Archives de Tag: Noémie Lvovsky

La bonne épouse de Martin Provost

Vu en avant première hier soir en présence du réalisateur au Cinéma du palais de Créteil 🙂 La salle était pleine, le débat ensuite intéressant.

L’action se passe en 1967/68 dans une école « ménagère » d’Alsace.

Il y a 50 ans, hier donc, des jeunes filles étaient placées dans des écoles pour apprendre à devenir de bonnes épouses ! On n’imagine même pas.

Cours de bonne conduite, de cuisine, ménage, repassage, de comment se tenir suivant les situations…

On leur apprenait surtout à se taire, à obéir, à devenir l’ombre d’un mari ayant tous les droits…

Mai 68 passera par là 😉

C’est donc un film de femmes, une comédie sympathique pleine d’anecdotes qui font sourire.

Juliette Binoche est parfaite et son final est excellent. Yolande Moreau et Noémie Lvovsky sont tellement drôle dans des rôles faits pour elles. Les jeunes filles sont bien dans leur époque, elles m’ont fait penser à ma mère qui est de cette génération.

Et cerise sur le gâteau Edouard Baer trop mignon 😉

Le film replace dans l’époque (et donc pas loin) quelques avancées des droits des femmes comme pouvoir avoir un chéquier à son nom, porter un pantalon, prendre la pilule …

Aujourd’hui tout cela est normal et les jeunes n’imaginent peut être pas que ces droits n’ont été acquis qu’il y a 50 ans ! Et qu’il faut les défendre quand on voit les difficultés grandissantes pour avorter maintenant.

Je vous conseille ce film, une comédie légère mais aussi féministe 🙂

Lire la suite

Willy 1er de L. Boukherma, Z. Boukherma, M. Gautier et H. P. Thomas

Willy 1er, AfficheCiné cet aprem pour me détendre ! Bon le sujet n’est pas vraiment drôle et ce film n’est pas une comédie mais j’ai beaucoup aimé.

C’est un film « reportage » sur un homme simplet qui à 5O ans après le décès de son frère jumeau quitte la maison familiale. Sa devise étant : “À Caudebec, j’irai. Un appartement, j’en aurai un. Des copains, j’en aurai. Et j’vous emmerde !”.

Avec l’aide d’une assistante sociale (Noémie Lvovsky), il trouve un logement, un travail et devient indépendant… Mais rien n’est facile. Naïf, il fait confiance à ses rencontres, pas toujours heureuses.

Le rôle principal est tenu par Daniel qui a inspiré par son histoire le film aux réalisateurs… Et l’acteur amateur surprend tout le monde par sa justesse, son humour, sa gentillesse certaine et sa présence à l’écran.

C’est une belle histoire grave, pleine de retenue, parfois drôle même si le sujet ne s’y prête pas forcément.

Un premier film à voir pour encourager ce quatuor de réalisateurs fraîchement sorti de l’école !

Lire la suite