Archives de Catégorie: Cinéma

Une intime conviction de Antoine Raimbault

Ciné du lundi avec ce film sur le second procès de l’affaire Viguier.

Le film retrace le véritable procès du Jacques Viguier. Sa femme a disparu dans les années 2000, jamais retrouvée.

Mais il n’y a aucune preuve de sa culpabilité.

Dans le film Nora – Marina Foïs est persuadé de son innocence et elle fait tout pour « aider » la justice et en l’occurrence l’avocat Dupond-Moretti – Olivier Gourmet.

Ils sont tous les 2 formidables.

Nora refait un peu l’enquête, elle cherche à savoir ce qui s’est passé, le rôle de « l’amant ». Dupond-Moretti ne cherche pas le coupable, il veut juste faire acquitter son client. Le film montre bien les rouages de notre justice.

Et comme je ne me souvenais pas de cette affaire, il y a un véritable suspense.

Un bon film judiciaire.

Lire la suite

The Place de Paolo Genovese

Film italien original, tout se passe dans un café-resto ouvert jour et nuit. Tout se passe même à une table, un homme ne bouge pas et il « reçoit » des visites.

Les personnes viennent lui demander de réaliser un voeu, en échange ils doivent faire quelque chose. Quelque chose de compliqué, de fort, d’impossible même comme tuer, violer, mettre une bombe, cambrioler, tomber enceinte…

La personne peut à tout moment abandonner.

En fait toutes les personnes qui viennent le voir évoluent plus ou moins dans le même cercle, tout se met en place. Tout le film est construit sur les récits, il y a un vrai suspense, c’est bien fait.

Et puis le film nous fait réfléchir sur ce que l’on serait capable de faire pour obtenir quelque chose de vraiment important. Peut on vendre son âme au diable ? Est ce nécessaire ?

Lire la suite

Doubles vies de Olivier Assayas

Je n’avais pas lu beaucoup de bien de ce film mais mon amie Monette avait envie de le voir et l’heure de la séance correspondait à notre disponibilité !

Et en fait j’ai bien aimé. Juliette Binoche que j’aime beaucoup est très bien dans le rôle d’une femme actrice de série, Guillaume Canet est parfait en éditeur qui s’écoute parler, Vincent Macaigne génial en auteur désenchanté. Les seconds rôles sont bien aussi.

Le livre écrit par Léonard l’auteur m’a fait penser au dernier Houellebecq que je suis en train d’essayer de lire !

Tout le monde parle de l’avenir principalement du livre. Le papier va t il disparaître au profit des liseuses ? Quel sera l’impact du numérique dans le monde de l’édition ?

Mais toutes les questions iraient aussi pour le cinéma, l’art et même la politique. Nora Hamzawi est très bien en attaché parlementaire qui y croit encore.

Autour de toutes leurs réflexions intellos et bien ils vivent, se trompent, mangent sans jamais se mettre à table (nouvelle mode ?). Ils ont des appartements superbes, ils ont l’air riches !

C’est souvent drôle, le rythme est enlevé, nous avons passé un bon moment et c’est bien le but du cinéma.

Lire la suite

L’ordre des médecins de David Roux

Parfois je me demande pourquoi je vais voir certains films ! (mon ciné du samedi en retard)

Ne vous méprenez pas, c’est un bon film mais pas facile quand on est aussi confronté à l’hôpital avec sa mère.

Simon est pneumologue reconnu et apprécié. Sa mère est hospitalisée dans son hôpital pour une récidive de cancer.

Voyant qu’il ne peut la sauver, il perd pied. Le film passe d’une histoire d’hôpital à une histoire de famille.

Je ne vais qu’en visite à l’hôpital mais je trouve assez réaliste ce que montre le film. Et voir que les médecins aussi ont une vie, des proches qui peuvent être malades, un coeur, c’est réconfortant. Le film est vraiment poignant.

J’étais contente de revoir Marthe Keller, elle a toujours le même accent « souriant ». Jerémie Renier est comme toujours excellent. C’est un beau rôle pour lui.

Forcément j’ai beaucoup pensé à ma mère, on retourne à Bichat la semaine prochaine, en pneumologie. J’aimerai bien que ce soit cette équipe 😉

Vous avez vu ce film ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

Edmond de Alexis Michalik

Ciné du dimanche avec Edmond que je ne voulais pas louper. J’ai vu 2 fois la pièce de théâtre et comme le film est aussi fait pas Alexis Michalik, j’étais confiante.

Et je suis ravie, quel beau film, quel beau texte, quelle histoire incroyable.

L’écriture en catastrophe de Cyrano par Edmond Rostand. L’idée est excellente et le film aussi.

Tout est là, le texte superbe, le rythme endiablé, les actrices et acteurs incroyables, le côté vaudeville avec le jeune premier et l’habilleuse, les seconds rôles excellents, les costumes et décors qui nous plongent dans l’époque, les rebondissements dans l’écriture et le succès final que l’on connaît.

Et Michalik a choisi son petit rôle avec humour.

Alors je vous conseille la pièce si elle passe près de chez vous, mais le film est excellent aussi. Bref on peut voir les 2 sans hésitation, ni modération 😉

Lire la suite

La dernière folie de Claire Darling de Julie Bertuccelli

Ciné de fin de dimanche, un film en avant-première dans le cadre du Festival Télérama : 3,50 euros l’entrée 🙂

Le nouveau film avec Catherine Deneuve et sa fille Chiara Mastroianni.

Catherine Deneuve est Claire, une vieille femme aux cheveux blancs. Elle vit seule dans une grande maison dans un petit village. Elle est entourée d’un nombre incalculable d’objets en tout genre, tous très beaux. Collection d’automates, pendules anciennes, vaisselle, lampes Tiffany, meubles d’époque…

Un matin elle décide d’organiser un vide grenier pour tout vider car elle sait qu’elle va mourir le jour même.

Une amie prévient sa fille qui arrive rapidement. Les 2 femmes ne se sont pas vues depuis 20 ans. Drôle de retrouvailles.

Claire vit dans un monde parallèle, elle se souvient d’autres moments de sa vie qui se superposent au présent. Une sorte d’Alzheimer. Pas facile pour elle et pour ses proches.

Le film est très bien fait, on découvre leur vie ponctuée de malheur. On découvre 2 femmes que la vie n’a pas épargnée. Et puis tous les objets autour de la superbe pendule éléphant rappellent les souvenirs. Ils sont étroitement liés aux personnages, comme si eux aussi avaient vécu dans cette maison.

Les films sur les relations mère-fille me touchent toujours particulièrement. C’est rarement simple.

Le film sort le 6 février, je vous le conseille 🙂

Lire la suite

Les Invisibles de Louis-Julien Petit

Ciné pour oublier le temps gris avec un film au sujet difficile mais tellement plein d’émotions.

Dans un centre d’accueil de jour pour femmes, dans le nord, on suit le quotidien pas facile de quelques unes.

Toutes les actrices (ou pas) sont magnifiques.

Les 2 assistantes sociales Audrey Lamy et Corinne Masiero sont incroyables, elles tiennent leur rôle d’une façon totalement réaliste. Pas de patho à outrance même si c’est difficile. On entrevoit souvent des notes d’espoir, des sourires soulagés, la fin des larmes. C’est puissant même si on sait que rien n’est gagné et que la réinsertion n’est pas forcément au bout du chemin.

Noémie Lvovsky, en bourgeoise bénévole fortement impliquée est parfaite également. J’adore quand elle embarque tous les luminaires de chez elle !

La jeune Déborah Lukumuena est surprenante également.

Que dire des femmes invisibles ? Que l’on ne voit qu’elles. Qu’elles sont superbes, touchantes, tellement émouvantes. Et quel humour, c’est fou.

Le film est fort, truffé de pépites dans les dialogues, de belles images de ces femmes usées par la vie mais que la solidarité parvient à faire sourire.

Je pense que le film va changer notre regard sur ces femmes perdues dans notre monde si dur.

Vous me direz quand vous l’aurez vu ? C’est vraiment le cinéma français que j’aime, qui redonne espoir dans les valeurs humaines.

Lire la suite