#365defiphoto – Saison 8 – Semaine #28

Une semaine avec des hauts très hauts et des bas bien pesants…

Un 13 juillet sous la pluie en continu, des feux annulés, reportés (mais assez tard dans l’après-midi), quelques feux tirés quand même mais avec l’humidité et bien cela n’a pas été facile… Les reports pas facile à gérer, JL a enchainé 4 feux en 5 jours, son frère également et cela a été la course pour trouver assez d’artificiers chaque jour… Grosse galère et le bilan financier ne va pas être réjouissant 😦

La bonne nouvelle est toute fraîche, Audran a enfin pu jouer sa pièce avec ses amis sur scène dans le cadre d’un Tremplin Propulsion… Et ils ont gagné le prix du public et le prix du jury… Bravo à eux, c’était vraiment bien.

Ma semaine en image :

Dimanche 11 # Jour 192 : Ciné du dimanche, un film sur l’amitié et la découverte d’un autre monde.

Lundi 12 # Jour 193 : Il pleut, le chat ne veut même pas sortir 😦

Mardi 13 #Jour 194 : Pluie toute la journée … J’ai laissé ma place aux intermittents et aux jeunes pour les feux, mais je vais quand même aider en fin de journée… Champigny sous la pluie et dans la fumée mais beau feu quand même.

Mercredi 14 # Jour 195 : Un peu d’évasion au ciné pendant que JL essaie de tout réorganiser et tire les feux du 14…

Jeudi 15 # Jour 196 : Expo à Montreuil autour du textile. De très belles découvertes…

Vendredi 16 # Jour 197 : Superbe soirée de danse avec le ballet de Marseille au Châtelet 🙂

Samedi 17 # Jour 198 : Soirée +++ avec Audran ❤ Pour tout savoir c’est ici et vous pouvez toujours voir la version zoom du spectacle.

Une semaine riche, j’ai publié aussi 2 articles sur des livres 😉 Et nos rendez vous habituels.

La pression cette semaine était vraiment forte. Les semaines à venir devraient être plus calmes.

Je vous souhaite un bon dimanche.

Childs – Carvalho – Lasseindra – Doherty au Châtelet

Dans le cadre de notre abonnement au Théâtre de la Ville, on retrouve les danseurs du Ballet de Marseille au Châtelet.

Une soirée étonnante dans ce superbe théâtre du Châtelet.

On commence vaec Tempo Vicino de Lucinda Childs, les premiers instants en contre jour sont saisissants. 4 danseuses, 4 danseurs, une danse très précise, presque classique. Je suis surprise.

Avec Tania Carvallho et son One of four periods in time, on entre dans le vif du sujet, une danse énergique, très visuelle, de vrais tableaux de groupe.

Ensuite Mood de Lasseindra Ninja nous transporte ailleurs, le monde de la nuit, la musique envoutante et la culture du voguing. Homme, femme, tous semblables, en costumes roses provocateurs. Une performance totalement déjantée et incroyable que nous avons tous appréciée.

Pour finir, Oona Doherty propose Lazarus, 20 danseur.ses sur scène, un effet de groupe intense sur une musique religieuse revisitée.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, je ne comprends pas toujours bien le travail de (La)Horde mais cette fois c’était incroyable. Et puis les danseuses et danseurs, tous « désexués », sont tellement brillants et beaux….

Ravie d’avoir retrouvé le spectacle vivant.

Je suis vaccinée, je l’ai fait dès que possible pour me protéger, protéger ma mère qui est aussi vaccinée et contribuer à ce que l’on puisse, tous ensemble, retrouver une vie normale. S’il faut passer par l’obligation et bien je suis pour. Aucune envie d’être reconfinée alors que le vaccin peut nous permettre d’enrayer cette épidémie.

Lire la suite

Mon défi créatif – Semaine 47

Une semaine assez riche niveau création pour moi mais je ne peux pas tout vous montrer. Je suis en train de faire une grande toile.

Sinon quelques essais d’aquarelle, des cartes à envoyer, et mes Zentangle quotidiens.

Bientôt un an que je fais au moins un petit quelque chose chaque jour… Je suis contente de moi 🙂

Carte postale #493

Carte multi-vues pour vous aider, carte reçue recemment, merci E.

Reconnaissez vous cette ville ?

Le 14 juillet est passé mais Prestatech a des feux reportés demain à cause du temps pourri de mardi….

Grosse journée donc encore, d’autant plus que Audran et ses amis proposent leur spectacle en vrai dans une salle parisienne. Je suis ravie pour lui, hâte de le voir.

C’est aux Plateaux sauvages, toutes les infos dans le lien.

Je vous souhaite un bon week-end

La réponse en dessous :

Lire la suite

Jour Bleu de Aurélia Ringard

Un livre qui m’a été proposé par les Editions Frison Roche Belles-Lettres que je remercie.

Une femme se raconte, elle a rendez vous avec un homme qu’elle connait à peine, elle est très en avance, elle a voulu se temps d’attente, cette pause avant de le retrouver, ce moment à elle pour réfléchir, se souvenir et être prête pour cette rencontre importante qui peut être changera sa vie.

Elle se souvient de sa vie confortablement installée au Train Bleu, elle regarde aussi les gens qui passent, ceux qui partent, qui arrivent, elle imagine leur vie et fait des parallèles avec la sienne.

C’est un joli livre, une belle parenthèse de vie, un récit doux et émouvant.

Cette femme est attachante et on a envie avec elle de découvrir l’homme qu’elle attend.

C’est un premier roman, l’auteure a reçu un prix qui lui a permis d’être publiée.

Lire la suite

Exposition collective – Fil du temps – Centre Tignous

Découverte du centre Tignous d’Art Contemporain à Montreuil avec une très belle expo autour du thème de Connexions textiles.

Une dizaine d’artistes, regroupé autour de l’art textile, du tissage, du fil, s’empare de la notion de temps. Leur travail explore les gestes traditionnels comme des technologies contemporaines.

J’ai beaucoup aimé le travail de Sandrine Pincemaille qui crée des dentelles transparentes avec de la colle.

Les mélanges terre et corde de Laurent Nicolas sont très beaux ainsi que ses papiers et corde.

Les créations de Fanny Violet autour du souvenir sont très attachantes.

Toutes les infos sur le site du Centre Tignous.

C’est jusqu’au 24 juillet, allez y 😉

Quand nos souvenirs viendront danser de Virginie Grimaldi

Je découvre cette auteure, un livre prêtée par une amie. 🙂

Un livre agréable à lire, une belle histoire de femme, de couple, de famille, de quartier, en mode souvenir.

Marceline nous raconte le risque d’expulsion qui plane sur sa maison. Le maire veut construire une école sur son quartier. Les quelques maisons sont habitées depuis 60 ans par les mêmes familles, qui vont tout faire pour contrer le projet.

Marceline se souvient de son arrivée dans cette rue et des moments forts de sa vie avec son mari, leur fille, et les voisins.

C’est une belle histoire, la Mamie un peu « ronchon » est tout de même fort sympathique. Les portraits des différents protagonistes sont croustillants. C’est agréable à lire, positif, les « petits vieux » sont solidaires dans l’adversité malgré toutes les rancœurs dues au temps qui passe.

Un joli portrait de femme à travers le temps pas si ancien mais où l’on peut voir l’évolution des droits des femmes.

Que me conseillez vous comme autre titre de cette auteure ? Que pensez vous de celui-là ?

Lire la suite

Bergman Island de Mia Hansen-Love

Un film lent, dans de beaux paysages suédois, un film hommage ? En fait je ne connais pas le cinéma d’Igmar Bergman, peut être cela manque pour mieux comprendre le film.

Un couple se rend sur l’île où a vécu Bergman pour une résidence d’été afin d’écrire les scénarios de leurs prochains films.

Chris raconte son histoire à Tony, on a donc un film dans le film.

Le ou les films parlent d’amour, de désir, d’envie, de création. Et le merveilleux décor naturel transcende l’ensemble.

Au final c’est quand même un film assez contemplatif.

Lire la suite

Jeu d’art # 219

Retour au contemporain que j’affectionne particulièrement 😉

Reconnaissez vous l’artiste ?

Journée de galère hier pour les feux 😦

Aujourd’hui c’est comme un dimanche, mais j’attends des nouvelles de Prestatech, plusieurs feux d’hier sont reportés à aujourd’hui, ils vont peut être manquer d’artificier… A suivre.

Je vous souhaite une bonne journée.

La réponse en dessous :

Lire la suite

Kuessipan de Myriam Verreault

Avec un peu de retard, mon film de dimanche.

Un très beau film sur l’amitié entre 2 jeunes filles innues, Shaniss et Mikuan. Elles vivent dans une réserve au Quebec. Enfants elles sont inséparables.

Devenues adultes, c’est plus compliqué. Shaniss veut fonder une famille, avoir des enfants pour la continuité de sa communauté. Mikuan elle a envie d’évasion, de poursuivre ses études, de voyager. Elle fréquente un jeune homme « blanc » et elle a du mal à se faire comprendre.

Le film n’est pas un documentaire, il est inspiré du livre du même nom de Naomi Fontaine qui a participé au scénario. Mais il nous fait découvrir cette communauté, les vies dans la réserve, c’est très émouvant.

Et puis l’amitié entre ces jeunes femmes, ce qui les lie, ce qui les éloigne, la vie, les rêves, les espoirs, comme beaucoup de jeunes filles…

Mikuan participe à un atelier d’écriture, elle écrit un très beau texte sur la liberté.

Le film est sous titré en québécois, on comprend parfaitement ce qui est dit sauf certains mots mais ils ne sont pas traduits dans les sous titre !

Je vous conseille ce film touchant sur cette communauté innus et la force de l’amitié.

Lire la suite