Franchir la nuit de Rachid Ouramdane – Chaillot

Ballet de Rachid Ouramdane ce soir à Chaillot dans le cadre du Hors les murs du Théâtre de la Ville.

Souvenez vous de ce chorégraphe, son travail est vraiment intéressant.

La scène est recouverte de 5/6 cm d’eau avec un léger effet de vagues. La lumière est tamisée, les reflets, les éclaboussures sont superbes.

Les 5 danseurs/ses sont excellents dans la maîtrise du mouvement. Ils sont accompagnés d’une classe d’enfants de CM1 et de jeunes migrants amateurs.

Ils marchent, tournent dans l’eau doucement, tous ensemble, c’est poétique, hypnotisant.

Bien sur cela évoque les images de méditerranée, de ces pauvres gens qui risquent tout pour venir en Europe. C’est très bien fait.

La musique avec la voix de Deborah Lennie-Bisson est superbe et donne de l’espoir, du rêve…

Chorégraphe sensible travaillant les thèmes de l’exil ou de la migration, Rachid Ouramdane convoque sur le plateau ses danseurs et une foule d’enfants. Franchir la nuit est aussi un message d’espoir, une danse du partage.

Depuis ses débuts, Rachid Ouramdane questionne les identités : la sienne et celle des autres. Il met sur le devant de la scène des individus à double culture, aborde le thème des réfugiés climatiques ou de l’exil, toujours avec un sens de l’espace aiguisé. Franchir la nuit reprend ce fil rouge, renvoyant à l’imaginaire de ceux qui ont connu un endroit et l’ont quitté. « Un exil intérieur », résume le créateur installé à Grenoble. Il réunit six danseurs et une foule d’enfants, choisis dans chacune des villes en fonction des représentations. Rachid Ouramdane est allé à leur rencontre pour les écouter, ces enfants migrants, et tenter de trouver un écho sur scène à leurs paroles. Un parterre d’eau agité de vagues pour décor, des chants comme une passerelle entre l’Afrique, l’Orient et l’Europe, et la danse pour dire ces vies en suspension. Franchir la nuit est dès lors une main tendue à l’autre, une oreille prêtée à l’inconnu. Une odyssée qui fait du théâtre le lieu de tous les possibles.

Tagué:, , , ,

Une réflexion sur “Franchir la nuit de Rachid Ouramdane – Chaillot

  1. […] 19 # Jour 353 : Ballet de Rachid Ouramdane à Chaillot, […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :