La vie scolaire de Grand Corps Malade et Mehdi idir

Film parfait pour un jour de rentrée (quand c’est fini pour nous la rentrée !)

J’y suis allée avec mes garçons et ils ont trouvé que c’était vraiment comme ça dans leur collège 😦  Ils ont bien aimé le film, ont trouvé les dialogues justes, les réflexions ou blagues, c’est du vécu, et ont conclu que les profs d’histoire sont toujours pénibles !

C’est un film sur l’école vue depuis le bureau de la CPE et des surveillants. Ils sont attachants, tout comme les élèves, forcément les moins sages puisqu’ils passent leur temps exclus de leur classe !

Le prof de math est encore motivé, le prof d’histoire n’en peut plus, le prof de sport est déjanté et drôle.

Le film met en avant le jeune Yanis qui pourrait certainement réussir si seulement il trouvait la motivation et un sens à tout cela…

En ce jour de rentrée, bravo aux profs et aux personnels des établissements. Merci de vous occuper de nos enfants. Je ne pourrais vraiment pas faire ce métier, je me demande même si je pourrais être élève.

On sent pendant le film le regard de Grand Corps Malade, de ses textes qui parlent de sa banlieue avec fierté, et il a raison d’être fier de ses origines. Tous les jeunes doivent pouvoir réussir d’où qu’ils viennent et faire ce qu’ils aiment.

Je vous conseille ce film qui interroge sur de nombreux sujets. Et merci de permettre aux « parents » d’avoir un oeil dans les classes.

Synopsis :

Une année au coeur de l’école de la république, de la vie… et de la démerde ! Samia, jeune CPE novice, débarque de son Ardèche natale dans un collège réputé difficile de la ville de Saint-Denis. Elle y découvre les problèmes récurrents de discipline, la réalité sociale pesant sur le quartier, mais aussi l’incroyable vitalité et l’humour, tant des élèves que de son équipe de surveillants.

Parmi eux, il y a Moussa, le Grand du quartier et Dylan le chambreur. Samia s’adapte et prend bientôt plaisir à canaliser la fougue des plus perturbateurs. Sa situation personnelle compliquée la rapproche naturellement de Yanis, ado vif et intelligent, dont elle a flairé le potentiel. Même si Yanis semble renoncer à toute ambition en se cachant derrière son insolence, Samia va investir toute son énergie à le détourner d’un échec scolaire annoncé et tenter de l’amener à se projeter dans un avenir meilleur…

Tagué:, , , ,

14 réflexions sur “La vie scolaire de Grand Corps Malade et Mehdi idir

  1. Laurence 2 septembre 2019 à 23 h 24 min Reply

    Si Loulou vient, on ira peut-être le voir. Nous avions vu ensemble, « Patient », de Grand corps Malade, et on avait vraiment beaucoup aimé.

    Aimé par 1 personne

    • mhf le blog 6 septembre 2019 à 21 h 30 min Reply

      C’est moins surprenant ou original mais j’aime beaucoup le travail de GCM 😉

      J'aime

  2. manika27 3 septembre 2019 à 12 h 06 min Reply

    J’ai beaucoup ri en lisant ce post … j’ai 2 élèves au yoga qui sont profs d’histoire … je via les envoyer voir le film !!

    Aimé par 1 personne

  3. Marie 3 septembre 2019 à 13 h 36 min Reply

    Merci pour ce retour j’ai maintenant envie d’aller le voir

    Aimé par 1 personne

  4. gggaelle 3 septembre 2019 à 14 h 30 min Reply

    J ai adoré mon travail de surveillante même si c était pas toujours facile, c est un boulot que j aurai aimé faire plus longtemps

    Aimé par 1 personne

    • mhf le blog 6 septembre 2019 à 21 h 32 min Reply

      Ca ne doit pas être facile quand même (surtout vers chez moi)

      Aimé par 1 personne

      • gggaelle 7 septembre 2019 à 10 h 56 min

        J etais pas dans un collège facile non plus ( grosse mixité sociale et des cas très lourds ) mais c était génial. Je me suis pris 2/3 coups, les insultes… Mais la plupart des gamins sont hypers attachants

        Aimé par 1 personne

  5. Coco 4 septembre 2019 à 7 h 24 min Reply

    Merci pour ton éclairage ,je n y serai pas aller

    Aimé par 1 personne

  6. […] 2 # Jour 245 : Ciné avec mes garçons pour le film de Grand Corps Malade à […]

    J'aime

  7. Le journal de Chrys 14 septembre 2019 à 18 h 06 min Reply

    Voilà je suis allée le voir! Très tentant quand on a travaillé en collège.J’ai retrouvé mon vécu de prof de SEGPA. La réalité est plus dure en SEGPA, notamment dans les SEGPA citadines (je connais moins les SEGPA rurales) on le perçoit un peu quand il y a quelques excursions dans cette classe dans le film.Mais c’est un film assez juste sur différents points: la tchatche, la confrontation au quotidien, l’humour qui permet de se détendre, les difficultés familiales des élèves, les difficultés des enseignants à faire leur boulot, les craquages, l’épuisement, l’usure… et parfois la violence!

    Aimé par 1 personne

    • mhf le blog 15 septembre 2019 à 11 h 07 min Reply

      Merci de partager ton expérience avec nous 🙂

      J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :