Jeu d’art # 137

Je reste dans la peinture classique avec cette petite toile que je trouve très belle.

Reconnaissez vous cet artiste ?

J’ai programmé cet article, je suis à Arras chez mes amis, je rentre ce soir.

Le week-end dernier je suis allée à Troyes mais nous n’avons pas visité de musée. Le balade dans les vieilles rues était bien agréable.

Entre Noël et jour de l’an je vais aller à Bruxelles, si vous avez des idées de choses à y faire (avec mes garçons) dites moi 😉

Je vous souhaite une bonne journée.

La réponse en dessous

Il s’agit d’une toile de Bartolomé Esteban Murillo, Le jeune mendiant vers 1645-1650. Oeuvre de jeunesse du peintre, le tableau est sa première représentation connue d’enfants pauvres des rues de Séville.

Bartolomé Esteban Murillo (Séville probablement le 31 décembre 1617 – Séville, le ) est un peintre baroque espagnol du XVIIe siècle. Il est avec Diego Vélasquez, Francisco de Zurbarán et José de Ribera, un des principaux représentants du Siècle d’or en peinture et le chef de file de l’école de Séville, second centre artistique de l’Espagne au XVIIe siècle après Madrid. Contrairement à ses prédécesseurs et contemporains andalous, il n’a jamais quitté Séville et n’a reçu aucune commande de la Cour d’Espagne.

Bien que l’essentiel de ses œuvres soient religieuses comme « la Vierge du Rosaire », il est très renommé pour ses peintures de genre, particulièrement des portraits de femmes et surtout d’enfants pauvres, tel le portrait du « jeune mendiant » conservé au Musée du Louvre, qui ont donné aux scènes de vie quotidiennes leur lettre de noblesse à l’âge baroque et ont fait sa renommée.

Tagué:, , ,

2 réflexions sur “Jeu d’art # 137

  1. manika27 18 décembre 2019 à 9 h 43 min Reply

    J’aime beaucoup aussi on dirait presque une photo .

    Aimé par 1 personne

  2. Nanou 20 décembre 2019 à 15 h 08 min Reply

    Quel hasard ! La médiathèque de Rueil organise cette année un cycle de conférences intitulé Du Greco à Goya : La grandeur de la penture espagnole. La 1ère séance en octobre était consacrée au Greco.
    Samedi dernier, c’est Zurbarán et Murillo qui étaient à l’ordre du jour et ce tableau de Murillo, Le jeune mendiant, a justement été le premier présenté du peintre, contraste total avec l’œuvre de Zurbarán. De façon générale, j’aime assez les tableaux de Murillo.
    Le 1er février, il sera question de Vélasquez.
    À priori, je ne suis pas fan de la peinture espagnole mais ces conférences sont très intéressantes, elles expliquent certaines œuvres en les replaçant dans la vie de l’auteur et dans l’époque. Après cela, je trouve que l’on perçoit les œuvres d’un autre œil.

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :