Archives de Tag: Theatre Champs Elysées

Arc – Sankai Juku / Ushio Amagatsu – Théâtre des Champs-Elysées

Danse ce soir au Théâtre des Champs-Elysées, un hors les murs du Théâtre de la Ville.

Sankai Juku est une compagnie de danse contemporaine japonaise créée dans les années 70 par le danseur chorégraphe Ushio Amagatsu.

La troupe n’est composée que d’hommes et les spectacles sont écrits dans le genre du théâtre buto, un style né après le traumatisme de la seconde guerre mondiale.

Leur danse est extrêmement lente et décomposée. Certains mouvements sont assez incroyable mais l’ensemble manque parfois d’un peu de puissance. L’ensemble reste très beau.

Les lumières sont magnifiques, les costumes, longues jupes fluides ou tenues un peu traditionnelles dans les tons sable sont superbes, le sol recouvert de sable donnent comme un effet de souffle ou de mousse.

Le temps suspendu, c’est ça. Mais même s’il me manque certainement les codes d’accès de cet art spécifique japonais, cette danse était peut être plus forte il y a quelques années, on aurait envie aujourd’hui de quelques cassures dans le rythme général, de périodes de réveil par exemple…

La compagnie a toujours été soutenue par le Théâtre de la Ville, c’est un peu mythique. Je suis contente de les avoir revu, une fenêtre ouverte sur un monde que l’on ne connaît pas assez.

Lire la suite

L.A. Dance Project au Théâtre des Champs Elysées

Danse pour cette fin de week-end avec la compagnie de Benjamin Millepied.

3 ballets nous sont proposés :

– Second Quartet de Noé Soulier avec 3 danseurs et une danseuse. Jeune chorégraphe français, il travaille sur le mouvement, sa motivation et sa perception…

– Bach Studies (Part 1) de Benjamin Millepied avec 9 danseuses et danseurs et un violoniste qui joue sur scène la Partita pour violon seul n°2 de Bach. Millepied utilise pour sa chorégraphie la technique musicale de Bach sophistiquée, délicate et émouvante… Le final est somptueux.

– Yag de Ohad Naharin avec 3 danseuses et 3 danseurs. Ohad Naharin est le chef de file incontestée de la danse contemporaine israélienne. Il est le créateur du langage « gaga » , il expérimente des concepts gestuels instinctifs.

Les danseuses et danseurs sont parfaits, quelle maitrise, technique et beauté…. J’ai préféré le deuxième ballet mais le dernier est vraiment original et le premier très bien également 😉

La musique en live, c’est toujours un plus pour moi.

Une belle soirée de danse contemporaine de haut niveau.
Merci Béné, Audran a bien apprécié de venir avec nous 🙂

Lire la suite