D’un rêve de Salia Sanou au Châtelet

Grand spectacle hier soir au Châtelet dans le cadre de notre abonnement au Théâtre de la Ville.

C’est un mix de comédie musicale avec du théâtre, de la danse, des superbes voix pour les chants, des clins d’oeil au cinéma. Une Histoire du peuple noir, la quête intemporelle de la liberté, le discours de Martin Luther King « I have a dream » en fil rouge. Le rêve garant de liberté, de vie, de partage.

Ce n’est pas la danse que l’on a l’habitude de voir au Théâtre de la Ville mais les 4 danseuses, les 4 danseurs et les 4 chanteuses se donnent à fond, partagent leur enthousiasme, leur énergie avec la salle.

Une belle surprise, jolie découverte que les multi-facettes de ce chorégraphe créateur.

Ce spectacle dynamique, très libre justement, dans le décor du Châtelet, j’ai trouvé cela vraiment réjouissant.

Ils jouent encore 2 soirées à Paris, peut être une tournée en France ? S’ils passent près de chez vous, c’est un moment de bonne humeur (et en ce moment c’est appréciable)

Sur le site du Théâtre de la Ville

Une tragi-comédie dansée et chantée, pour retrouver la force du rêve collectif.

« I have a dream ! » Aujourd’hui encore, l’exclamation historique de Martin Luther King résonne dans toutes les têtes. Pour Salia Sanou, le fameux discours de 1963 du grand activiste pour l’égalité citoyenne fut aussi un acte de poésie. Ce qui amène le chorégraphe à s’interroger: savons-nous encore rêver collectivement ? En avons-nous encore la force, le droit, la volonté ? Le rêve, intimement comme collectivement, est pourtant indispensable. En revenant, après une série de duos, à une grande forme, ici pour quatre chanteuses et huit danseurs, Salia Sanou entend réenchanter nos vies confinées en entrelaçant la danse avec les mélodies composées par Lokua Kanza et des chansons écrites par Capitaine Alexandre et Gaël Faye. Conjuguant gravité et légèreté, D’un rêve chante et danse un hymne à la vie, pour dire le refus de toute domination des corps. Car aborder les inégalités, les frontières ou encore l’exil n’empêche en rien de s’élever joyeusement !

Tagué:, , , ,

3 réflexions sur “D’un rêve de Salia Sanou au Châtelet

  1. manika27 11 février 2022 à 17 h 08 min Reply

    Vive la bonne humeur 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. […] Jeudi 10 # Jour 41 : Soirée danse (et plus que cela) au Châtelet avec Salia Sanou […]

    J’aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :