De si tendres liens de Loleh Bellon au Théâtre Lucernaire

Théâtre hier soir avec JL et son frère qui nous a fortement conseillé cette pièce présentée à Avignon l’an dernier. C’est lui qui fait les lumières.

2 femmes, une mère et sa fille, 2 formidables actrices Christiane Cohendy et Clotilde Mollet mises en scène par une femme également Laurence Renn Penel.

Et c’est l’histoire d’une mère et de sa fille, qui se racontent, se retrouvent, se souviennent de leurs vies intimement liées.

Elles ont vécu ensemble mais pas forcément les mêmes choses, tout du moins les années passants elles n’ont pas les mêmes souvenirs, la même vision de leur relation.

Le texte est beau, plein d’émotions. Le passé et le présent se mêlent sans nous perdre. Les 2 comédiennes voyagent dans le temps  avec délicatesse. Les conflits entre elles restent feutrés, sous-entendus car au fond entre cette mère et sa fille le besoin d’amour réciproque est le plus fort.

C’est un sujet pas facile pour moi mais je me suis laissée porter par la force du texte sans penser à ma mère !

C’est un peu tard pour vous en parler car les représentations s’arrêtent au Lucernaire à la fin de la semaine mais elles joueront certainement ailleurs ensuite.

Le pitch du théâtre :
Dialogue à fleur d’émotion entre une mère et sa fille, rapports complexes entre l’une et l’autre, de si tendres liens faits de fascination, d’amour et de rejet. Voyage intérieur et immobile dans la mémoire de Jeanne, la fille, peuplée de souvenirs déformés par le temps. Présence-absence au quotidien, frustrations, incompréhension mutuelle, mais au-delà de tout cela, la force immense de ce lien indéfectible. Chacune semble constamment se chercher dans l’autre, et n’en finit pas de regarder
dans ce miroir. Les époques se confondent, se succèdent dans le désordre, comme la montée des souvenirs d’une vie.
Entre drôlerie et délicatesse, cocasserie et profondeur, on est sous le charme de cette méditation sur le sens de la vie.
La pièce de Loleh Bellon est une épure, une merveille qui, avec mille riens, dit le tout de la vie.

Tagué:, , ,

Une réflexion sur “De si tendres liens de Loleh Bellon au Théâtre Lucernaire

  1. […] et qui se termine par le week-end à Lyon 🙂 Vous avez le choix entre un livre, un concert, une pièce de théâtre, un ballet. Pour l’expo article à venir […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :