Annette de Leos Carax

Film vu comme au Festival de Cannes mais au cinéma du Palais à Créteil. Chouette initiative pour cette soirée de mardi.

J’aime le cinéma de Leos Carax depuis toujours, j’y suis allée les yeux fermés, et je les ai réouvert pour profiter du film.

Une nouvelle fois, j’ai été totalement surprise. C’est une comédie musicale, pas facile sans pratiquement de dialogue, avec juste des chansons, de raconter une histoire. Le scénario est donc assez simple.

Et le film est à la fois assez sombre et illuminé par quelques pépites. Cette petite fille Annette est émouvante, sa mère Ann ( Marion Cotillard ) excellente en chanteuse lyrique amoureuse. Je ne suis pas trop sensible au charme de Adam Driver mais il est parfait en amant-amoureux-père disjoncté (je ne veux pas trop en dévoiler).

Le début du film avec les Sparks est impressionnant, ce sont eux qui ont écrit et proposé le film à Leos Carax.

C’est un film particulier, je n’ai pas lu ce que les critiques en ont dit après la projection de Cannes. Pour moi il ne mérite pas la Palme mais j’ai passé un bon moment. C’est un film à la fois très personnel et hollywoodien, belle performance.

Synopsis :

Los Angeles, de nos jours. Henry est un comédien de stand-up à l’humour féroce. Ann, une cantatrice de renommée internationale. Ensemble, sous le feu des projecteurs, ils forment un couple épanoui et glamour. La naissance de leur premier enfant, Annette, une fillette mystérieuse au destin exceptionnel, va bouleverser leur vie.

Tagué:, , ,

6 réflexions sur “Annette de Leos Carax

  1. manika27 8 juillet 2021 à 14 h 30 min Reply

    On n’est pas très inspiré par ce film

    Aimé par 1 personne

  2. regardscritiquesho22 9 juillet 2021 à 22 h 02 min Reply

    « Annette » de Leos Carax…
    Force est d’admettre que Leos Carax est un cinéaste brillant autant que rare… Sont surtout connus de lui « Les Amants du Pont-Neuf », de 1991, le remarquable « Holy Motors », de 2012, et donc « Annette », neuf ans plus tard. Mais, il faut bien le reconnaître, cela vaut le coup d’attendre!
    C’est vrai que je ne suis pas fan de comédies musicales et que je n’ai gardé qu’un vague souvenir de « La La Land », par exemple, qui a portant connu un succès retentissant. Mais, quand Leos Carax s’attaque à ce cinéma de genre, il ne fait pas les choses à moitié. « Annette » est une comédie musicale éblouissante, où tout est complètement maîtrisé.
    La musique et les chansons sont absolument remarquables! La comédie musicale est composée par les Sparks, les mélodies sont extraordinaires et touchent à tous les genres musicaux: une musicalité élastique et novatrice, qui pioche dans une flopée de genres musicaux, entre glam, disco, new wave et art rock. On se laisse délicieusement emporter par la vague musicale et le résultat est époustouflant!
    Autre grand intérêt du film, les choix esthétiques de Leos Carax. De ce point de vue, le film est un pur chef-d’œuvre! « Annette » est une véritable création artistique. Chaque plan est constamment travaillé, les éclairages sont magnifiques et chaque séquence est une vraie œuvre d’art. L’utilisation des effets spéciaux n’est jamais gratuite. Le travail sur le personnage de la petite fille, en particulier, est remarquable. Il y a tout un travail sur la marionnette et son animation.
    Quant au scénario, a priori relativement banal, il est en fait beaucoup plus complexe qu’on ne le croit au premier abord. Il y a toute une réflexion sur le couple, sur le couple d’artistes en particulier, sur la gestion de succès de l’un et de l’autre et sur les problèmes qui surgissent. Quant à la naissance de la petite Annette, elle est probablement le nœud du drame. Et Leos Carax enveloppe son histoire de toute une réflexion sur le cinéma, en particulier par son adresse directe au public.
    Tout cela fait de « Annette » un film éblouissant et d’une originalité étonnante.
    Une récompense au Festival de Cannes? Une Palme d’Or? Cela aussi ferait un palmarès original!

    Aimé par 1 personne

  3. […] 6 # Jour 187 : Soirée ouverture du Festival de Cannes au cinéma du Palais avec le film de Leos Carax […]

    J'aime

  4. […] Ils/elles en parlent aussi : 24 fois la vérité par seconde. Le grand oculaire. Les coulisses du clap. On se fait un ciné. Fade off. Phantasmagory. Le tonton cinéphile. Cinéphiles 44. La monstrothèque. MHF le blog […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :