Jusqu’à la garde de Xavier Legrand

Un film sur la violence au sein d’un couple, un sujet pas si souvent traité au cinéma.

Il faut dire que ce n’est pas facile, on sent, on devine dans le regard de Miriam (Lea Drucker excellente) la peur devant son ex-mari. Mais comme la juge qui accepte que leur jeune fils aille un week end sur deux chez son père, on doute, on espère qu’elle exagère. On essaie de voir Antoine (Denis Ménochet, très fort aussi) comme un père aimant…

Mais la tension est tellement présente, finalement on attend le drame comme dans un thriller…

Thomas Gioria, le jeune fils est époustouflant, quel rôle difficile.

C’est un film, mais quand on sait qu’une femme meurt tous les 3 jours et que dans la majorité des cas c’est sous les coups de son compagnon, pourquoi ne tient on pas davantage compte de leur parole ? Pourquoi la juge n’écoute t’elle pas ce jeune garçon déjà si mur et que ne veut pas aller chez son père, qui a peur pour sa mère, qui la défend…

Je vous en ai déjà trop dit. Xavier Legrand a déjà fait un court métrage sur le même sujet Avant que de tout perdre qui était très puissant…

Tous les hashtag contre les violences faites aux femmes doivent permettre de libérer la parole des femmes et d’aller en justice… pour que le monde change. L’égalité c’est aussi le respect.

Synopsis

Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive…

Tagué:, , , , ,

10 réflexions sur “Jusqu’à la garde de Xavier Legrand

  1. Laurence 11 février 2018 à 21 h 48 min Reply

    La violence conjugale, un sujet douloureux. C’est bien qu’il sorte de l’ombre. J’espère que plus de monde va le prendre en considération, et regarder autour de lui avec des yeux neufs, plus critiques. J’espère que certains hommes qui en toute bonne foi s’indignent de cette réalité vont faire leur introspection. Encore cette fois, il va falloir faire la différence entre l’ironie (malsaine) et l’humour, car la violence psychologique est largement aussi destructrice que la violence physique, mais tellement moins visible. Je n’irai pas voir ce film, ça me suffit de savoir qu’il existe.

    Aimé par 1 personne

  2. iietoiledemerii 13 février 2018 à 6 h 35 min Reply

    Rien que les extraits que j’en ai vu me fichent le stress. Je pense le.voir car il a l’air super et c’est vrai que ce petit bonhomme a l’air effrayé et terrorisé par son père … Bisoid

    Aimé par 1 personne

  3. A la rencontre du Septième Art 13 février 2018 à 17 h 30 min Reply

    Un thriller glaçant vraiment très bien réalisé, qui laisse le temps au spectateur de ressentir lui-même la tension et la violence qui habitent le film. Un film sans superflu allant à l’essentiel, dans le quotidien de ses personnages, mais parvient parfaitement à leur insuffler de la force. Un premier film très convaincant de la part de Xavier Legrand !

    Aimé par 1 personne

  4. […] 11 # Jour 42 : Jusqu’à la garde… Un film sur la violence d’un homme envers sa femme… Pas facile, très bien […]

    J'aime

  5. sergio 18 février 2018 à 22 h 51 min Reply

    Un film absolument remarquable. On est dedans dès le premier plan, les acteurs sont remarquables, la scène de l’anniversaire est impressionnante. Du grand cinéma sur un sujet pas si souvent traité que ça.
    Plus généralement, le combat contre l’oppression des femmes passe par la lutte contre les réflexions, les remarques, les attitudes sexistes. C’est vital de de s’élever contre le harcèlement. En plus, ce qui est également grave pour les femmes qui se battent contre leurs harceleurs, c’est d’être en butte aux préjugés machistes de leurs camarades de travail. De fait, il faut aussi qu’elles puissent compter sur les hommes pour conquérir leur dignité.
    Etre féministe, c’est aussi l’affaire des hommes.

    Aimé par 1 personne

  6. Calendrier 4 décembre 2018 | MHF le blog 4 décembre 2018 à 18 h 00 min Reply

    […] Woman at war de Benedikt Erlingsson  Un autre combat mené par une femme incroyable et aussi  Jusqu’à la garde de Xavier Legrand sur les violences conjugales, un sujet pas assez traité au […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :