Archives de Tag: écriture

Un lundi parmi tant d’autres : Ecriture

Le thème de la semaine est : Ecriture – Manuscrite ou pas, aimez vous écrire ? Si vous vous lanciez dans l’écriture, vous écririez quoi ?

J’adore écrire 😉

Que ce soit sur mon ordinateur ou à la main, je noircis encore pas mal de pages et de carnets, j’écris des cartes et parfois des lettres à l’ancienne. C’est un vrai plaisir d’envoyer des lettres et d’en recevoir.

Sinon j’écris pour moi dans des cahiers, ça a un grand pouvoir calmant, une fois que c’est écrit, je suis moins stressée. J’écris aussi pour ne pas oublier, pour pouvoir me relire plus tard, ça aide à réfléchir.

Et puis ce blog, comme une partie de moi, la mémoire de mes sorties et du temps qui passe…

J’aimerai avoir le talent d’écrire un bon polar, une vraie histoire. Plus réaliste peut être les mémoires de ma famille, un peu originales mais pas très gaies.

Et vous prenez vous plaisir à écrire à la main ? Aimez vous écrire ?

Un lundi parmi tant d’autres : Ecriture

Le thème de cette semaine est : Ecrire pour ne pas oublier : sur un blog, dans un carnet, faire des listes de petits bonheurs ou grands succès ? Comment mieux s’organiser : bullet journal ou appli magiques ?

J’ai toujours aimé écrire, vous vous en doutez, on ne tient pas un blog durant des années si on n’aime pas ça.

Toute jeune je remplissais des cahiers, j’écrivais de longues lettres à mes amies, j’ai toujours écrit de nombreuses cartes postales. Je tenais aussi des agendas avec beaucoup plus que mes rendez-vous.

Et internet est arrivé. J’ai écrit de longs mails et j’ai ouvert ce blog. Il est un peu ma vie, ma vie publique disons. Ce n’est pas un journal car j’essaie de ne pas trop vous saouler avec mes états d’âme. Mais il est quand même ma mémoire. Ma mémoire surtout culturelle mais pas que. Depuis plus de 10 ans, il est pour moi un compagnon quotidien. Il me motive, me donne à réfléchir, me donne envie d’en faire toujours plus, de partager. Car oui je me fais plaisir en écrivant mais aussi en vous lisant et en échangeant avec vous. Les plaisirs partagés, quelle joie.

En parallèle j’écris encore dans des cahiers et je partage beaucoup avec les cartes postales. Du coup je ne me suis pas mise au bullet journal, ni à des applis, mon blog me suffit. Je suis une fille super organisée, j’ai une bonne mémoire alors même si je note tout, je me fais confiance aussi pour ne rien oublier !

Et vous adepte de l’écriture ? Sous quelle forme ?

Tower de Ken Bruen et R. F. Coleman

Capture d’écran 2013-05-08 à 17.30.07Sur les conseils de Cathy, j'ai lu Tower, écrit par 2 écrivains, chacun racontant du point de vue d'un des héros sa version de l'histoire.

L'idée et la forme du livre sont vraiment originales et les 2 écritures se complètent parfaitement.

2 maîtres du roman noir, 2 anti-héros, 2 façons de voir les choses, 2 cultures, donnent une double vision de l'intrigue (ce qui est logique)

Mais je n'ai pas été vraiment conquise par l'histoire de ces "truands" reconvertis ou non 😉

Je reste partagée…

Par contre il faut que je lise les Ken Bruen que j'avais achetés pour mon nhom et qu'il a beaucoup aimés 😉

Je ne connais pas R. F. Coleman, qui a lu ses livres ? Un titre à me conseiller ?

Lire la suite

Les Lisières de Olivier Adam

Capture d’écran 2012-10-28 à 13.48.36Une amie m'a prêtée le livre de la rentrée, celui qu'il faut avoir lu !

Olivier Adam ne déroge pas à assombrir la déprime ambiante. Le livre est noir, encore plus que "Des vents contraires" si cela est possible.

J'aime l'écriture, il me semble bien connaître le monde décrit, celui de la "classe moyenne" des banlieues mais j'espère qu'il nous reste un peu d'espoir dans cette vie qui n'est peut être pas pour tous aussi grise et terne que le narrateur semble la voir.

Ce narrateur, écrivain, que sa femme vient de quitter, revient pour aider ses parents, dans la ville de son enfance qu'il a toujours détestée. Il y croise ses anciens amis qui n'ont pas bougé. L'histoire mêle son présent et ses souvenirs sans fil conducteur vraiment fort si ce n'est son combat contre ce qu'il nomme "Maladie".

Je suis partagée, j'ai lu rapidement mais sans être emballée, me demandant où il voulait en venir et sans réponse au final….

De beaux passages, le mauvais temps, celui qui passe trop vite, des éclairs de lucidité souvent portés par les enfants…

Un clin d'oeil pour mon amie Isa page 32 : " Le chanteur d'Applause nous confirmait que once again we were rinding to nowhere, et les vagues s'écrasaient sur les vitres". Je ne comprends pas bien le sens de "rinding" !

L'avez vous lu ? Qu'en avez vous pensé ?

Lire la suite