L’air qu’elles boivent de Céline Durupthy

L’air qu’elles boivent ferait éclater vos poumons est le nouveau livre de Céline Durupthy. J’avais beaucoup aimé ces précédents Carte mère et La graine.

Ce troisième roman est différent.

La narratrice nous fait découvrir des femmes fortes, féministes, lesbiennes, qui ont fait évoluer les mentalités.

Eugénie, Anne-Aymone, Sandra et tant d’autres croisent son chemin, lui font regarder le monde autrement, lui montrent le chemin à parcourir pour les droits des femmes.

Les parcours de ces 3 femmes retracent l’histoire du féminisme depuis la guerre, les combats nécessaire pour avoir le droit d’exister en tant que femme tout simplement.

Et heureusement aussi qu’il y a des hommes qui pensent que tous les humains doivent avoir les mêmes droits.  Mais vu la lenteur pour aller vers l’égalité, je crois qu’il vaut mieux compter sur les femmes pour faire avancer la cause.

Je connais virtuellement l’auteure pour avoir suivi son blog et sa page FB, je me suis souvent demandé dans ma lecture, où se cachait elle derrière ses personnages 😉

La structure du livre est originale et le style fluide, très agréable à lire.

Pour Noël, pour vous faire un petit cadeau, pour aider une jeune auteure… Vous pouvez commander le livre sur le site Lulu.com.

4ème de couverture :

Je veux parler de :
– Moi.
– D’amour.
– De vie et de mort.
– De sexe.
– De bonheur après une grande suite de malheurs.
– De solastalgie.

Je veux que mes personnages soient :
– Des femmes,
– Fragiles et puissantes,
– Tourmentées par la vie et ses aléas
– Qui découvrent qu’elles sont belles et fortes et intelligentes et qu’elles n’ont rien à envier à personne.

Il fallait que je commence par là. Par les femmes. Par mes personnages. Que j’arrive à leur donner un corps, de la chair, de la personnalité. Qu’elles soient des femmes que l’on a envie d’aimer ou de détester, de prendre dans ses bras. Qu’on a envie d’incarner quand on se balade dans la rue, qu’on a envie de reconnaître dans sa belle-mère, sa sœur, sa meilleure amie, dans sa boulangère ou dans son dentiste. Tant qu’à faire, qu’elles soient des personnages que l’on n’ait pas envie de tuer au bout de 40 pages.

Surtout si c’était un peu de moi qu’il s’agissait…

Et puis comme ça, cher lecteur, très chère lectrice, vous êtes prévenus

 

 

Tagué:, , ,

3 réflexions sur “L’air qu’elles boivent de Céline Durupthy

  1. manika27 3 décembre 2019 à 12 h 43 min Reply

    C’est marrant quand on lit un livre de quelqu’un qu’on connait on ne peut s’empêcher de chercher à savoir ce qui vient vraiment d’eux !! étonnante expérience.

    Aimé par 1 personne

  2. […] On peut y trouver du bidouillage, un concert spectacle, une soirée danse, une belle manif et un voyage… 🙂  Et puis un ciné (article en retard) et une belle lecture. […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :