Archives de Tag: mort

Juste la fin du monde à la Comédie Française (à la télé)

La Comédie Française continue… et propose chaque jour de nombreux programmes sur son site.

Hier soir avec Audran nous avons regardé Juste le fin du monde de Jean-Luc Lagarce mise en scène par Michel Raskine en 2009.

Jean-Luc Lagarce est un dramaturge français mort du sida en 1995, il est l’un des auteurs contemporains les plus joués en France.

Cette pièce a été portée à l’écran par Xavier Dolan sous le même titre il y a quelques années.

Le sujet n’est pas facile : annoncer sa mort prochaine à sa famille. Le texte est très fort, la précision des mots, le rythme des monologues, la colère retenue puis qui se libère… Les secrets de famille dévoilés ou à jamais enterrés…

Je suis vraiment ravie par ces diffusions. Dimanche prochain sur France 5, ce sera Cyrano 🙂

Lire la suite

A son image de Jérôme Ferrari

Je suis passée à côté de ce roman, j’ai lu de bonnes critiques, j’ai eu envie de le lire et je me suis ennuyée.

C’est bien écrit, les sujets traités sont intéressants et forts mais ils m’ont laissées indifférentes.

Antonia, une jeune photographe meurt dans un banal accident de la route.

Son parrain prêtre prépare son éloge funèbre et se souvient.

Elle a donné sa vie à la photographie, elle a parcouru le monde. En parallèle elle a aimé un nationaliste corse pas très sympathique.

C’est très catholique et corse comme récit, pas facile d’entrer dedans pour moi.

Dites moi pourquoi vous avez aimé.

Lire la suite

Emma Mort, même pas peur à Bobino

Spectacle one-woman show vu ce soir à Bobino grâce à l’invitation de BipCom.

Un joli spectacle, un beau texte sur un sujet pas facile puisque qu’Emma prépare sa mort (avec humour).

Elle passe en revue tous les préparatifs pour « tester ». Se coucher dans le cercueil n’est pas facile !

Elle s’accompagne de quelques accessoires, nous chante 3 chansons en total décalage et inter-agit avec le public.

C’est émouvant et drôle, sur un sujet qui prête à la réflexion.

J’y suis allée avec Audran qui a apprécié également la performance.

Elle joue encore lundi prochain à Paris si cela vous tente…

Lire la suite

Le tout dernier été de Anne Bert

Un livre sur le choix de mourir quand on le souhaite… Enfin pas vraiment, le choix de mourir avant que la maladie de Charcot devienne encore plus insupportable.

Car cette femme, Anne, femme active et aimant la vie ne voulait pas mourir. C’est une maladie incurable qui l’y oblige et elle a fait le choix de partir dignement en Belgique. En France cela est interdit.

Dans le livre elle raconte son dernier été mais aussi la découverte de la maladie, l’horreur de cette annonce, et le cheminement de ses pensées durant ses derniers mois de vie.

Ce n’est pas larmoyant, même pas vraiment triste. L’écriture est délicate, elle préserve ses proches, ses amis mais aussi j’imagine les autres malades. C’est son choix, sa dernière force, sa dernière liberté.

Elle est militante mais ce qu’elle souhaite en rendant son choix public c’est que justement chaque personne ait le choix de vivre ou mourir comme elle le souhaite, que la loi française permette le libre choix.

Bien sur ce livre est touchant, l’injustice de cette maladie est criante, le texte est émouvant et doit pouvoir donner de la force aux personnes atteintes ou qui ont des proches ayant cette maladie.

Ma mère qui n’a pas une maladie incurable mais fortement invalidante parle souvent de mourir, les médecins ne l’entendent pas et elle n’a je crois déjà plus la force de prendre une telle décision… C’est tellement compliqué la vie…

Lire la suite

La mémoire des morts de Eric Berg

Merci aux Editions Slatkine et Cie pour ce nouvel envoi.

J’avais bien aimé le précédent polar de cet auteur allemand La maison des brouillards.

On retrouve un tout petit peu la même ambiance mêlant passé, présent et disparition mais la comparaison s’arrête là.

Cette fois, Lea photographe revient sur l’île de son enfance après un accident et une amnésie partielle. Sa soeur a péri dans l’accident, elle lui doit la vérité.

Elle retrouve sa bande de copain de l’époque mais tout à bien changé.

Elle cherche à retrouver la mémoire, la sienne mais aussi à savoir ce qui s’est passé avant son départ et pourquoi ses anciens amis en sont arrivés à se détester ainsi…

L’histoire est bien menée, l’île et la ruine où ils se retrouvaient donnent un décor mystérieux au récit.

La fin est peut être un peu trop convenue mais je vous conseille quand même cet auteur allemand à découvrir 😉

Lire la suite

Les fantômes d’Ismaël de Arnaud Desplechin

Un second film parce que un Desplechin avec Mathieu Amalric, ça ne se loupe pas 😉

Attention cet article ne sera pas du tout objectif, j’ai une passion cachée pour Mathieu et je ne vois que lui, du coup mon jugement sur le film par lui même s’en trouve quelque peu altéré 😉

Ismaël est veuf mais sa femme Carlotta (Marion Cotillard) a disparu il y a 20 ans sans n’être jamais retrouvée. Il est cinéaste et tourne un film sur son frère qui serait une sorte d’espion. Il a enfin réussi à reconstruire sa vie avec Sylvia (Charlotte Gainsbourg). Et c’est là que Carlotta décide de revenir…

Il y a plusieurs films dans le film et de nombreux liens avec les précédents films du réalisateur voire des clins d’oeil à des maîtres du cinéma. Par moment tout explose, certaines scènes sont surréalistes comme le retour d’Ismaël à Roubaix. L’affrontement des 2 femmes, le délire filmé sur son frère, le beau-père inconsolable : des scènes fortes, du second degré… Un film à multiples facettes…

Si vous avez aimé Rois et Reine, Comment je me suis disputé, Un conte de Noël… allez y vite, sinon et bien c’est selon !

Lire la suite

Satan était un ange de Karine Giebel

91YqOHRJUCLJ’aime bien Karine Giebel même si les histoires qu’elle imagine sont super flippantes !

Celle ci l’est peut être un peu moins.

Deux hommes se rencontrent, fuient ensemble. Tous les oppose et pourtant ils vont apprendre à se connaître, à s’aimer durant ce road-movie incroyable.

Je ne veux pas vous en dévoiler davantage, l’intrigue est simple et efficace même si ce livre est un peu court par rapport aux autres polars de l’auteure.

Je vous conseille cette auteure, préparez vous à quelques insomnies quand même ! Des livres que l’on ne peut lâcher et qui ne laisse pas indifférent.

Bonne lecture

Lire la suite

Le livre de la mort d’Anonyme

Capture d’écran 2013-06-30 à 14.24.07Dernier épisode (pour le moment) de la sage du Bourbon Kid.

Ce 4ème livre est en fait la suite du 2 ! Et le 3ème un peu un ovni hors du temps !

C'est la suite, la même recette et pour le coup c'est un peu sans surprise.

Mais on s'attache aux personnages et aux situations rocambolesques complétement déjantées 😉

Le 1er Le Livre sans nom est vraiment surprenant, est ce que cela mérite une série, je suis partagée…

Dites moi si vous les avez lu ? Eva par exemple 😉

Je suis un peu en retard dans mes articles sur mes lectures donc ne croyez pas que j'ai tout lu en 3 jours !

Lire la suite

Pour seul cortège de Laurent Gaudé

Capture d’écran 2012-09-21 à 21.23.05J'aime beaucoup cet auteur, que ce soit Ouragan, Le Soleil des Scorta, Eldorado…

Mais j'ai eu du mal cette fois même si les 30 dernières pages ne m'ont pas fait regretter d'insister dans ma lecture.

Il s'agit des dernières heures d'Alexandre le Grand et en parallèle du parcours de Dryptéis.

Tous redoutent la mort mais surtout la succession d'Alexandre, on navigue entre les époques, on suit le cortège funéraire, les hallucinations de Dryptéis puis celles des généraux, le livre s'oriente vers le fantastique ou l'irréel, pour créer le mythe, c'est troublant.

L'écriture est belle mais j'ai eu du mal à m'y retrouver… L'Antiquité ce n'est pas forcément ce que je préfère.

Vous me direz ce que vous en pensez…

Lire la suite

Je suis mort il y a vingt-cinq ans de jérôme Soligny

Capture d’écran 2012-03-11 à 17.19.30C'est mon amie Isatagada qui m'a prêté ce petit livre. J'en profite pour vous dire que vous pouvez retrouver ses excellentes chroniques musicales sur son blog 😉

Alors c'est un moment de vie, la vie de l'auteur, disons son entrée dans le monde adulte de la musique. Ca se lit vite et d'une traite. J'ai aimé le style et l'histoire m'a émue.

Cette jeunesse perdue qui court après le temps qui passe déjà trop vite. Les rencontres qui feront la vie future, l'amitié si forte et complexe malgré tout. Et puis les années 80 et cette nouvelle maladie qui a opéré une mutation après la libération sexuelle de 68.

La jeunesse fauchée et qui ne veut pas mourir sans avoir accompli l'essentiel.

Références musicales obligées pour chaque scène, chaque émotion, un monde qui a été le mien. Cerise sur la gâteau pour moi, les quelques passages d'Etienne dans cette course contre la montre.

Un livre attachant, émouvant.

Lire la suite