L’été où je suis devenue vieille de Isabelle de Courtivron

Un livre pris à la bibliothèque, le titre a du m’intriguer.

C’est un roman autobiographique, Isabelle vieillit, cela ne lui plait pas et lui inspire un bilan de sa vie.

Elle se rappelle sa jeunesse, sa vie de femme, à travers son regard d’aujourd’hui.

Elle a une pointe d’auto dérision et aussi de l’humour pour nous conter les désagréments de l’âge qui avance.

Isabelle est une femme libre, féministe, forte et avec l’âge et tous les changements du monde qui l’entoure, elle se retrouve un peu seule, elle commence à avoir du mal à suivre « les jeunes ».

Son analyse est pertinente, c’est au final assez triste et c’est dommage qu’elle ne trouve pas de nouvelles raisons de vivre agréablement avec son âge. Elle ne dresse pas un portrait très sympathique d’elle-même.

Connaissez vous cette auteure ?

4ème de couverture :

Cet été-là, Isabelle de Courtivron s’aperçoit qu’elle a perdu en souplesse et s’essouffle plus vite. Son corps s’est usé. Elle a du mal à adopter Instagram ou Facebook. Elle se surprend à voir partout, tout le temps, des plus jeunes qu’elle. Ce qui lui arrive ? L’âge. Elle est devenue vieille.

Indépendante, voyageuse, féministe, Isabelle de Courtivron était professeure de lettres aux États-Unis. Soudain, plusieurs années après la retraite, elle se rend compte qu’elle est devenue inaudible ; invisible.

Sans fard, elle raconte avec humour ce basculement qu’elle n’a pas anticipé. Elle revisite son passé, ses amitiés et ses amours. Une lecture émouvante sur l’âge qui vient.

Tagué:, , ,

4 réflexions sur “L’été où je suis devenue vieille de Isabelle de Courtivron

  1. manika27 22 juin 2022 à 13 h 55 min Reply

    Bon je passerai mon tour. Bon souvenir de lecture du »clafoutis de tomates cerises » sur le même thème http://keskonfe.eklablog.com/un-clafoutis-de-tomates-cerises-de-veronique-de-bure-a175704746

    Aimé par 1 personne

  2. isatagada 22 juin 2022 à 21 h 08 min Reply

    C’est drôle, je lis ton billet en regardant Isabelle Adjani exactement en train de nous dire qu’elle a l’impression que les plus belles années de sa vie sont derrière elle…
    Elle n’est pas aigrie, mais la coïncidence est troublante

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :