour Claire ce n’est pas simple. Mais il traite aussi du mensonge, de l’image que l’on veut donner de soi et par là même de celle que l’on voit ou imagine.

Tout commence sur les réseaux sociaux où l’on peut facilement être quelqu’un d’autre mais ce n’est vraiment que le début du film car le personnage Clara, créé par Claire, est très vite bien réel. Elle est Clara, elle revit, elle rajeunit, elle vit et oublie ses mésaventures.

Elle en parle avec sa psy, cherche à se comprendre, mais le jeu de séduction même virtuel est si fort. Claire ne supporte pas la solitude et encore moins d’être abandonnée. Les ruptures la laisse meurtrie.

C’est un beau film, le jeune Alex (François Civil) est très bien également et Nicole Garcia joue parfaitement la psy qui pousse à la confidence. Les différents sujets me parlent 😉

Avez vous vu ce film ? Votre avis ? Je vous le conseille…

Lire la suite

Grâce à Dieu de François Ozon

Je voulais voir ce film, je connaissais le sujet et je ne suis pas surprise par ce qu’il montre… Enfin si un peu quand même.

J’ai fait 12 ans d’école catho avec des soeurs surtout en primaire et des profs laïques. J’ai été pensionnaire et on avait prières en fin de journée et messes dès qu’une occasion se présentait.

Il ne m’est rien arrivé !

Je garde de bons souvenirs de ma scolarité protégée. Je garde aussi les valeurs profondes de cette religion que j’ai arrêté de pratiquer ensuite. Jeune femme je me suis dit que j’avais assisté à mon quota de messes et trucs du genre pour toute ma vie !

Par contre même si cela ne correspond pas à l’image d’une syndicaliste féministe engagée, je reste croyante. Je crois en un Dieu unique, le même pour toutes et tous quel que soit le nom qu’on lui donne et je suis farouchement opposée à tous les extrémismes (religieux ou autres). Mon Dieu me rassure.

Je crois en la bonté des humains, la foi dans son prochain, je suis une personne gentille (trop ?) et ça me va bien. J’aime aider, partager, donner et finalement au quotidien ce n’est pas si simple. Je pardonne, je ne suis pas rancunière, j’aimerai pouvoir davantage dire ce que je pense mais je reste réservée malgré mes efforts pour évoluer, depuis peu j’essaie de me protéger.

Les restes de mon éducation catho sont bien présents dans la femme que je suis aujourd’hui.

Alors quand je vois un film comme Grâce à Dieu, forcément mille questions me brouillent l’esprit. Rassurez vous je ne vais pas tenter d’y répondre ici 😉

Le film est très bien fait, les acteurs parfaits avec un Melvil Poupaud incroyable (vous savez mon faible pour lui) mais aussi Denis Ménochet et Swann Arlaud.

De jeunes garçons scouts ont subi des attouchements de la part du prêtre qui gérait le camp.  Ils se retrouvent 20 ou 30 ans plus tard, et parlent enfin. Ils ont plus ou moins réussis leur vie mais la blessure est là encore, tellement présente pour certains. Alexandre est resté Catho, il en veut au prêtre pas à l’Eglise mais devant son inaction il s’interroge de plus en plus. Et c’est lui, après avoir réalisé que même le Pape ne ferait rien, qui porte sa plainte en justice. François et Gilles portent plainte également et devant l’afflux de témoignages, créent l’association « La parole libérée » car c’est surtout de cela qu’il s’agit pour eux : témoigner, dire enfin l’innommable, et faire en sorte que cela ne se produise plus en empêchant définitivement ce prêtre d’être en contact avec les enfants.

Il y a des scènes très forte dans le film, quand le Père reconnaît les faits, dit qu’il est comme ça, qu’il n’y peut rien et qu’il ne demande même pas pardon. La souffrance dans le regard d’Alexandre quand il revoit le Père. Les crises physiques d’Emmanuel quand on lui parle du Père. La colère de François quand son frère n’en peut plus de son côté « victime »… Tout est fort en fait.

Hier le Cardinal Barbarin a été condamné par la justice pour non-dénonciation d’atteintes sexuelles sur mineurs, l’association de victimes La Parole libérée considère cette condamnation comme « une grande victoire pour la protection de l’enfance ». On attend maintenant le procès du Père Preynat.

Je vous laisse aller voir le film si ce n’est déjà fait et me dire ce que vous en pensez… Merci.