Carte blanche Krump – Grichka Caruge & Jekyde

Soirée krump à la MAC dans le cadre du Festival Kalypso

Première partie de soirée, spectacle en 3 parties.

Explication et démonstration de ce qu’est le krump par Grichka Caruge, on connaissait un peu car JL a fait un stage l’année dernière.

Puis un solo de de Jekyde : Vox, très chouette, super lumière.

Et un ballet à 4 de Grichka : Birth. La danse de rue arrive sur scène.

L’ambiance dans la petite salle était très sympa.

A découvrir et on espère les retrouver dans de plus grosses productions.

Lire la suite

Jeu d’art # 237

Un artiste dont je vous ai déjà parlé mais en vous présentant une autre facette de son travail, avec un lien quand même.

Le reconnaissez vous ?

Je suis en plus de mon travail en plein calendriers de l’avent et préparatifs de cartes de Noël, donc un peu moins de choses à vous présenter.

Je pars à Rennes la semaine prochaine, j’espère avoir le temps d’une visite d’un musée.

Je vous souhaite une bonne journée.

La réponse en dessous

Un lundi parmi tant d’autres : Si j’étais un homme…

Le thème de cette semaine est : Si j’étais un homme (ou une femme si…) Comment imaginer sa vie si on était né de l’autre sexe ?

Le matin souvent, je me réveille très tôt, je reste dans mon lit pour essayer de me rendormir mais mon esprit est bien réveillé et tourne déjà à toute vitesse.

Et un matin, je ne sais pourquoi, je me suis demandé quelle serait ma vie si j’étais un homme ?

Est ce que mon enfance aurait changé si j’avais été un garçon ? Ma mère m’aurait elle plus aimé ? Mon père moins ? Je ne serais pas allé dans la même école (j’étais dans une école de fille catho) …

Ma jeunesse aurait été différente forcément, serais je ami avec les hommes que j’ai aimé, ami avec mes ami.e.s, et amoureux de mes amies ? Aurais je aimé les femmes (ou les hommes) ?

Est ce que j’aurais eu le même parcours professionnel ? Si j’étais aussi rentré à la sécu, aurais je eu plus de promotion, plus d’ambition ? Est ce que je gagnerais davantage ? Je crois pouvoir répondre oui à cette dernière question !

Au niveau syndical, je ne suis pas sûre que j’aurais été aussi bien accueilli, je me suis engagée à un moment où on aspirait à la parité dans les instances et le fait d’être femme m’a aidée.

Est ce que j’aurais eu des enfants, avec qui ? Mon amie Emmanuelle que j’ai tellement aimée ? Mais l’aurais je simplement rencontrée ?

En fait je n’arrive pas à m’imaginer en homme, je suis heureuse d’être une femme même si je suis en révolte contre toutes les inégalités sexuelles. Je suis en colère car parfois j’ai l’impression que notre société régresse.

Laissons toutes les femmes libres de faire ce qu’elles ont envie, d’aimer, de vivre comme elles le désirent, d’être libre. Qui sont ces hommes qui veulent nous imposer une conduite et des règles archaïques parce que nous sommes des femmes ?

Bon quelle drôle d’idée ! Excusez moi sur les « e », je ne sais plus s’il faut ou pas les mettre (les s un peu aussi).

Que vous inspire cette question ?

Tre Piani de Nanni Moretti

L’affiche illustre parfaitement le film qui nous conte la vie de ce petit immeuble romain.

Quatre famille qui se croisent chaque jour, qui vivent les unes près des autres tranquillement.

Et puis un accident, le fils renverse une femme et … Ce n’est pas facile à résumer ! Les couples, les enfants, rien ne va plus, c’est le grain de sable qui a fait tout dérailler.

Le film est très touchant, les personnages (très beau casting) sont riches, la vie n’est pas simple, chacun essaie comme il peut d’avancer. Il semble que les femmes cherchent davantage les solutions pendant que les hommes restent avec leurs convictions.

C’est un portrait un peu noir de notre société, une note d’espoir peut être quand même à la fin ?

Avez vous vu ce film ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

#365defiphoto – Saison 8 – Semaine #45

Une semaine d’anniversaire 🙂

Une semaine ciné, danse, anniversaire et préparatif de mes calendriers de l’avent. Je n’ai pas publié d’article hier sur mes bidouilles créatives car je ne voulais pas dévoiler tout de suite mes calendriers.

Ma semaine en images :

Dimanche 7 # Jour 311 : Ciné du dimanche avec une belle balade dans le 13ème 😉 Et réalisation de mes premiers calendriers de l’avent. Cette année j’utilise les fournitures qui me restent des années passées (j’ai juste acheté des chocolats !)

Lundi 8 # Jour 312 : Journée de télétravail et le soir je prépare un cheese cake à la demande d’Audran pour le lendemain. Jolie photo mystère.

Mardi 9 # Jour 313 : Et voici le cheese cake d’anniversaire. Les garçons sont allés faire un bowling pour fêter cela.

Mercredi 10 # Jour 314 : Soirée danse à Chaillot. Très beau ballet mais…

Jeudi 11 # Jour 315 : Déjeuner d’anniversaire avec ma mère. J’ai tenté la tarte Tatin mais le caramel n’était pas top. C’était bon quand même.

Vendredi 12 # Jour 316 : Soirée danse à la MAC, sublime ballet de Mourad Merzouki

Samedi 13 # Jour 317 : Journée bricolage en vue de Noël 😉

Contente des bons moments passés avec mes enfants.

Ce dimanche, je file au ciné et je continue ensuite mes bidouilles. Je vous souhaite une bonne journée.

Zéphyr de Mourad Merzouki / Cie Käfig – MAC Créteil

Quelle belle soirée à la MAC hier dans le cadre du Festival Kalypso. La programmation est super riche, je vous encourage à regarder 😉

En ouverture nous avons vu dans le cadre de Soirée nouvelle scène Oups Dance Company : Pardon ! puis Diving Leaf : Fleurs. Nouvelle génération de chorégraphes primés l’an dernier. Artistes en devenir.

Et puis dans la grande et belle salle de la MAC, la nouvelle création de Mourad Merzouki. Et une nouvelle fois, quel magnifique ballet. Merzouki hausse le hip-hop au niveau des plus beaux ballets de danse contemporaine. Je ne saurais dire laquelle de ses créations je préfère, elles sont toutes si différentes et tellement magiques : Folia, Vertikal, Pixel et les autres…

Cette fois c’est le vent qui est invité sur scène avec (ou contre) les danseur.ses au nombre de 10. Ils dansent ensemble, les compositions de groupe sont superbes mais ils sont aussi toutes et tous à un moment mis en avant dans leur spécialité.

La musique est magnifique, le décor simple, je ne sais pas bien le décrire, des ventilateurs apparents par des trous ronds dans les bords et le fond de scène, un immense drap qui vole forcément.

Un seul conseil, s’ils passent près de chez vous, allez-y. Je dois dire cela à chaque fois mais vraiment c’est magique.

Lire la suite

Carte postale #509

Peut être êtes vous en grand week-end au bord de la mer ? Ici près de Paris, j’ai eu envie de partager avec vous ce paysage de vacances.

Reconnaissez vous ?

Ce soir nous allons à la MAC pour le début du Festival Kalypso 🙂 Et ce week-end je pense aller au ciné entre mes bricolages préparatifs de Noël.

Et vous des projets ?

Malandain Ballet Biarritz – Programme Stravinski – Chaillot

Un programme Stravinski nous est proposé par le Centre Chorégraphique National.

Thierry Malandain présente L’Oiseau de feu sur la musique d’Igor Stravinski. 22 danseurs magnifiques pour faire renaître par l’oiseau, la lumière et l’espoir.

Puis le chorégraphe Martin Harriague recrée Le Sacre du Printemps : la renaissance du vivant, de sa puissance.

Les danseur.ses sont parfaits, base classique au service de la danse contemporaine. Les costumes de l’Oiseau de feu sont magnifiques. C’est beau, grand, maîtrisé.

Cependant c’est un peu trop classique pour moi et leur danse ne me transporte pas. Mais la salle a beaucoup applaudi, s’ils passent près de chez vous, n’hésitez pas 😉

Lire la suite

Jeu d’art # 236

Une toile découverte récemment, mes couleurs favorites, je ne pouvais que m’arrêter dessus.

Reconnaissez vous l’artiste ?

Hier c’était l’anniversaire de mon grand dernier, il l’a fêté avec quelques amis et demain puisque c’est férié, nous ferons un bon repas.

Ce soir nous allons voir de la danse au Palais de Chaillot.

Je vous souhaite une bonne journée.

La réponse en dessous

L’amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot

La semaine dernière, j’étais invitée par Canal à la présentation de la nouvelle série au Ciné Gaumont sur les Champs. Et du coup hier soir j’ai regardé la suite, jusqu’à la fin 😉

Présentation assez rapide par Romane et Philippe. La série est la suite du film l’Amour flou (mais pas obligé d’avoir vu le film). C’est le quotidien de leur famille après la séparation et l’installation dans un « sépartement ».

2 appartements mitoyens, reliés par les chambres des enfants, comme cela eux, les enfants n’ont pas à déménager pour la garde partagée. Au quotidien, on peut voir qu’en fait, cela devient un grand appartement. Et du coup pas facile pour l’ancien couple d’avoir une nouvelle vie privée.

La série est drôle, dynamique, elle montre les difficultés de la rupture, de changer ses habitudes, de la vie autour de 50 ans.

C’est un peu leur vraie vie avec leurs idées farfelues poussées à l’extrême. Plutôt celles de Philippe, peut être ? Leurs familles, leurs amis, leurs voisins sont dans la série et des guest-stars que je vous laisse découvrir.

C’est à la fois tendre et poétique, mais aussi drôle et montre les petites galères quotidiennes. Romane ne s’épargne pas, prise de poids après l’arrêt de la cigarette, compte en banque toujours dans le rouge, peur de ne plus séduire, charge mentale envers les enfants….

Philippe reste sur son nuage avec son beau projet sur Brel et ses rencontres féminines incroyables.

C’est sur Canal, le lundi soir ou en replay, un bon moment divertissant.

Lire la suite