La machination de Jeremy Ergas

Un nouveau livre suisse qui m’a été proposé par les Editions Slatkine et Cie.

Merci Marion, ce polar m’a beaucoup plu.

Nous sommes à Genève et un amoureux de la littérature décide de la sauver. Pour ce faire il grave dans le dos d’une jeune auteur Les sept commandements de l’Ecrivain, il l’exhibe mort bien sûr sur les bords du lac.

L’inspecteur Chapel est chargé de l’enquête avec son adjoint Cornuz. Le journaliste Jean Cros suis également de très près.

2 autres meurtres suivent et tout Genève ne parle que de l’affaire, le milieu littéraire est en émoi. Jean Cros et 2 jeunes écrivains décident d’écrire sur ce tueur qui se fait appeler l’Ancien Commandant.

Le suspense est total jusqu’aux dernières pages. Les policiers, les écrivains, le journaliste sont richement décrits, il y a aussi quelques femmes dans l’histoire 😉 La ville de Genève tient un beau rôle dans l’histoire. Je ne vous en dis pas plus pour vous laisser découvrir.

J’ai passé un excellent moment de lecture, je vous conseille vivement ce livre tout nouveau.

4ème de couv :

« Le visage du condamné était transfiguré : les pointes lui entaillaient la peau jusqu’aux os, mais il ne souffrait pas. Son visage rayonnait d’une béatitude extatique. Était-ce dû à la morphine ? En partie, mais je crois surtout que l’idée de justice avait pris possession de lui. Il déchiffrait de plus en plus clairement les Sept Commandements que je gravais sur son dos. Ses blessures lui révélaient ses fautes. Il comprenait enfin que la littérature était sacrée, que personne n’avait le droit de la souiller en écrivant des livres médiocres destinés uniquement à séduire les masses et à faire de l’argent. »

Le romancier Benjamin Novelle est assassiné en rentrant d’une soirée littéraire à Cologny. On retrouve son cadavre avec, dans le dos, un texte gravé en lettres de sang, la liste des Sept Commandements de l’Écrivain.

Le meurtre fait la Une des médias et la peur s’installe à Genève. Dans les semaines qui suivent, un éditeur et un agent littéraire sont tués dans les mêmes conditions. Sur leur dos, d’autres Commandements. Le journaliste Jean Cros multiplie les articles au sujet de cette série de crimes et décide d’en faire un roman. Deux écrivains ont la même idée que lui.

Jeremy Ergas est né à Jérusalem et a passé son enfance aux États-Unis avant d’arriver en Suisse à l’âge de dix ans. Il a étudié les lettres à Genève, Sydney et Oxford, et enseigne l’anglais à Madagascar. Il vit aujourd’hui à Genève.

 

Tagué:, , , ,

5 réflexions sur “La machination de Jeremy Ergas

  1. manika27 9 mars 2019 à 12 h 01 min Reply

    Merci pour la découverte.

    Aimé par 1 personne

  2. Lyne 10 mars 2019 à 13 h 11 min Reply

    Tu me donnes envie Merci

    Aimé par 1 personne

  3. […] L’avis de MHF le blog […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :