Archives de Tag: Arnaud Desplechin

#DéfiLivres Confinement le retour – Semaine 9

Nous arrivons à la fin de l’année et de ce défi. Merci à vous qui avez participé sur le groupe FB.

Les échanges ont été riches, que de découvertes, de confirmations, de partages.

J’ai publié mardi dans mon bilan, celui de mes lectures de l’année. Je lis environ un livre par semaine, c’est bien. Avec le défi, j’ai des idées pour plusieurs mois 😉

Mes derniers choix :

Livre Jour 54 – Un livre de Noël : Ok c’est triché mais je n’ai pas trouvé de vrai livre de Noël adulte dans ma bibliothèque et j’aime tellement ce film/pièce de théâtre

Livre Jour 55 – Pause de Noël… J’espère que vous avez eu des livres sous le sapin 😉

Livre Jour 56 – Une histoire de femme : Un destin hors du commun très bien écrit… Je vous recommande particulièrement ce livre.

Livre Jour 57 – Un livre d’une auteure connue pour autre chose : J’avais prévu un livre de Christiane Taubira mais quelqu’un a été plus rapide que moi, je propose le dernier Clémentine Autain que je n’ai pas encore lu mais j’aime bien tout ce qu’elle fait 😉

Livre Jour 58 – Un polar sanglant : Le renouveau du polar suisse, le début d’une série…

Livre Jour 59 – Un livre d’un auteur dont on attend le prochain livre : Je ne pouvais pas ne pas proposer Patrick Modiano… ❤

Livre Jour 60 – Un livre que vous auriez aimé écrire : J’ai lu ce livre il y a 10 ans mais j’en garde un souvenir particulier… Une histoire de librairie….

Livre Jour 61 – Un livre qui fait rêver : Clin d’oeil pour ce dernier jour …

Merci encore pour ces temps de partage.

J’espère fortement qu’il n’y aura plus de confinement… J’espère…

Je vous souhaite un excellent réveillon même minimaliste.

Un conte de Noël à l’Odéon

D’après le film de Arnaud Desplechin et mis en scène par Julie Deliquet.

Et c’est une belle mise en scène. Lieu unique la pièce à vivre d’une grande maison de Roubaix, que l’on peut voir depuis les 2 côté, la scène-pièce est au milieu des gradins.

C’est une belle idée car ainsi les comédiens sont toujours face à quelqu’un, ça change d’une composition classique.

Un conte de Noël est une réunion de famille pur Noël, Des parents, 3 enfants, 2 petits enfants ados. Les conflits, les secrets de famille sont bien présent mais tout le monde veut se retrouver car la mère Junon est malade.

Le rythme de l’ensemble de la pièce est rapide, les dialogues fusent, les souvenirs, les engueulades, les inquiétudes et quelques moments de joie.

Le jeu des acteurs est excellent même si parfois le texte m’a un peu perdue 😉

J’essayais de me souvenir du film que j’ai vu à sa sortie il y a 12 ans. J’ai bien envie de le revoir.

Une belle soirée théâtre.

Lire la suite

Roubaix Une lumière de Arnaud Desplechin

Ciné de rentrée avec un film comme j’aime c’est à dire un peu lourd !

Film de Desplechin présenté à Cannes avec Roschdy Zem qui est excellent dans le rôle du flic sage qui veille sur sa ville abandonnée.

Roubaix personnage central du film est une ville fantôme, le taux de pauvreté y est extrêmement élevé, les habitants doivent s’y sentir délaissés.

Le film est tiré d’un fait divers, cependant les flics semblent particulièrement bienveillants et ce n’est pas forcément l’image que l’on a de la police !

Le rythme du film est assez lent, le commissariat traite les affaires courantes, incendie, viol … et un meurtre. Un jeune flic, nouveau dans la ville, se voit confier l’affaire. Le commissaire supervise.

Lea Seydoux surjoue un peu la pauvre fille paumée, Sara Forestier est plus crédible et plus attachante.

Je ne vous en dévoile pas plus.  C’est le cinéma que j’aime.

Vous l’avez vu ? Vous en pensez quoi ?

Contente d’avoir retrouvée mon petit cinéma 🙂

Lire la suite

Les fantômes d’Ismaël de Arnaud Desplechin

Un second film parce que un Desplechin avec Mathieu Amalric, ça ne se loupe pas 😉

Attention cet article ne sera pas du tout objectif, j’ai une passion cachée pour Mathieu et je ne vois que lui, du coup mon jugement sur le film par lui même s’en trouve quelque peu altéré 😉

Ismaël est veuf mais sa femme Carlotta (Marion Cotillard) a disparu il y a 20 ans sans n’être jamais retrouvée. Il est cinéaste et tourne un film sur son frère qui serait une sorte d’espion. Il a enfin réussi à reconstruire sa vie avec Sylvia (Charlotte Gainsbourg). Et c’est là que Carlotta décide de revenir…

Il y a plusieurs films dans le film et de nombreux liens avec les précédents films du réalisateur voire des clins d’oeil à des maîtres du cinéma. Par moment tout explose, certaines scènes sont surréalistes comme le retour d’Ismaël à Roubaix. L’affrontement des 2 femmes, le délire filmé sur son frère, le beau-père inconsolable : des scènes fortes, du second degré… Un film à multiples facettes…

Si vous avez aimé Rois et Reine, Comment je me suis disputé, Un conte de Noël… allez y vite, sinon et bien c’est selon !

Lire la suite