Archives de Tag: Catherine Deneuve

Terrible jungle de Hugo Benamozig et David Caviglioli

Si vous avez envie d’une heure trente de fraicheur allez au cinéma 😉

Si vous aimez Vincent Dedienne, Catherine Deneuve, Jonathan Cohen et Alice Belaïdi, vous pouvez y aller aussi.

Bon c’est une comédie française d’été, il ne faut pas en attendre plus.

Une mère abusive ne laisse pas son fils respirer. Il décide de partir en Amazonie pour mettre de la distance avec elle. Mais elle décide rapidement d’aller le chercher…

Il y a quelques trucs drôles. Le rôle d’Eliott est écrit pour Vincent Dedienne mais ça ne suffit pas.  C’est le gendarme le plus drôle 😉

Quelques images de beaux paysages.

Un film qui ne me restera pas longtemps en mémoire. Dites moi si vous y allez.

Lire la suite

La Vérité de Hirokazu Kore-Eda

En fait je suis allée hier au cinéma mais je n’ai pas pris le temps d’écrire cet article.

Belle affiche, le réalisateur japonais qui a eu la Palme en 2018 pour Une affaire de famille que j’avais beaucoup aimé.  Catherine Deneuve que j’aime bien et Juliette Binoche que j’adore.

Une actrice publie ses mémoires, sa fille lit le livre et n’y retrouve pas sa place et ses souvenirs.

L’actrice tourne dans un film où l’héroïne ne vieillit pas, elle y joue le rôle de la fille d’une femme plus jeune qu’elle.

Que d’ambiguïté entre la réalité, les souvenirs, le monde réel, la vie rêvée de l’artiste. Qui dit la vérité ? Et laquelle ? Peut on se fier à ses souvenirs ? Comment vivre auprès d’une femme qui « joue » sa vie, qui a besoin qu’on lui écrive ses textes ?

Les thèmes du film sont riches, les actrices et acteurs sont bons mais on perd le charme japonais forcément.

Et puis le sujet n’est pas original, combien de film sur les relations mère-fille ? L’année dernière Deneuve jouait dans La dernière folie de Claire Darling avec sa propre fille et les mêmes problématiques.

Le film est bien mais manque d’originalité, je suis un peu déçue.

Lire la suite

#365defiphoto – Saison 6 – Semaine #4

Une semaine riche, très riche pour moi avec cette nuit de Jour de l’An Décalé. Une belle fête même si nous sommes moins nombreux.

Une semaine de préparatifs, courses, rangement, déco, cuisine… Un peu de travail aussi, une machine à laver, un spectacle, un ciné, une expo. Riche je vous disais ! Et j’allais oublier la neige, normal en janvier mais assez rare quand même pour le souligner.

En image :

Dimanche 20 # Jour 20 : Avant première du film avec Catherine Deneuve et sa fille Chiara, j’ai bien aimé.

Lundi 21 # Jour 21 : Panne de lave-linge, hop un nouveau est livré, je ne peux pas m’en passer !

Mardi 22 # Jour 22 : Il neige sur Montreuil mais rien ne nous empêche de déjeuner à la Table à Jaja.

Mercredi 23 # Jour 23 : Plaisirs inconnus avec les Ballets de Lorraine à Chaillot. Chouette soirée.

Jeudi 24 # Jour 24 : Découverte de la Galerie Thaddeus Ropac à Pantin et l’expo Monumental minimal.

Vendredi 25 # Jour 25 : Derniers préparatifs : rangement, déco et cakes 😉

Samedi 26 # Jour 26 : Le Jour De l’An Décalé… Trop bien mais je vous raconte plus tard 😉 Nous étions moins nombreux mais c’était vraiment très sympa.

La semaine a été chouette,  la nuit aussi.Quelle belle fête, le concept est vraiment top ! Je file continuer le rangement sous le regard fatigué d’Apple !

Je vous souhaite une belle journée.

Sage femme de Martin Provost

Petit film du week-end 🙂

J’aime beaucoup les 2 actrices et le film est pensé pour elles mais c’est un joli film sur les relations entre 2 femmes, qui pourraient être mère et fille ou inversement.

C’est un film sur le pardon, le temps peut adoucir les peines, et on peut aussi voir la vie différemment. Comprendre ce qui est à l’opposé de nous en regardant au delà de l’horizon, il s’y passe parfois de belles choses.

Claire (Catherine Frot) est sage femme, calme, laborieuse, rangée… Béatrice (Catherine Deneuve) est excentrique, bohème, joueuse, égoïste… Elles sont unies par le souvenir d’un homme, un père, un amant, par la douleur de l’abandon…

Les seconds rôles masculins sont très bien aussi, Paul (Olivier Gourmet) est peut être le catalyseur qui les fait réagir toutes les 2. Et Simon (Quentin Dolmaire) le fils ou petit-fils qui ressemble tant à son grand père passe comme un ange pour elles…

Ce film est comme une fable poétique tout en douceur, j’allais dire comme un accouchement, comme le moment où la sage femme dépose le bébé sur le ventre de la Maman… 😉

Vous me direz si vous allez le voir….

Lire la suite