Roméo et Juliette de Shakespeare à la Comédie Française (à la télé)

Soirée télé du dimanche sur France 5 (et en replay toute la semaine) avec un spectacle joué à la Comédie Française. Ce n’est pas tout à fait la même distribution mais cela ne change rien.

Je ne vous raconte pas la pièce, on peut avoir espoir, mais la fin est toujours la même.

Les décors montrent une Italie grandiose mais déchue, la mise en scène est riche de contraste entre l’amour passion fulgurant, les fêtes, les chants et la haine entre 2 familles perdues.

Les 2 comédiens Suliane Brahim et Jérémy Lopez sont excellents, les autres également. Je n’ai pas vu passer les 2h30…

J’ai hâte de pouvoir reprendre un abonnement pour la saison prochaine, merci à la Comédie de nous permettre de patienter ainsi.

La semaine prochaine se sera Le système Ribadier de Feydeau.

Lire la suite

Un lundi parmi tant d’autres : Citation

Le thème de cette semaine est : La phrase du jour – Partage de citations motivantes.

Pour Noël, j’ai reçu ce petit bloc de citations de femmes par jour…

Il est sur mon bureau, je n’y pense pas tous les jours mais c’est toujours plein de bon sens.

Je vous mets celle du jour. Bonne fête aux Sophie 😉

Je ne suis pas à la recherche de citation, quand j’en vois sur les réseaux sociaux je passe mon chemin.

La citation du 11 mai de mon bloc était « Faites ce qui vous convient, car il y aura toujours quelqu’un qui ne sera pas d’accord. » Michelle Obama

Et j’aime bien aussi « Le présent n’est pas un passé en puissance, il est le moment du choix et de l’action. »  Simone de Beauvoir

Une jolie citation à partager en commentaire ? Merci 🙂

Pour Sama de Waad al-Kateab et Edward Watts

J’ai regardé hier soir Pour Sama à la télé, je n’avais pas pu aller le voir en salle et c’est peut être mieux. Le documentaire est super bien fait mais il y a des scènes insoutenables. D’autant plus insoutenables que c’est la réalité…

C’est bien que ce documentaire puisse être montré, qu’il ait été filmé pour témoigner, pour montrer à cette enfant d’où elle vient mais pourquoi le monde ne réagit pas et laisse faire de telles horreurs ? Pourquoi des hommes veulent ils détruire d’autres hommes ? Au nom de quelle idéologie ?

Toutes ces familles condamnées à l’exil pour avoir voulu défendre leur ville, leur vie… Je ne comprends pas cet acharnement.

Le documentaire montre le quotidien de Waad  depuis la révolte étudiante jusqu’aux bombardements de la ville d’Alep. Il y a des moments heureux quand même comme son mariage et la naissance de sa fille…

Ce film a eu de nombreux prix. Il est à voir mais ce sont des images que l’on ne peut oublier …

Lire la suite

#365defiphoto – Saison 7 – Semaine #21

Le déconfinement est encore très confiné 😦

J’ai quand même pu voir 2 amies et mes voisins et surtout je suis allée voir une expo dans une galerie… Comme un goût de liberté !

Ma semaine en image :

Dimanche 17 # Jour 138 : Balade en vélo au bord de la Seine… Soirée Comédie Française avec une pièce de Goldoni.

Lundi 18 # Jour 139 : Passage rapide par Montreuil, mon bureau est toujours là 😉

Mardi 19 # Jour 140 : Mes cartes de déconfinement façon bulles.

Mercredi 20 # Jour 141 : Soirée puis matinée puzzle… Ok il manque quelques pièces.

Jeudi 21 # Jour 142 : Jour férié, nouvelle balade en vélo !

Vendredi 22 # Jour 143 : Atelier zentangle en vidéo.

Samedi 23 # Jour 144 : Vendredi en fin de journée je suis allée voir cette expo à la Galerie Béssières. Après-midi chez ma mère.

Voilà encore une semaine calme pour moi, le temps est lent, j’ai envie de voir des ami.e.s mais rien n’est simple… Ennui …

Je vous souhaite un bon dimanche.

 

 

 

Exposition Alain Lambilliotte – Galerie Bessières

La semaine passée, j’ai reçu un mail de la Galerie Bessières nous informant de la réouverture, hier j’ai regardé plus attentivement et en fin d’aprem, direction Chatou sans embouteillages (vendredi soir quand même !!!).

Alain Lambilliotte développe une œuvre singulière qui dépasse toute classification dans le système hiérarchique des beaux-arts entre dessin, peinture, sculpture, comme dans celle qui classera les multiples courants de l’art contemporain depuis les années 1970.

Alain Lambilliotte est pour moi Monsieur Prof, de mon ancien atelier du mardi. J’apprécie l’homme et l’artiste 😉 Je ne sais pas si c’est comme cela qu’il faut dire mais Alain est un ami cher et j’ai hâte de le revoir, il vit aujourd’hui dans le sud.

J’ai pris quelques photos mais je vous laisse regarder le site de la galerie, elles sont beaucoup mieux 😉

L’exposition présente des oeuvres récentes et des anciennes, on y voit l’étendue et la progression de son travail de déstructuration avec le fil rouge de la ligne ondulante.

L’exposition est prolongée jusqu’au 31 mai et j’ai cru comprendre que la Galerie gardera quelques oeuvres ensuite.

La Galerie propose également d’autres artistes de son catalogue, nous avons découvert Serge Najjar et Shawn Huckins, 2 jeunes artistes.

Sous l’objectif de Serge Najjar : d’architecture en art

Serge Najjar révèle à nos yeux la dimension lyrique restée dans l’ombre et la banalité de la ville et ses ressources d’évocation de la modernité artistique.

De manière paradoxale, son « objectif » nous révèle ce qu’il y a de sensible et de subjectif dans son regard, à savoir la poésie étonnante que recèlent les alignements de fenêtres, les angles bétonnés et les passages pressés des piétons ou les apparitions éphémères des habitants de nos villes contemporaines.

Suivons le fil de cet arpenteur d’architectures et découvrons au gré de ses promenades urbaines les trésors de l’abstraction géométrique qu’il nous dévoile à travers son oeil photographique, en compagnie d’un Mondrian, d’un Rotchenko, d’un Malevitch…

Shawn Huckins : Happy Go Lucky

Shawn Huckins est connu pour sa profonde maîtrise technique mise au service d’oeuvres humoristiques. Dans des séries remarquables, il questionne le rapport de la langue aux réseaux sociaux : est-ce que les réseaux sociaux affectent notre capacité à faire preuve d’empathie ? Nous éloignent-ils les uns des autres? Nous assaillent-ils au point de ne plus voir ce que nous regardons?

Shawn Huckins envisage ces questions avec humour et second degré, en mêlant portraits officiels et paysages américains avec des courts textes en langage SMS, qui tranchent autant par leur signification que par leur présentation sur la toile.

Les expositions de ces 2 artistes sont terminées mais la galerie présente encore quelques oeuvres superbes.

C’était très agréable de pouvoir se promener dans les salles de cette galerie… 🙂

Carte Postale #433

Un clin d’oeil pour ce déconfinement limité 😉

Reconnaissez vous cette ville ?

Après un jour férié, c’est à nouveau le week-end mais on n’a rien à faire…

Je vais aller voir ma mère du coup j’suis contente, c’est une sortie pour moi !

Et j’ai enfin un rendez-vous chez mon dentiste, enfin le 2 juin mais bon j’ai rendez vous, j’suis aussi contente (alors que j’ai peur d’aller chez le dentiste).

Vous avez des idées d’occupation en extérieur (autre que balade dans la campagne) ?

Bon week-end à vous

La réponse en dessous

Lire la suite

Feu follet de Patricia Melo

Un polar brésilien que m’a offert Coco. Merci 🙂

L’histoire se passe à Sao Paulo. Elle commence par les derniers jours de vie d’un jeune acteur Fabbio qui vient de rencontrer le succès. Il a un peu de mal à gérer, ça ne va pas fort avec sa femme, c’est compliqué avec sa mère et sa tante.

En parallèle on suit une femme Azucena, responsable du service scientifique de la police. Pas facile d’être une femme flic au Brésil.

Le livre est dense, il y a de nombreux personnages, j’ai été un peu perdue assez longtemps. C’est la persévérance de Azucena qui a motivé ma lecture. Comme partout mais certainement un peu plus au sein de la police brésilienne, pas facile d’être une femme, d’avoir les moyens de bien faire son travail et de protéger en même temps sa vie privée.

Les personnages sont bien étudiés, on découvre la ville de Sao Paulo, l’intrigue est rebondissante mais la fin un peu rapide peut être.

Je ne connaissais pas cette auteure et vous ? D’autres livres à me conseiller ?

Lire la suite