Archives de Tag: Ivo van Hove

Electre / Orestre d’Euripide à la Comédie Française

Pour bien finir le week-end je suis allée avec mon fils à la Comédie Française, nous y avons retrouvé des amies.

Nous avons vu Electre suivie en continu de Orestre , 2 pièces de Euripide datant de 400 avant J-C. !

Ce sont des tragédies, et la mise en scène de Ivo van Hove n’a pas lésiné sur l’hémoglobine et la boue. On assassinait beaucoup à cette époque.

C’est très brutal même si l’auteur s’attache aux sentiments et à l’émotion des personnages.

Le frère et la soeur veulent se venger, du nouveau mari de leur mère qui a tué leur père mais aussi de leur mère même si cela ne se fait pas de tuer sa mère. Leur colère et leur rage montent tout au long de la pièce. Ils sont exilés, déchus de leur droit et se radicalisent pour « renaître » mais dans leur folie meurtrière ils ne pensent pas aux conséquences de leurs actes.

La mise en scène est trash, de la boue sur scène, du sang partout sur les comédiens.

Mais l’ensemble est beau, il y a comme des chorégraphies assez impressionnantes. La musique est en live en fond de scène avec des percussions en cuivre superbes et qui soulignent et accentuent l’ambiance générale.

Audran a beaucoup aimé, le spectacle est aussi en résonance avec Les damnés que l’on avait vu au printemps.

Ce sont des mises en scène très modernes pour la Comédie française.

Lire la suite

Les Damnés à la Comédie Française

Soirée théâtre hier soir à la Comédie Française avec Les damnés d’après Luchino Visconti, Nicola Badalucco et Enrico Medioli.

La mise en scène est de Ivo van Hove, avec la troupe du français dont Denis Podalydès, Elsa Lepoivre, Guillaume Gallienne, Didier Sandre pour les plus connus.

Une famille d’industriels allemand se déchire dans les années 30 pendant la montée en force du nazisme.

Le sujet est percutant, on fait obligatoirement un parallèle avec ce que l’on vit aujourd’hui. Et cela prend au tripes, c’est poignant, inquiétant, puissant.

On peut aimer ou pas, mais on en reste pas indifférent.

Il y a une caméra sur scène qui suit les comédiens et l’image est projeté sur la grand écran en fond de scène. Cela permet de voir au delà de la scène et aussi les expressions sur les visages des comédiens.
Des images d’archives sont aussi diffusées. Cela renforce le sentiment d’oppression que l’on peut avoir.
Et cette urne, ces cendres… La force de l’image.

Les acteurs et actrices se donnent à fond, ils se mettent à nu pour certains sans retenue. C’est un grand moment de théâtre, qui résonne comme un coup de poing, une alerte pour que l’on n’oublie pas et que l’on s’inquiète de ce que pourrait être l’avenir de l’Europe avec une forte montée de l’extrême droite.

Si vous avez l’occasion de voir cette pièce, n’hésitez pas, c’est vraiment très fort.

Lire la suite