Archives de Tag: mère-fille

De si tendres liens de Loleh Bellon au Théâtre Lucernaire

Théâtre hier soir avec JL et son frère qui nous a fortement conseillé cette pièce présentée à Avignon l’an dernier. C’est lui qui fait les lumières.

2 femmes, une mère et sa fille, 2 formidables actrices Christiane Cohendy et Clotilde Mollet mises en scène par une femme également Laurence Renn Penel.

Et c’est l’histoire d’une mère et de sa fille, qui se racontent, se retrouvent, se souviennent de leurs vies intimement liées.

Elles ont vécu ensemble mais pas forcément les mêmes choses, tout du moins les années passants elles n’ont pas les mêmes souvenirs, la même vision de leur relation.

Le texte est beau, plein d’émotions. Le passé et le présent se mêlent sans nous perdre. Les 2 comédiennes voyagent dans le temps  avec délicatesse. Les conflits entre elles restent feutrés, sous-entendus car au fond entre cette mère et sa fille le besoin d’amour réciproque est le plus fort.

C’est un sujet pas facile pour moi mais je me suis laissée porter par la force du texte sans penser à ma mère !

C’est un peu tard pour vous en parler car les représentations s’arrêtent au Lucernaire à la fin de la semaine mais elles joueront certainement ailleurs ensuite.

Lire la suite

Koumiko de Anne Dubosc

Une amie de mon atelier sculpture m’a offert ce livre, l’auteure parle de sa mère et de leur relation. Elle a pensé à moi car de temps en temps je parle de ma mère a l’atelier (surtout ces derniers temps quand elle était à l’hôpital) …

Je ne connaissais pas cette auteure, l’écriture est fluide et agréable, poétique aussi.

Sa mère est excentrique et l’a toujours été, leur relation n’est pas simple mais avec la maladie, en tant que fille elle doit s’occuper d’elle.

La maladie, style d’Alzheimer, évolue vite et les met toutes les 2 dans l’urgence des sentiments.

Je ne vais pas vous en dire plus pour vous laisser le plaisir de la lecture.

Ce n’est pas ce que je vis avec ma mère car même si son AVC l’a laissé diminuée et qu’elle oublie pas mal de choses, ce ne sont quand même pas les mêmes symptômes.
Je ne sais pas si un jour ma mère sera en paix avec moi… Ce n’est pas si grave, ce qui serait bien c’est qu’elle soit en paix avec elle même !

Je vous conseille vivement ce joli livre d’amour.

Lire la suite

L’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites

Capture d’écran 2016-01-22 à 15.28.42Théâtre ce soir avec les amies Marie 🙂

Une pièce de Paul Zindel mise en scène par Isabelle Carré, avec Isabelle Carré et 2 jeunes actrices formidables.

Dans les années 70, une mère élève seule ses 2 filles.

Le pièce n’est pas une comédie. La mère qui est fortement dépressive transmet et reproche à ses filles ses échecs.

Elle voudrait ouvrir un salon de thé mais n’en a pas les moyens.

Ses 2 filles réagissent à l’opposé, l’aînée affronte sa mère mais d’une certaine façon lui ressemble alors que la seconde très réservée, se plonge dans les sciences pour échapper à la folie ambiante.

Le sujet est donc vraiment sérieux, les 3 actrices portent parfaitement le texte, la mise en scène est dynamique et astucieuse, le contexte année 70 fait sourire… Le passage de Ménie Grégoire à la radio est excellent !

Pour conclure, j’ai passé un bon moment de théâtre mais la conversation ensuite avec mes amies a tourné un long moment sur les relations mère-fille et famille !

Lire la suite

Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine De Vigan

Capture d’écran 2013-05-18 à 17.08.50Je ne lis ce livre que maintenant, je ne sais pas pourquoi j'avais beaucoup aimé No et moi.

L'auteur ici veut faire le portrait de sa mère et du coup nous dévoile les secrets de sa grande famille en commençant par ses grand-parents puis sa mère et ses nombreux frères et soeurs.

Elle se met également en scène ainsi que sa soeur.

Les rapports mère-fille m’intéresse toujours, et ici aussi ils ne sont pas simples.

Ce livre m'a émue et beaucoup touchée. Est ce que cet écrit sert de thérapie à l'auteur ? A t-elle romancé son histoire ?

Sa famille est complexe, chacun a un rôle dans l'évolution des autres, les liens se tissent dans la fratrie mais le malheur l'emporte pour beaucoup.

Si vous ne l'avez pas encore lu, je vous laisse découvrir et sinon qu'ne pensez vous ?

Lire la suite