Les Fourberies de Scapin – Mac Créteil

Premier spectacle de notre abonnement à la MAC avec du théâtre (pour Audran).

C’était grandiose 🙂

La troupe de la Comédie Française mise en scène pas Denis Podalydès, belle affiche.

La scénographie de Éric Ruf et les costumes de Christian Lacroix viennent sublimer le tout.

Je ne vous raconte pas la pièce que l’on a tous étudié à l’école (même si c’est loin).

Benjamin Lavernhe dans le rôle de Scapin est magnifique, quel rôle et sa prestation est grandiose. Il fait même participer la salle, c’est fabuleux. Vous notez mon enthousiasme… Je suis encore complètement sous le charme de sa performance. Il est sur scène pratiquement tout le temps, avec une énergie qui emporte tout.

Les autres comédiens/diennes sont bien aussi, l’ensemble est formidablement mené, c’est riche, drôle et le génie de Molière présent à chaque instant.

Vraiment bravo pour cette belle réalisation.

J’imagine qu’ils sont en tournée puisqu’ils jouent 3 jours à Créteil, s’il passe près de chez vous, allez y sans hésiter. Audran a adoré également (je crois qu’il se voit bien dans le rôle de Scapin !!!)

Le pitch du théâtre :

Il n’est jamais simple de monter Molière. Il n’y a pas de méthode et quiconque voudrait déposer un brevet serait immédiatement suspect. Monter Molière dans la Maison de Molière augmente presque la difficulté à ceci près que les acteurs de cette Maison, tous, le jouent régulièrement et entretiennent avec ce répertoire une fréquentation, une proximité, à défaut d’un savoir ou d’une science.

Molière écrivait pour sa troupe, quelque chose de cette simple destination est passé d’un comédien à un autre, jusqu’au 532e sociétaire, le dernier nommé en 2016. C’est à cette connaissance manufacturière que je fais appel en confiant la mise en scène des Fourberies de Scapin à Denis Podalydès.

Denis, après avoir monté Le Bourgeois gentilhomme et joué dans nombre de pièces de Molière, ne tentera pas de se distinguer par une « lecture nouvelle » mais cherchera à relever les qualités intrinsèques de cette pièce et de ce Scapin – scappare en italien signifie s’échapper – qui s’affranchit de toutes hiérarchies et de tous ordres et venge une fois pour toutes le peuple des enfants en bastonnant enfin celui des pères.

Un texte extraordinaire et des comédiens magnifiques, l’équation paraît simple mais pour la rendre fertile il faut tout l’art de Denis Podalydès, tout son flair de comédien et ses qualités de directeur d’acteurs réunis. Eric Ruf

Tagué:, , , , ,

5 réflexions sur “Les Fourberies de Scapin – Mac Créteil

  1. […] Vendredi 5 # Jour 278 : La Comédie Française à la MAC, extraordinaire Scapin. […]

    J'aime

  2. eva and family 7 octobre 2018 à 8 h 37 min Reply

    Je confirme, je l’ai vu et c’était magnifique ! Bisous

    Aimé par 1 personne

  3. Coco 7 octobre 2018 à 17 h 06 min Reply

    Merci pour l article ,super

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :