Archives de Tag: violence

Un pays qui se tient sage de David Dufresne

Ciné avec mon plus jeune fils pour ce documentaire sur les violences policières.

Les images sont crues et fortes, si on n’est pas militant, on n’ira plus manifester ensuite…

Ce sont surtout des images des manifs gilets jaunes, moi qui suis une habituée des manifs syndicales, je m’y sens en sécurité (mais il ne faut pas trainer en fin de manif).

Revenons au film qui montre donc des images filmées par des manifestants, des journalistes ou des policiers avec des smartphones.

Ces images relativement nouvelles changent tout. C’est à dire qu’en plus de la parole du flic et du manifestant victime de violence, il y a les images. Même si souvent on ne voit pas ce qui s’est passé « avant », les images n’en restent pas moins fortes. Et des flics qui s’acharnent sur des personnes à terre, ce n’est pas normal.

Le film montre des images à différentes personnes : sociologue, historien, journaliste, victime, avocat, policier et ils réagissent (mais on ne sait pas qui ils sont et c’est troublant). Le sujet principal est le rôle de la police, pourquoi tant de violence, défend t’elle l’ordre public ou protège t’elle le pouvoir ?

Des images montrent le sentiment d’impunité de certains policiers, c’est flippant.

On comprend que certains policiers ne maitrisent plus leur colère, la période a été très difficile pour eux aussi mais normalement ils devraient rester professionnels et quand on voit le nombre de blessés et victimes, ce ne peut pas être le fait que du craquage de quelques flics.

Et puis les flics qui frappent des soignants ou des pompiers, c’est tellement choquant.

Le contraste entre les images et ce que les médias télé en ont dit est aussi impressionnant…

Les analyses du sociologue ou de l’historienne sont pertinentes même si par moment ils m’ont un peu perdues. Pas facile d’absorber le choc des images tout en écoutant une analyse fine et complexe. Pas facile non plus de commenter de telles images même pour un expert.

Après qu’apporte le film ? Qui va le voir ? On savait déjà tout cela plus ou moins. Il ne donne pas les suites judiciaires s’il y en a eu. Ce sera un témoignage pour plus tard sur l’analyse du mouvement des gilets jaunes.

Espérons que cette violence est derrière nous et que les prochaines manifestations dans le contexte de la crise sanitaire seront bienveillantes (je ne trouve pas le mot) et calmes.

Lire la suite

Jusqu’à la garde de Xavier Legrand

Un film sur la violence au sein d’un couple, un sujet pas si souvent traité au cinéma.

Il faut dire que ce n’est pas facile, on sent, on devine dans le regard de Miriam (Lea Drucker excellente) la peur devant son ex-mari. Mais comme la juge qui accepte que leur jeune fils aille un week end sur deux chez son père, on doute, on espère qu’elle exagère. On essaie de voir Antoine (Denis Ménochet, très fort aussi) comme un père aimant…

Mais la tension est tellement présente, finalement on attend le drame comme dans un thriller…

Thomas Gioria, le jeune fils est époustouflant, quel rôle difficile.

C’est un film, mais quand on sait qu’une femme meurt tous les 3 jours et que dans la majorité des cas c’est sous les coups de son compagnon, pourquoi ne tient on pas davantage compte de leur parole ? Pourquoi la juge n’écoute t’elle pas ce jeune garçon déjà si mur et que ne veut pas aller chez son père, qui a peur pour sa mère, qui la défend…

Je vous en ai déjà trop dit. Xavier Legrand a déjà fait un court métrage sur le même sujet Avant que de tout perdre qui était très puissant…

Tous les hashtag contre les violences faites aux femmes doivent permettre de libérer la parole des femmes et d’aller en justice… pour que le monde change. L’égalité c’est aussi le respect.

Lire la suite

3 Billboards : les panneaux de la vengeance de Martin McDonagh

Il y a longtemps que je n’étais pas allée au ciné… cela me manquait, et j’ai fait le bon choix pour cette reprise. Excellent film.

Frances McDormand est vraiment merveilleuse en mère désespérée depuis la mort de sa fille violée et assassinée et qui veut justice.

Après plusieurs mois, les flics n’ont rien trouvé, elle relance l’enquête en les mettant face à leurs limites…  Elle sème une petite révolution dans la ville.

Les personnages, Amérique profonde sont tous très bien trouvés. Le scénario et les dialogues sont intelligents et tellement justes et grinçants. Avec une touche d’humour (noir) bien dosée, le film malgré le sujet difficile est un vrai régal.

Les prix au Golden Globes sont largement mérités. Il y a des scènes et des répliques qui vont devenir cultes… je ne vous en dis pas plus pour vous laisser découvrir… J’ai vraiment beaucoup aimé.

Lire la suite

Avant la chute de Fabrice Humbert

814xhtBipWLUn roman noir qui décrit toute la violence d’un monde sous le joug des trafiquants de drogue en Colombie, au Mexique et en région parisienne.

3 histoires en parallèle ce qui n’est pas forcément le plus agréable à lire mais le style et l’écriture sont précis et forts.

2 jeunes adolescentes colombiennes Norma et Sonia sont condamnées à l’exil pour essayer de survivre. Au Mexique le sénateur Urribal dirige d’une main de fer son domaine entre corruption et menace des cartels. En banlieue parisienne, Naadir, un jeune élève surdoué voit sa cité se révolter avec ses grands frères aux premiers rangs….

Le portrait du monde est violent et les pouvoirs des réseaux de trafiquants bien établis à travers le monde… Le constat est terriblement dur. Quel avenir pour les jeunes ?

Un livre très bien écrit mais un sujet pas facile…

Lire la suite

King Kong Théorie de Virginie Despentes

Capture d’écran 2012-12-03 à 14.29.14Je ne sais plus si j'ai déjà lu du Virginie Despentes. Une amie m'a prêtée ce livre qui est plutôt un essai autobiographique, une réflexion sur ce que pourrait être le féminisme aujourd'hui. Merci AM.

A l'inverse de notre ancienne première dame, je crois qu'être féministe est important pour enfin aller vers une réelle égalité entre les femmes et les hommes.

Virginie Despentes est en colère jusque dans son écriture mais je le comprends, il y a un vrai combat à mener contre les bien-pensants. Il reste tellement à faire pour changer les mentalités des hommes et des femmes…

Le livre aborde la prostitution, le porno, les rapports hommes-femmes, la violence, c'est un véritable manifeste à la portée de toutes et tous…

L'écriture est forte, cela fait réfléchir, impossible de décrocher. Je vous conseille ce livre qui remet de nombreuses idées à leur bonne place.

Mobilisons nous pour l'égalité…

Lire la suite

De rouille et d’os de Jacques Audiard

Capture d’écran 2012-05-30 à 23.40.11Ecrire à chaud, ce n'est pas forcément facile… Ce film est vraiment dur. Des images superbes mais violentes et qui cachent un scénario un peu faible.

Les effets spéciaux sont particulièrement troublants. Marion Cotillard est magnifique, le rôle est fort. Matthias Schoenaerts est incroyable, à la fois brutal, insensible et parfois attentionné.

Cependant toute cette violence que je trouve gratuite m'a gênée, les évènements sont attendus, je ne vous raconte pas trop quand même 😉

J'ai aimé la force de la vie, quoi qu'il arrive, elle reprend ses droits…

Lire la suite

Zoom sur… les femmes

Capture d’écran 2011-11-25 à 18.45.36Je ne suis pas en avance puisque c'est aujourd'hui la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

J'espère que vous ne m'avez pas attendue pour manifester 😉

J'étais toute la semaine en formation à l'ISST de Bourg le Reine (Institut des sciences sociales du travail) sur le thème : Conditions de travail et souffrance au travail : la situation des femmes cadres et techniciennes, organisée par les chercheuses-professeures de l'université à la demande de mon syndical à savoir l'Ugict, syndicat des ingénieur-e-s, cadres et technicien-ne-s de la Cgt.

C'est un stage recherche intense.

Les thèmes développés sont :

– Les contraintes liées aux fonctions et carrières des femmes cadres ou en position intermédiaire.

– Le temps au travail, le temps de travail et l'articulation des temps sociaux : un regard sur les femmes cadres.

– L'analyse des risques psycho-sociaux en sociologie. Le cas des femmes cadres.

– L'analyse des conditions de travail et de l'intensification du travail.

– L’émergence de thématique du stress et de la souffrance au travail des cadres.

– Clinique de l'activité et analyse de la souffrance au travail.

Nous étions 14 stagiaires, dont 3 hommes.

Il n'existe pas d'étude précise reprenant tous les facteurs impliqués. Les chercheurs ont recoupé différentes études existantes afin d'essayer de répondre à nos questionnements. Nous avons beaucoup de réponses mais de nouvelles questions également. A nous de travailler pour diffuser ces informations et bâtir des revendications.

Violences faites aux femmes

L’Observatoire national de la délinquance (OND) a publié ce matin son Bulletin annuel pour l’année 2010. Les chiffres montrent une augmentation de 13% des agressions contre des femmes sur la voie publique. Ces nouveaux chiffres font écho à ceux publiés en novembre dernier et qui montraient une augmentation des violences physiques et sexuelles envers les femmes (+15% en 2 ans).

Envoyez un carton rouge à Brice Hortefeux !

Brice Hortefeux s’est livré ce matin à un exercice d’autosatisfaction scandaleux, minimisant ainsi délibérément les violences faites aux femmes. Celles-ci sont pourtant l’une des pires expressions de la domination masculine et donc des inégalités femmes-hommes, qui persistent dans tous les domaines.

Il ne suffit pas de décréter les violences « grande cause nationale » pour les faire reculer. En 2011, la lutte contre les violences faites aux femmes doit être enfin une véritable priorité. Osez le féminisme ! exige que le gouvernement débloque des moyens financiers et humains pour des politiques d’éducation à l’égalité dès le plus jeune âge. C’est un moyen fondamental pour faire reculer les préjugés sexistes qui perdurent dans la société française.

Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeux seraient bien inspirés de prendre exemple sur l’Espagne, où le gouvernement a fait preuve d’une véritable volonté politique pour lutter contre les violences faites aux femmes, volonté qui manifestement, nous manque encore en France.

Vous pouvez aussi adhérer à Osez le féminisme sur le site

Jupe

Auijourd'hui je porte une jupe, cela n'a rien d'extraordinaire car j'en porte très régulièrement.

J'ai la chance et cela est fou de penser cela, de m'habiller chaque jour comme j'en ai envie selon mon planning, mon humeur, le temps qu'il fait !

Je peux porter ce que je veux et je trouve ça normal, je n'y pense pas d'ailleurs !

Mais aujourd'hui il y a des femmes qui ne peuvent pas porter de jupe à cause des pressions de la ville, de la cité, des hommes…. Et pour le coup c'est insupportable.

Quand je vois à la sortie du collège, toutes les filles et les garçons aussi, habillés pareil en pantalon large informe, je trouve ça très malheureux.

Ma participation à l'action proposée par "Ni Putes, Ni Soumises" est bien faible mais il est important de militer sans cesse pour le respect de la liberté de chacun-e, y compris le droit de s'habiller comme on veut.

C'est aujourd'hui la journée de lutte contre les violences faites aux femmes…. On en parle, faisons que l'on en parle encore demain et après demain, ne laissons plus les femmes dans la tourmente….

Signez la pétition contre le viol "La honte doit changer de camp"

Lycée Apollinaire de Thiais

Mon grand fils est au lycée Apollinaire dont tout le monde parle depuis l'agression de lundi.

Il n'a pas vu les faits, il n'est pas mécontent qu'il n'y ait pas cours cette semaine.

Je comprends parfaitement l'inquiétude des enseignants et leur volonté de ne pas laisser passer cet évènement.

Il y a une manifestation demain à Paris, je vais essayer d'y aller, tous les renseignements sur le site Fcpe du lycée.

Pourquoi toute cette violence chez les jeunes ? Je n'ai pas le sentiment que ce soit nouveau par contre que les médias en parlent autant oui, et qu'elle vienne cette violence à l'intérieur des établissements, c'est peut être cela qui change.

Quand j'entends des profs dire qu'ils ont peur d'aller en cours, ça me révolte.

Une grande part de ce problème vient des parents, quelle éducation donne t'on aujourd'hui à nos enfants ? Mes garçons sont plutôt "pacifistes" surtout le grand mais à quel moment cela peut il déraper ?

Et puis la violence des filles, qui existe bien aujourd'hui, là pour le coup ça me laisse sans voix.

Vaste débat, j'espère que l'Education Nationale prend la mesure de ces tristes évènements, et que le ministre va enfin trouver les bonnes réformes…. Et je ne crois pas que ce soit la suppression de milliers de postes….

Vous pouvez lire l'excellent  blog Bah !? by CC sur le sujet