Archives de Tag: mafia

L’été froid de Gianrico Carofiglio

J’ai découvert cet auteur italien l’an passé grâce au Editions Slatkine et Cie et je viens de recevoir son nouveau roman traduit de l’italien. Merci Slatkine, j’ai bien aimé ce livre sur la mafia italienne, à la façon de la série Gomorra.

En 1992 à Bari, le fils d’un chef de clan est enlevé alors que sévit une guerre entre les différents groupes.

C’est la maréchal Fenoglio qui est chargé de l’enquête. Il connait bien sa ville et tous les clans.

Le livre est divisé en 2 parties, tout d’abord, un long récit des pratiques mafieuses puis l’enquête sur la disparition de l’enfant.

Le tout dans l’actualité italienne de l’époque avec les attentats contre les juges.

L’auteur est un magistrat qui connait donc parfaitement les rouages de la mafia. L’écriture est précise, le « flic » analyse tout et est très mesuré et précautionneux.

Une lecture intéressante, un bon polar aussi.

C’est très différent de son livre que j’ai lu l’an dernier Trois heures du matin, c’est un auteur que je vous recommande. Le connaissez vous ?

Lire la suite

Malavita de Luc Besson

Capture d’écran 2013-11-06 à 18.55.30Ca me fait bizarre d'écrire que c'est un film de Besson, dans une autre vie j'aimais Beinex et je n'allais pas voir les films de Besson…. Mais c'était avant 😉

Bref, je me suis laissé tentée car j'aime Benaquista qui a écrit le livre Malavita.

Que dire, c'est pas mal mais ce n'est pas un grand film 😉 Lisez le livre plutôt.

Robert De Niro et Michelle Pfeiffer sont excellents. L'ambiance est explosive. Les clins d'oeil aux classiques américains sur la mafia sont bien vus.

De Niro et sa machine à écrire, c'est fort 😉 Et Tommy Lee Jones en Men in black sur le retour, c'est une super idée.

Et puis j'aime bien cette Normandie où il fait toujours beau 😉

Lire la suite

Le pingouin de Andreï Kourkov

Capture d’écran 2011-05-01 à 20.17.02 Drôle de roman sympathique avec un pingouin dépressif en miroir du narrateur.

Victor est journaliste-écrivain à Kiev en recherche d'inspiration, il vit avec un pingouin dans son appartement. Forcément il souffre de la chaleur (le pingouin).

Je ne vous raconte pas davantage, c'est à la fois loufoque, tragique, drôle, émouvant…Les personnages secondaires sont aussi très attachants.

La description de la vie en Ukraine ne donne pas vraiment envie d'aller y passer des vacances. Le style est fluide, agréable à lire.

Un bon roman plein d'humour, qui aborde au second degré des thèmes difficiles tout comme Laitier de nuit que j'avais lu il y a un moment.

Le cognac (au poids) coule toujours à flot 😉

Lire la suite