Archives de Tag: Dardenne

Best of ’19 – Cinéma

Belle année cinéma j’ai vu 42 films, 9 de plus que l’année précédente. Presque tous au Cinéma du Palais. Merci la carte d’abonnement qui fait la place à 5 euros 🙂 Et merci pour la programmation qui me correspond bien.

J’ai vu 2 Palmes d’or celle de 2018 et celle de 2019, 2 films asiatiques différents mais qui méritaient bien leur prix : Une affaire de famille et Parasite.

J’ai vu plein de films pas faciles, des films « sociaux ». Pas facile de rester optimiste 😦

Dans l’ordre où je les ai vu : Les invisibles, excellents rôles féminins. J’veux du soleil de François Ruffin sur les gilets jaunes. Le jeune Ahmed des frères Dardenne qui se laisse embobiner par la religion. Roubaix une lumière de Desplechin sur le nord avec un excellent Roschdy Zem. Ceux qui travaillent sur le monde de l’entreprise qui fait froid dans le dos. Sorry we missed you de Ken Loach qui semble avoir perdu tout espoiur dans la société 😦 . Gloria Mundi à Marseille mais tout aussi dur que le précédent.

Et puis 2 films sur les cathos pas à leur avantage mais très bien fait : Grâce à Dieu et Les éblouis.

J’ai aimé le film de la pièce de Alexis Michalik : Edmond.

J’ai vu le Tarantino, le Almodovar, les Xavier Dolan 😉

J’ai vu avec mon fils Melvil (et ce n’est pas souvent qu’il vient avec moi !) Le Jim Jarmusch The Dead Don’t Die que j’ai trouvé excellent. Et la tête de mon fils quand il arrive malheur à Selena, j’en souris encore !

J’ai vu aussi avec Audran cette fois Une joie secrète, un film documentaire sur une prof de danse qui danse 1 mn par jour et diffuse sa performance sur les réseaux sociaux. Très chouette.

J’ai aimé Green Book de Peter Farrelly avec 2 magnifiques acteurs.

Pour finir 2 films d’Europe du sud est Sibel et Dieu existe, son nom est Petrunya, 2 films forts sur la condition de vie des femmes qui pour moi ressemble au moyen âge 😦

Je m’arrête là même si je n’ai pas vu de mauvais films 😉

Quel film vous a le plus marqué en 2019 ?

#365defiphoto – Saison 6 – Semaine #24

Une petite semaine active 😉 Ok comme d’habitude…

Il fait toujours moche, les jardins sont super bien arrosés, normalement ça s’arrange bientôt !

Mais rien ne m’empêche de sortir.

Ma semaine en image :

Dimanche 9 # Jour 160 : Anniversaire de Lucas chez sa grand-mère à la campagne.

Lundi 10 # Jour 161 : Jour férié 🙂 Ciné belge, sujet pas facile.

Mardi 11 # Jour 162 : Dernier atelier avant les portes ouvertes de samedi. Tout le monde s’active.

Mercredi 12 # Jour 163 : Le flyer pour les portes ouvertes 😉

Jeudi 13 # Jour 164 : Ciné avec mon fils fan de Selena Gomez et j’ai beaucoup aimé le film de Jim Jarmusch !

Vendredi 14 # Jour 165 : Soirée au théâtre de la Colline, superbe pièce.

Samedi 15 # Jour 166 : Portes ouvertes de l’atelier puis journée au Salon du Livre de poche de St Maur. Rencontres avec des auteurs, c’est bien sympa.

Et aujourd’hui dimanche, mon fils ainé termine son aménagement dans son nouvel appartement.

Je vous souhaite une bonne journée.

Le jeune Ahmed des frères Dardenne

Ciné du lundi, j’aimerai que ce soit une vraie habitude mais ce n’est pas toujours possible !

J’aime ce cinéma belge pas facile mais qui touche à chaque fois. Il a eu le Prix de la Mise en Scène à Cannes.

Cette fois, un très jeune garçon, 13 ans, est sous la coupe d’un imam. On ne sait pas comment il en est arrivé là, son père est mort, sa mère ne semble pas vraiment religieuse, se soeur non plus, son frère un peu.

A 13 ans, il prend au 1er degré, ce que soit disant dit le Coran et c’est la catastrophe.

Toutes les contraintes de la religion, la façon d’interpréter les textes, le peu de considération pour les femmes, je ne comprends pas… Je comprends que l’on puisse croire mais religion doit rester synonyme d’amour, de partage, de respect… Et là c’est tellement l’opposé. On essaie de se dire qu’Ahmed a 13 ans, qu’il est manipulé, qu’il ne comprend pas mais non, il n’est pas innocent, il est radicalisé par des adultes inconscients.

Le film pose de nombreuses questions et la détresse de sa mère me fait froid dans le dos. Que peut elle faire ?

Ce n’est peut être pas le meilleur film des frères Dardenne mais il m’a touchée. L’avez vous vu ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

#366defiphoto – Semaine #43

Une chouette semaine illuminé par une belle journée qui fait oublier la morosité de certaines autres… Seul hic, j’ai passé beaucoup de temps dans les embouteillages !

Demain je vais au tribunal, convoquée comme jurée, cela ne m’aurait pas déplu si ça ne tombait pas pendant les vacances scolaires où je pensais faire découvrir de nombreux choses à Christian, notre correspondant allemand… Mais bon j’attends demain avec impatience pour savoir si je suis retenue ou non. A suivre…

Revenons sur cette belle semaine

Dimanche 16 # Jour 290 : Après un chouette petit déjeuner avec nos amis suisses, un petit ciné du dimanche après-midi avec les Frères Dardenne.

jour-290-16

Lundi 17 # Jour 291 : J’ai racheté un bracelet espion, il me motive à marcher davantage et j’aime beaucoup la fonction réveil !

jour-292-16

Mardi 18 # Jour 292 : Christian a mal aux dents mais ça va mieux maintenant, le dentiste a bien travaillé.

jour-291-16

Mercredi 19 # Jour 293 : Journée de réunion et chouette spectacle de Jean-Claude Gallotta et Olivia Ruiz à Chaillot.

jour-293-16

Jeudi 20 # Jour 294 : Une journée à la mer en bonne compagnie c’est total dépaysement et mini vacances…

jour-294-16

Vendredi 21 # Jour 295 : Soirée à la Philharmonie de Paris pour un spectacle de danse : Puz/zle de Sidi Larbi Cherkaoui.

jour-295-16

Samedi 22 # Jour 296 : Balade découverte du quartier Bastille et les boutiques de manga ou plus rock 😉 Et soirée ciné, je vous en parle très vite…

jour-296-16

Je ne vous parle pas de la semaine à venir, ne pas savoir ce que je vais faire me stresse complètement !

Je vous souhaite quand même un bon dimanche ensoleillé.

La fille inconnue de Jean-Pierre et Luc Dardenne

358852Ciné hier après-midi puisque j’avais promis de laisser mes jeunes se reposer !

Un film des frères Dardenne c’est jamais très gai mais ça ne laisse pas indifférent.

On passe ici presque 2 heures avec la Docteure Jenny Davin, excellente Adèle Haenel, elle est tout le temps à l’écran. Les autres rôles sont vraiment secondaires.

Jenny refuse d’ouvrir son cabinet bien après sa fermeture, mais le lendemain, la jeune femme qui a sonné est retrouvée morte. Jenny se sent coupable et veut retrouver le nom de cette jeune femme, pour qu’elle ne soit pas disparue « pour rien »… Elle mène l’enquête à sa façon.

Le film montre le dévouement total de cette jeune généraliste dans un quartier pauvre. Elle est médecin mais aussi assistante sociale, infirmière, confidente… auprès de ses patients souvent isolés. Elle mène en plus de son travail son enquête pour redonner une dignité à cette jeune femme qu’elle ne connaissait pas.

Le film est assez lent, l’enquête maladroite, forcément cela ne s’improvise pas. Mais le suspense est là, on se demande sans cesse où cela va la mener elle qui semble n’avoir peur de rien.

C’est un film social riche en émotion, j’ai bien aimé mais je ne vous le conseille que si vous êtes en mode bonne humeur constante. 😉

Lire la suite

Deux jours, une nuit des frères Dardenne

490001Je reviens du ciné, je suis contente car je manque vraiment de temps pour y aller et je tenais à voir ce film.

J’aime le cinéma des frères Dardenne et j’ai à nouveau apprécié leur film.

Marion Cotillard en total look naturel paumé est excellente.

Fabrizio Rongione et Christelle Cornil, entre autres sont très bien également.

Il s’agit d’une jeune femme qui se bat pour garder son travail après un arrêt maladie pour dépression. Elle est plus que fragile mais doit faire face à toutes les situations pour convaincre ses collègues de l’aider.

Et elle se bat dans un combat exemplaire qui monte en puissance doucement dans la redondance voulue du film.

Militante, le thème du film me touche peut être davantage mais je trouve vraiment bien que le cinéma aborde un tel sujet. je ne vous dévoile pas la fin que je trouve très juste.

Lire la suite

Le gamin au vélo des frères Dardenne

Capture d’écran 2011-06-19 à 21.27.03 La claque ce film….

Quelle histoire. Le gamin interprété par Thomas Doret est paumé, en colère, super excité, quand il ne fait pas de vélo, il court après son père, l'idée de l'amour de ce père qu'il vénère…

Mais son père veut refaire sa vie sans lui. (le film ne fait pas de cadeau à l'image du père)

Samantha, une jeune coiffeuse (Cécile de France parfaite), croisée par hasard, accepte de le recevoir chaque week end. On ne sait pas pourquoi elle agit ainsi, on comprend qu'elle s'attache à lui car derrière sa violence, on sent très vite le garçon blessé par la vie.

C'est filmé "façon reportage", les images sont fortes, la banlieue belge, le centre d'accueil pour enfants, le salon de coiffure… Le film est haletant, on s'inquiète pour cet enfant….

La fin coupe le souffle…. Allez-y (en vélo) 😉