Le ciel de Nantes de Christophe Honoré à l’Odéon

Superbe pièce au théâtre de l’Odéon de Christophe Honoré.

Christophe Honoré raconte à sa grande famille le film qu’il essaie de faire sur eux. Il rassemble dans une vieille salle de cinéma pour une projection particulière, sa grand-mère, sa mère, 2 oncles, une tante et son grand-père. Il leur raconte le film qu’il n’arrive pas à tourner sur leur histoire commune. L’Histoire de sa famille, de sa grand-mère veuve de guerre, remariée, mère de 10 enfants, de la guerre d’Algérie, de la condition des femmes, de l’identité sexuelle, des addictions… En imaginant le film, les protagonistes ont envie de raconter, d’avoir le rôle, de s’expliquer pour mieux se comprendre

La mise en scène est audacieuse, une petite dose de cinéma bienvenue dans le théâtre, un retour en arrière dans cette famille mais qui touche forcément un peu notre mémoire aussi. Des moments de danse, de chant, de rush cinématographique pour quelques touches de légèreté.

Les acteur.e.s sont formidables, beau début au théâtre pour Chiara Mastroianni, superbe rôle pour Julien Honoré et Youssouf Abi-Ayad. Mention particulière à Jean-Charles Clichet, toute la pièce je me suis dit que je l’avais vu recemment sans trouver où (et c’est dans viens je t’emmène).

C’est un spectacle plein de fantômes bien vivants.

Sur le site du théâtre :

Après avoir présenté sa “famille artistique” dans Les Idoles (Odéon, 2019), Christophe Honoré fait appel à sa propre famille avec Le Ciel de Nantes. Depuis longtemps, l’auteur, metteur en scène et réalisateur porte ce projet en lui comme “un film imaginaire”. Mais c’est finalement sur un plateau de théâtre aux allures de cinéma désaffecté qu’il le met en jeu. La famille, ressuscitée à l’appel de Christophe, vient pour assister à son film, qui aurait témoigné d’eux tous. Trois générations sont là. Odette, dite Mémé Kiki, veuve de guerre, a eu dix enfants, dont huit avec le père Puig. Parmi eux, Jacques, Claudie, Marie-Do. Sur fond d’histoire sociale, de luttes ouvrières, d’immigration, de guerre d’Algérie, de montée de l’extrême droite, l’intrigue entrelace six destins sur trois générations. Cinquante ans de non-dits et de comptes à régler. Beaucoup de souvenirs aussi, qu’on s’offre comme des cadeaux : matchs des “Canaris” à la télévision, mélodies de Sheila et Joe Dassin… Un portrait de famille où, le temps d’un spectacle, le besoin de parler aux êtres aimés s’exprime avec une tendresse déchirante.

Tagué:, , , ,

2 réflexions sur “Le ciel de Nantes de Christophe Honoré à l’Odéon

  1. manika27 6 avril 2022 à 14 h 24 min Reply

    Et thème original.

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :