Archives de Tag: guédiguian

Best of ’19 – Cinéma

Belle année cinéma j’ai vu 42 films, 9 de plus que l’année précédente. Presque tous au Cinéma du Palais. Merci la carte d’abonnement qui fait la place à 5 euros 🙂 Et merci pour la programmation qui me correspond bien.

J’ai vu 2 Palmes d’or celle de 2018 et celle de 2019, 2 films asiatiques différents mais qui méritaient bien leur prix : Une affaire de famille et Parasite.

J’ai vu plein de films pas faciles, des films « sociaux ». Pas facile de rester optimiste 😦

Dans l’ordre où je les ai vu : Les invisibles, excellents rôles féminins. J’veux du soleil de François Ruffin sur les gilets jaunes. Le jeune Ahmed des frères Dardenne qui se laisse embobiner par la religion. Roubaix une lumière de Desplechin sur le nord avec un excellent Roschdy Zem. Ceux qui travaillent sur le monde de l’entreprise qui fait froid dans le dos. Sorry we missed you de Ken Loach qui semble avoir perdu tout espoiur dans la société 😦 . Gloria Mundi à Marseille mais tout aussi dur que le précédent.

Et puis 2 films sur les cathos pas à leur avantage mais très bien fait : Grâce à Dieu et Les éblouis.

J’ai aimé le film de la pièce de Alexis Michalik : Edmond.

J’ai vu le Tarantino, le Almodovar, les Xavier Dolan 😉

J’ai vu avec mon fils Melvil (et ce n’est pas souvent qu’il vient avec moi !) Le Jim Jarmusch The Dead Don’t Die que j’ai trouvé excellent. Et la tête de mon fils quand il arrive malheur à Selena, j’en souris encore !

J’ai vu aussi avec Audran cette fois Une joie secrète, un film documentaire sur une prof de danse qui danse 1 mn par jour et diffuse sa performance sur les réseaux sociaux. Très chouette.

J’ai aimé Green Book de Peter Farrelly avec 2 magnifiques acteurs.

Pour finir 2 films d’Europe du sud est Sibel et Dieu existe, son nom est Petrunya, 2 films forts sur la condition de vie des femmes qui pour moi ressemble au moyen âge 😦

Je m’arrête là même si je n’ai pas vu de mauvais films 😉

Quel film vous a le plus marqué en 2019 ?

Best of ’17 : Cinéma

Bonne année cinéma puisque j’ai vu 36 films 🙂

Merci au Cinéma du Palais à Créteil qui me permet de voir les films pour un prix raisonnable et sans pub 🙂

Pas de classement c’est trop dur.

J’ai beaucoup aimé Au revoir là-haut de Albert Dupontel. L’adaptation du livre qui est excellent est très bien faite.

J’ai aimé Le sens de la fête de Olivier Nakache et Eric Toledano. Bacri au sommet de son art. Nous sommes allés voir ce film avec nos 3 gars et ça aussi c’est très sympa 🙂

J’ai aimé 120 battements par minute de Robin Campillo, sujet difficile mais film magnifique.

Prix spécial de mon jury à Le Caire Confidentiel de Tarik Saleh, une plongée super réaliste dans la ville…

Contente de retrouver la troupe de Guediguian dans La Villa, superbe film.

J’ai aimé l’association de Agnès Varda et JR pour Visages, Villages. Vraiment plus qu’un documentaire, comme A voix haute de Stéphane De Freitas et Ladj Ly sur le concours d’éloquence.

Pour le message contenu, il faut voir Chez nous de Lucas Belvaux, ne pas oublier !

Je ne vais pas tous les citer 😉

Je suis allée voir Norma l’opéra au cinéma et c’était bien agréable …

Quel est votre film préféré cette année ?

 

La Villa de Robert Guédiguian

Ciné pour me changer les idées et c’était vraiment une belle idée…

Ce petit voyage à Marseille m’a fait un bien fou 🙂

Et puis retrouver Ariane Ascaride, Jean Pierre Darroussin et Gérard Meylan, quel plaisir. Un peu comme des amis que l’on retrouve régulièrement.

Cette fois ils sont frères et soeur et se retrouvent au chevet de leur père qui a rêvé d’un monde meilleur dans une calanque marseillaise.

Quelques jours de leurs vies, le temps qui passe, la vie de quartier, le restaurant familial, la pêche, une belle rencontre avec des enfants réfugiés.

Et puis il y a la jeune génération qui prend la relève, Robinson Stévenin est tellement attachant….

Et l’extrait du vieux film de leurs jeunesses, c’est un super clin d’oeil.

Beaucoup d’amour dans ce film, de la poésie aussi, même si le monde est un peu gris.

Je vous laisse le découvrir, allez y, c’est comme un petit voyage…

Lire la suite

Au fil d’Ariane de Robert Guédiguian

022154Hier comme j’étais bien fatiguée, je suis juste allée au ciné voir un film simple et divertissant.

C’est ce dont j’avais envie et le film tient cette promesse.

Guédiguian filme Ariane, sa femme avec le même amour que dans ses premiers films.

On retrouve la même troupe que l’on commence à bien connaître : Darroussin, Meylan et Jacques Boudet. C’est agréable, comme une famille que l’on suit de loin.

Ce film est une fantaisie autour d’une fête d’anniversaire. Ariane ne peut s’empêcher de vouloir le bien de ses proches. Quel est le prix de cette sensibilité ? Où sont les limites de sa liberté ?

Ce n’est pas son meilleur film mais j’ai passé un bon moment à Marseille. Lire la suite

Les neiges du Kilimandjaro de Robert Guédiguian

Capture d’écran 2012-01-08 à 18.51.25Voici le genre de film qui me fait pleurer au cinéma tant l'émotion est forte.

Le troupe de Guédiduian arrive à l'âge de la retraite, c'est donc le sujet du film, enfin la pré-retraite plutôt avec la crise et le chômage en toile de fond.

Michel (JP Darroussin), le syndicaliste qui a tout sacrifié à l'entreprise est licencié avec 19 de ses camarades. Pour lui, ce ne sera pas si dur, sa maison est payé, il pourra attendre le chômage avec ses indemnités. Il en profite pour s'occuper de ses petits enfants et faire des projets de voyage grâce à ses amis.

Et puis tout bascule, les certitudes s'écroulent… Je ne vous en dis pas plus mais Michel doit revoir ses convictions en fonction du monde qui bouge autour de lui, ce monde qui évolue. Qu'est il devenu s'interroge t il ? Un petit bourgeois ? Un riche pour les plus pauvres que lui ?

Il garde ses valeurs qui sont celles de la plupart des syndicalistes que je connais, je pourrais dire que l'on ne se refait pas ! La bonté humaine est au coeur de ce cinéma là et c'est bien agréable de se dire que cela existe encore…

Je vous conseille ce film, une belle démonstration, je ne sais comment dire, de solidarité….

Lire la suite