Archives de Tag: film

Le monde est à toi de Romain Gavras

Ciné du dimanche après-midi, mes gars étaient occupés et je n’avais pas envie de rester à la maison.

J’étais curieuse de revoir Isabelle Adjani.

C’est l’histoire d’un petit voyou François entouré de pauvres types. L’intelligence ne brille pas dans leurs yeux. Et puis il a sa mère qui ne veut pas le lâcher, qui est elle même une arnaqueuse de première.

François voudrait un petit boulot tranquille et il a trouvé un plan d’exportation de Mister Freeze au Maghreb. Pour lancer l’affaire, il veut récupérer ses économies auprès de sa mère mais il y a surement longtemps qu’elle les a dépensée !

Il se voit obligé de participer à un trafic de drogue pour le compte du caïd de la cité qui est une vraie caricature.

Evidemment tout tourne mal et sa mère va y rajouter son grain de sel.

Karim Leklou est très bien dans le rôle de ce fils voyou au coeur tendre. Adjani surjoue la mère protectrice déjantée. Elle est drôle mais cette image lisse d’elle même me laisse perplexe. Vincent Cassel en ex-taulard paumé est complètement à contre emploi. Les jeunes tiennent bien leurs rôles mais la « pègre » n’est plus ce qu’elle était (dans d’autres films) !

L’intérêt du film est plutôt dans la métamorphose de François qui enfin va doucement se libérer de sa mère et réaliser ses propres rêves.

La bande son du film est complètement éclectique et du coup originale.

Je vous le conseille mais peut être quand il passera à la télé 😉

Lire la suite

Burning de Lee Chang-Dong

Cinéma ce soir pour Burning dont j’avais lu le plus grand bien.

C’est une adaptation d’une nouvelle de Murakami, ça donne l’ambiance 😉

Le film est beau, les 3 jeunes acteurs très bons.

Le film est long et lent et il ne se passe pas grand chose mais on ne s’ennuie pas.

La petite intrigue se met en place très doucement et on ne sait pas vraiment ce qu’il en est. Haemi a disparu et sans vous dévoiler la fin, le suspense reste entier.

La force du film ce sont ses images superbes et l’ambiance qu’elles créent. Le mystère est entier autour de Jongsu, on imagine les univers parallèles de Murakami, l’imagination de l’écrivain même débutant….

Et puis l’image de la Corée du Sud, avec celle du nord toute proche et évoquée… La place des femmes, la jeunesse, l’amour et le sexe, la famille, l’argent… Et quelle place pour les jeunes dans cette société ?

Ce film ouvre le débat sur de nombreux sujets.

J’aime toujours les films où il ne se passe pas grand chose, donc je vous le conseille si c’est votre cas aussi 😉

Vous me donnerez votre avis quand vous l’aurez vu ?

Lire la suite

Une pluie sans fin de Dong Yue

Cinéma aujourd’hui pour profiter de la climatisation et du coup j’ai presque eu froid en voyant ce film hivernal sous la pluie.

Yu Guowei sort de prison puis revoit en flash back ce qui l’y a mené.

Agent de sécurité d’une immense usine, il aide la police dans une enquête sur des femmes assassinées. Trouver le coupable devient son obsession.

On est en Chine à la fin des années 90, il pleut tout le temps, on imagine la pollution également de l’usine. Il y a la fois de nombreux ouvriers mais presque personne dans les rues. L’ambiance est lourde, comme plombée.

Le film a également un aspect social, l’usine ferme sans préavis pour être remplacée par un centre commercial, paradoxe pour la Chine quand même.

La pluie joue son rôle oppressant durant tout le film, c’est sombre et les quelques notes de couleurs sont sans grand espoir.

Duan Yihong l’acteur principal est vraiment excellent, les 2 rôles féminins sont extrêmement intéressants.

Pas facile à raconter, ni à expliquer sans trop dévoiler de l’intrigue. Les codes du polar que l’on connaît sont totalement cassés, noyés par cette pluie sans fin…  Mais je vous recommande ce film qui nous transporte ailleurs.

Lire la suite

Dogman de Matteo Garrone

Ciné du dimanche après midi pour un film noir dans les bas-fond italien.

Marcello Fonte a eu le prix d’interprétation à Cannes pour ce rôle de Marcello, un pauvre type toiletteur pour chien, père d’une fille d’une dizaine d’années et qui est le sous l’emprise d’un voyou accro à la coke. Il est vraiment magnifique, son sourire, sa candeur, ses regards sont bouleversants. D’ailleurs les dialogues sont rares.

Les images du film sont très parlantes. La photo est superbe.

Les décors, une espèce de station balnéaire abandonnée et sinistre sont magistraux.

Je ne vous raconte pas l’histoire, allez voir ce film, c’est du bon cinéma qui montre une Italie gangrenée par une espèce de barbarie incontrôlable.

Les chiens très présents dans le film sont des seconds rôles importants. Les regards qu’ils portent sur les hommes sont plein de sens.

Les moments que Marcello passent avec sa fille humanisent un peu le film.

Un film fort, on espère que ce n’est que du cinéma… Ce n’est pas gai mais je vous le conseille malgré tout.

Lire la suite

Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré

Ciné du lundi soir pour suivre de très loin l’actualité de Cannes.

C’est tout le cinéma que j’aime, un film sensible, émouvant, drôle aussi par moment d’un humour fin.

Et puis avec Pierre Deladonchamps, je ne résiste pas 😉
Quel beau rôle plein de finesse, son regard laisse voir toute la détresse de la maladie, reste t il un peu de place pour la vie ?

Je ne suis pas sensible au charme de Vincent Lacoste mais il est excellent dans le rôle.

Ils sont tous très bien, Denis Podalydès en voisin-ami-ange-gardien est tellement touchant.

Je suis encore totalement sous le charme, troublée par ces 2 heures de cinéma. Je peux vous dire qu’il y a peut être quelques longueurs dans le film mais non vraiment j’ai beaucoup aimé…

Je ne le conseille qu’à celles et ceux qui aiment ces films, moments de vie, sans qu’il ne se passe forcément beaucoup de choses mais avec des dialogues pointus, une bande son pleine de souvenir (cela se passe dans les années 90) et de belles images de ville la nuit….

Lire la suite

La mort de Staline de Armando Iannucci

Ciné hier soir avec mon plus jeune gars (à sa demande) pour ce film atypique.

Une excellente comédie anglaise effectivement sur des sujets qui sont loin d’être drôles !

Staline meurt et dans les jours qui suivent c’est la course à la succession dans une URSS où régnait quand même la terreur.

Les acteurs principalement américains et anglais sont excellents. Steve Buscemi est méconnaissable en Khrouchtchev !

Le film est l’adaptation d’un bd française du même nom de Fabien Nury et Thierry Robin sur la lutte de pouvoir pour succéder au dictateur.

J’espère vous donner envie de voir ce film qui jongle avec précision entre comédie et tragédie, on pourrait dire shakespearienne, le tout baigné d’humour anglais décalé.

Lire la suite

Luna de Elsa Diringer

Ce week-end j’ai vu des films de jeunes ! Enfin des films avec pratiquement que des acteurs jeunes…

Mais c’est le seul lien entre le film de Kechiche et celui ci de Elsa Diringer.

Luna (Laetitia Clément) vient d’avoir son cap, elle travaille chez un maraîcher. C’est l’anniversaire de son petit ami, Ruben, chef d’une petite bande sans intérêt. Mais Luna est amoureuse et veut l’impressionner. Ils font la fête, boivent et la soirée dégénère quand un tagueur (Rod Paradot) squatte leur entrepôt. L’alcool n’excuse pas tout.

Quelques temps plus tard, Luna revoit Alex sur son lieu de travail, elle prend peur puis apprend à connaître le jeune homme. Mais le mensonge devient vite trop lourd à porter…

L’évolution de la jeune femme, des sentiments des jeunes, la culpabilité ou la vengeance, les thèmes sont tous bien abordés. Les acteurs sont très bons. C’est un joli film.

Je cherchais quels films dans les années 80-90 parlaient comme cela des jeunes, avec que des jeunes ? Il y a Le péril jeune mais sinon ?

C’était mon week-end cinéma avec des jeunes dans les films !!!

Lire la suite