Electre / Orestre d’Euripide à la Comédie Française

Pour bien finir le week-end je suis allée avec mon fils à la Comédie Française, nous y avons retrouvé des amies.

Nous avons vu Electre suivie en continu de Orestre , 2 pièces de Euripide datant de 400 avant J-C. !

Ce sont des tragédies, et la mise en scène de Ivo van Hove n’a pas lésiné sur l’hémoglobine et la boue. On assassinait beaucoup à cette époque.

C’est très brutal même si l’auteur s’attache aux sentiments et à l’émotion des personnages.

Le frère et la soeur veulent se venger, du nouveau mari de leur mère qui a tué leur père mais aussi de leur mère même si cela ne se fait pas de tuer sa mère. Leur colère et leur rage montent tout au long de la pièce. Ils sont exilés, déchus de leur droit et se radicalisent pour « renaître » mais dans leur folie meurtrière ils ne pensent pas aux conséquences de leurs actes.

La mise en scène est trash, de la boue sur scène, du sang partout sur les comédiens.

Mais l’ensemble est beau, il y a comme des chorégraphies assez impressionnantes. La musique est en live en fond de scène avec des percussions en cuivre superbes et qui soulignent et accentuent l’ambiance générale.

Audran a beaucoup aimé, le spectacle est aussi en résonance avec Les damnés que l’on avait vu au printemps.

Ce sont des mises en scène très modernes pour la Comédie française.

Sur le site :

La radicalisation menant inéluctablement à la violence aveugle ne cesse d’interpeller Ivo van Hove qui signe, avec Électre / Oreste, une adaptation aiguë des deux pièces d’Euripide et rappelle combien les ressorts de la tragédie antique sonnent à nos oreilles contemporaines.

La saison dernière, Ivo van Hove revenait à la Comédie-Française avec une nouvelle grande fresque relatant un épisode entier, le dernier, de la famille des Atrides et marquait l’entrée au Répertoire d’Électre et Oreste d’Euripide. Précisant que tous ses projets naissent d’un « coup de foudre » pour un texte, il associe les deux pièces et narre, dans sa continuité, l’histoire de ce frère et cette sœur qui s’unissent dans la vengeance qu’ils fomentent contre leur mère et son amant. Père d’Électre et d’Oreste, Agamemnon, roi d’Argos, est assassiné par sa femme Clytemnestre et son amant Égisthe. Les deux enfants sont bannis, Oreste envoyé en exil quand Électre est contrainte d’épouser un paysan et vit dans le dénuement aux portes de la ville. Quinze ans plus tard Égisthe, qui règne désormais à Argos, lance un appel au meurtre d’Oreste. C’est ici que débute l’histoire d’Électre / Oreste lorsque ce dernier, obéissant à un oracle d’Apollon, décide de regagner ses terres pour retrouver sa sœur et venger avec elle la mort de leur père.

Réputé pour son habileté à « déplier » les textes en scène, le directeur de l’Internationaal Theater Amsterdam ne cesse de renouveler son esthétique et sa relation aux acteurs. Lui qui revendique ne pas avoir de méthode puise dans l’antique pour célébrer le théâtre comme événement social et se saisit du mythe avec un sens aigu de sa modernité. Ainsi lit-il dans les destins meurtriers du frère et de la sœur les ressorts de tout processus de radicalisation qu’il décryptait déjà dans Les Damnés de Visconti : « ce qui me bouleverse, et qui est commun aux deux histoires, c’est de voir ces jeunes gens – Martin et Gunther dans Les Damnés, Électre, Oreste et Pylade dans Électre / Oreste – basculer dans la violence la plus extrême pour des raisons touchant à l’intime, loin de toute idéologie. Cette histoire est comme un incendie irrationnel. »

Tagué:, , , ,

5 réflexions sur “Electre / Orestre d’Euripide à la Comédie Française

  1. Béné 4 novembre 2019 à 22 h 57 min Reply

    C’était encore un étrange moment…
    Mais, j’ai préféré les Damnés, je m’y suis sentie plus concernée, impliquée par la volonté du metteur en scène.
    Là, j’ai été plutôt spectatrice d’une tragédie grecque… mais ça reste, tout de même, une très belle mise en scène.

    Aimé par 1 personne

    • mhf le blog 6 novembre 2019 à 21 h 55 min Reply

      J’ai aussi préféré Les damnés mais il y a là aussi plein de détails intéressants. Mais les textes sont durs !

      J'aime

  2. manika27 5 novembre 2019 à 12 h 35 min Reply

    Je ne connais ces textes que de nom.

    Aimé par 1 personne

  3. […] d’après midi, le chouette film de Xavier Dolan et soirée à la Comédie Française avec Electre et Orestre […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :