Archives de Catégorie: Cinéma

Serre moi fort de Mathieu Amalric

Cinéma en avant-première lundi soir au cinéma du Palais à Créteil en présence du réalisateur Mathieu Amalric ❤

Le synopsis est très court : Ça semble être l’histoire d’une femme qui s’en va.

J’hésite à vous raconter car il faut garder le mystère autour de cette femme sublime.

Elle part dans un road movie, dans une vieille voiture rouge ( 😉 Drive my car pour la voiture rouge), elle se souvient, elle se cherche…

Une femme, une mère, une amoureuse que la vie malmène. Et puis le piano, sa fille qui joue, une musique comme envoutante, répétitive sans l’être vraiment.

Mathieu Amalric nous a parlé de son amour pour ce texte de Claudine Galéa, de l’évidence de Vicky Krieps formidable, incroyable et de son partenaire Arieh Worthalter, du tournage selon les saisons, du montage du film.

Sa passion aussi pour le piano, mais il ne l’a pas assez travaillé, il a trouvé plus facile d’être comédien que musicien.

L’écouter parler, partir dans ses idées, nous emmener avec lui en Bretagne, imaginer la réalisation du projet de film… Un moment un peu hors du temps.

Un très beau film tendre et lumineux, un sujet pas facile mais admirablement bien traité, un film à voir, à revoir peut être même.

Il sera dès demain dans toutes les salles et au cinéma du Palais à Créteil. Merci pour cette présentation.

Une histoire d’amour et de désir de Leyla Bouzid

Un film sensuel et troublant.

Ahmed banlieusard d’origine algérienne et Farah, jeune tunisienne arrivant à Pars se rencontre sur les bancs de la Sorbonne. Ils suivent un cours de littérature arabe qui propose de la poésie et des textes érotiques.

Ahmed est à la fois troublé par la jeune femme mais aussi par les lectures. Timide, il est confronté à de nombreuses questions existentielles et malgré la force de ses désirs, il souhaite résister en prenant modèle sur les grands poètes… Mais Farah ne le comprend pas forcément.

Les deux jeunes acteurs, Sami Outalbali et Zbeida Belhajamor, sont excellents de naturel, de retenue, de fraicheur aussi. Leur histoire d’amour est belle.

Le film au delà de cela, questionne sur l’éducation, la religion, l’intégration des jeunes dans les banlieues, la place des femmes…

Le film est vraiment riche et joliment filmé.

J’y suis allée parce que c’était le seul que je n’avais pas vu, proposé à l’heure où je suis arrivée et je suis ravie. Une belle découverte, un bon moment de cinéma.

Lire la suite

Sentimental de Cesc Gay

Ciné du dimanche pour faire oublier le Japon à mon amie 😉

Comédie disons satirique venant du théâtre.

Un couple établi, qui ne s’entend plus très bien, se dispute avant de recevoir leurs voisins. Ana les a invité, Julio n’est pas d’accord.

De plus, les voisins les dérangent souvent car ils sont bruyants quand ils ont des relations sexuelles. Julio veut leur en parler, Ana ne veut pas…

Les voisins arrivent, la conversation est au départ disons cordiale mais l’alcool aidant, Laura et Salva dévoilent leur jeu et cela part dans tous les sens, confidences, secrets, tabous… C’est drôle même si les dialoguent pointent les dysfonctionnements du couple et le poids des habitudes.

Le fait que ce soit en espagnol renforce la puissance des échanges, peut être par la musicalité de la langue.

On ne peut que se demander comment on réagirait dans de telles circonstances 😉

Les acteurs sont parfaits dans leur rôle et l’appartement est superbe.

Un film pour passer un bon moment, c’est toujours agréable.

Lire la suite

Drive my car de Ryusuke Hamaguchi

Film japonais d’après une nouvelle de Murakami mais attention il dure quand même 3 heures.

Comme bon nombre de critiques, j’ai beaucoup aimé le film mais mon amie Monette pas du tout donc ce sera à vous de voir 😉

Kafuku met en scène Oncle Vania, pièce qui lui rappelle sa femme décédée quelques années auparavant. Il passe depuis toujours beaucoup de temps dans sa voiture, une Saab rouge d’époque.

Il a une cassette enregistrée par sa femme pour répéter son texte de la pièce.

Pour un festival, il a une chauffeure, il continue à passer beaucoup de temps dans sa voiture avec la jeune femme. Ils finissent pas se confier l’un à l’autre. Comment réussir à analyser son passé pour pouvoir vivre pleinement le présent, de quoi sommes nous responsables ?

En parallèle, on a également le récit des histoires qu’écrivait sa femme en tant que scénariste et les répétitions de la pièce.

Forcément le film est lent, les paysages japonais ne sont pas extraordinaires, on découvre quand même le ville de Hiroshima et les alentours, dont une usine de traitement des déchets pour un moment assez surréaliste dans le film.

L’une des comédiennes retenues pour la pièce est muette et parle donc la langue des signes, cela donne une grande force à son rôle. D’ailleurs les comédiens parlent soit japonais, coréen, chinois ou anglais. Je ne sais pas si c’est un spectacle agréable à suivre mais pour les comédiens cela doit être un travail très enrichissant.

Il y a énormément à dire sur ce film, je vous invite à le découvrir 🙂

Lire la suite

Milla de Shannon Murphy

Un ami m’a conseillé ce film, merci.

Milla est une jeune fille fragile, elle souffre d’un cancer, elle essaie cependant de vivre comme tout le monde : lycée, cours de violon.

Ses relations avec ses parents ne sont pas simples, son père est psy, sa mère sous médoc.

Quand elle rencontre Moses, un jeune gars perdu, elle a envie de vivre pour lui, pour elle. Comme toute adolescente bouleversée par l’amour, elle se laisse porter. Moses malgré ses addictions prend soin d’elle.

Je ne vous en dis pas plus mais vous conseille ce film fort et bouleversant.

Eliza Scanlen porte le rôle et le film tout en émotion. La scène finale est très belle.

La maladie au sein d’une famille anéantit tout le monde, la douleur de l’enfant, l’impuissance de la mère et du père. Quel drame, les hauts, les bas, l’espoir… Les émotions sont intenses.

Avez vous vu ce film ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

Rouge de Farid Bentoumi

Avec un tel titre, c’est un film pour moi.

En fait le rouge vient des boues rouges rejetées par une usine polluante.

Comme le dit le surtitre de l’affiche, il s’agit d’un film écolo mais pas que…

Dans l’usine il y a le père, délégué du personnel depuis 30 ans, (on en sait pas quel syndicat) et il fait embaucher sa fille comme infirmière. Son gendre travaille également à l’usine. C’est donc une histoire de famille.

Quand Nour l’infirmière, voir que de nombreux ouvriers ont des problèmes de santé au poumons, quand un interimaire est brulé par des rejets et que son père « étouffe » l’accident, Nour ne veut pas rester sans rien faire.

Mais quel dilemme pour elle, car l’usine c’est toute sa vie, celle de son père et de tous les ouvriers qu’elle connait.

Mais la pollution est bien réelle et les rend malade. Les politiques, le patron, les syndicats cachent la vérité au nom de l’économie, des profits, de l’emploi…

Une journaliste spécialiste de ces questions vient faire un reportage pour dévoiler la vérité, Nour accepte de l’aider.

Zita Hanrot est très bien dans ce rôle d’infirmière lanceuse d’alerte mais aussi fille au sein d’une famille unie. Sami Bouajila est comme toujours excellent et j’aime encore Céline Sallette dans le rôle de la journaliste.

Un film coup de poing même si aujourd’hui on sait que ce genre d’usine chimique a longtemps transgressé les règles pour assurer des profits aux actionnaires. On sait aussi que les patrons n’investissent pas en France pour rendre les usines propres mais délocalisent pour aller polluer ailleurs. Mais peut on sauvegarder l’emploi à court terme au mépris de la santé de tous, car toute la région est contaminé par la pollution.

Des décisions pas faciles à prendre que ce soit pour le père ou la fille. Un bon film complétement d’actualité, il faut tout faire pour sauver la planète, ne plus attendre surtout.

Je vous conseille ce film, vous me direz ce que vous en pensez.

Lire la suite

Désigné coupable de Kevin MacDonald

Mon petit cinéma préféré ne proposant pas ce film, je suis allée à l’UGC près de chez moi samedi soir. Pas grand monde dans le cinéma 😦

Ils en ont profité pour supprimer toutes les caisses de vente de billet, il faut le faire sur une machine ou au stand pop-corn ! 😦

Le film est très bien, très fort, quelle histoire… Et quelle force de caractère pour ce héros malgré lui.

Mohamedou Ould Slahi a passé 14 ans à Guantanamo pour rien.

Je comprends que les américains après l’horreur du 11 septembre aient voulu juger et condamner tout ceux qui avaient participé à cet horrible attentat. Mais emprisonner des hommes sur des suspicions sans preuve, leur faire subir les pires tortures, est ce digne d’une démocratie ?

Le film est très bien fait, le montage est excellent, les acteurs formidables Tahar Rahim bien sûr mais aussi Jodie Foster et Benedict Cumberbatch (il a la voix très grave dans ce film, est ce vraiment sa voix ? Je n’avais jamais remarqué).

L’avez vous vu ? Qu’en pensez vous ? Je vous le conseille.

Lire la suite

Un espion ordinaire de Dominic Cooke

Ciné du lundi avec ce film d’espionnage à la facture classique.

Tout y est : la guerre froide entre l’URSS et les Etats-Unis, les gentils espions, les méchants, l’espionne américaine, les femmes à la maison…

Je n’étais pas née mais ça fait peur quand même, il semble que nous ne soyons pas passé loin d’une catastrophe nucléaire.

Benedict Cumberbatch excelle dans ce rôle très britannique de gentleman qui veut sauver le monde ou tout du moins son ami. La moustache, même si cela donne un look année 60, ce n’est pas top quand même 😉

Je ne vous en dis pas plus pour vous laisser le plaisir de la découverte….

L’avez vous vu ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

Bergman Island de Mia Hansen-Love

Un film lent, dans de beaux paysages suédois, un film hommage ? En fait je ne connais pas le cinéma d’Igmar Bergman, peut être cela manque pour mieux comprendre le film.

Un couple se rend sur l’île où a vécu Bergman pour une résidence d’été afin d’écrire les scénarios de leurs prochains films.

Chris raconte son histoire à Tony, on a donc un film dans le film.

Le ou les films parlent d’amour, de désir, d’envie, de création. Et le merveilleux décor naturel transcende l’ensemble.

Au final c’est quand même un film assez contemplatif.

Lire la suite

Kuessipan de Myriam Verreault

Avec un peu de retard, mon film de dimanche.

Un très beau film sur l’amitié entre 2 jeunes filles innues, Shaniss et Mikuan. Elles vivent dans une réserve au Quebec. Enfants elles sont inséparables.

Devenues adultes, c’est plus compliqué. Shaniss veut fonder une famille, avoir des enfants pour la continuité de sa communauté. Mikuan elle a envie d’évasion, de poursuivre ses études, de voyager. Elle fréquente un jeune homme « blanc » et elle a du mal à se faire comprendre.

Le film n’est pas un documentaire, il est inspiré du livre du même nom de Naomi Fontaine qui a participé au scénario. Mais il nous fait découvrir cette communauté, les vies dans la réserve, c’est très émouvant.

Et puis l’amitié entre ces jeunes femmes, ce qui les lie, ce qui les éloigne, la vie, les rêves, les espoirs, comme beaucoup de jeunes filles…

Mikuan participe à un atelier d’écriture, elle écrit un très beau texte sur la liberté.

Le film est sous titré en québécois, on comprend parfaitement ce qui est dit sauf certains mots mais ils ne sont pas traduits dans les sous titre !

Je vous conseille ce film touchant sur cette communauté innus et la force de l’amitié.

Lire la suite