Archives de Tag: conte

Le retour du Jeune Prince de Alejandro G. Roemmers

Ce livre que j’ai pris au hasard à la bibliothèque est en quelque sorte une suite de célèbre Petit Prince de St Exupéry.

L’auteur est argentin.

Un automobiliste croise et recueille un jeune homme épuisé sur une route désertique.

Ils se parlent, s’apprivoisent, apprennent l’un de l’autre même si au départ le plus âgé de par son expérience guide davantage le jeune homme.

J’ai lu le Petit Prince il y a bien longtemps mais la quête reste la même, le livre est à la fois un conte poétique et philosophique sur le sens que l’on peut donner à sa vie.

Le livre n’est du coup pas très innovant, encore un livre qui tourne sur le développement personnel.

Le livre est pour tous les lecteurs et nous fait réfléchir sur la quête du bonheur, l’écriture est poétique et agréable.

A lire en complément du Petit Prince.

Lire la suite

La Fresque – Angelin Preljocaj – Chaillot

Soirée danse à Chaillot dans le cadre de l’abonnement Théâtre de la Ville 😉

Soirée sans surprise car nous avons déjà vu ce ballet l’an passé à la MAC (mais pas JL)

Je n’étais pas suffisamment en forme, ou plutôt j’ai un peu l’esprit ailleurs mais c’était vraiment beau quand même.

Tous les tableaux ne sont pas aussi attachants mais le lendemain je ne garde que le très beau en mémoire. Quelle imagination de Preljocaj, quelle beauté des danseuses/danseurs….

Lire la suite

Soufi, mon amour de Elif Shafak

Ce livre m’a été prêté par un ami il y a quelques mois déjà, j’attendais le bon moment pour le lire, c’était cette semaine !

On peut lire en parallèle l’histoire d’Ella une américaine, qui doit lire un manuscrit sur le soufisme, et la rencontre de Rûmi et du derviche Shams de Tabriz.

Les 2 histoires séparées de quelques siècles se rejoignent sans cesse. Chaque chapitre du 13ème siècle est conté par les différents protagonistes.

C’est à la fois mystique et mystérieux. On y apprend les 40 règles du soufisme… Mais la bonne parole portée n’est pas toujours à mon avis de bon augure. Sous prétexte de faire le bien, peut on faire mal ?

Je ne sais pas si le roman reprend les bases de la religion musulmane mais la place des femmes n’est vraiment pas enviable.

Le livre se lit un peu comme un conte, la lecture est agréable, les personnages pour la plupart attachants, il fait réfléchir à nos propres actions, notre vie spirituelle… Il nous permet de faire un beau voyage entre Orient et Occident, dans le temps, dans la spiritualité et l’amour.

Je reste quand même sceptique sur toutes ces bonnes intentions pseudo religieuses, que ne ferait on pas au nom des religions ? Et même là, le derviche au grand coeur offre tout à certains et en fait souffrir d’autres. Difficile d’être parfait…

Avez vous lu ce livre ? Qu’en avez vous pensé ?

Lire la suite

La Fresque de Angelin Preljocaj – MAC Créteil

danseDanse ce soir à Créteil avec les copines et Audran 😉

La dernière création de Preljocaj on y va les yeux fermés (même si celle de l’année dernière nous avait laissé un peu … désappointés).

D’après le conte chinois La peinture sur le mur, les 10 danseurs sont fabuleux, la première danseuse magnifique.
Difficile de raconter, certains tableaux sont simplement sublimes, et l’ensemble est magnifique.
La musique de Nicolas Godin est complexe par moment mais se marie parfaitement avec la chorégraphie.
Les costumes d’Azzedine Alaïa sont assez sages, les robes sont superbes dans leur simplicité apparente, les combinaisons du dernier tableau sont plus à l’image du couturier. Les cheveux des danseuses ont un grand rôle dans le ballet…
Voilà, une belle soirée, un beau spectacle, à voir s’il passe près de chez vous 😉

Lire la suite

La grenouille avait raison de James Thierrée au Théâtre du Rond Point

grenouillearticleSoirée spectacle, théâtre, danse, mime…. C’était juste sublime, magnifique, émerveillant… James Thierrée et sa compagnie du Hanneton n’entrent pas dans une case.

Les décors et les lumières créent un monde sur scène, un univers ludique, un peu fou, tendre, féerique mais technique aussi.

Pas facile de vous expliquer, les 2 jeunes femmes danseuses venues certainement du monde du cirque sont magnifiques. C’est un peu comme un rêve un peu fou, une vraie parenthèse dans une journée d’hiver, une curiosité surprenante 🙂

Et la musique, le chant, les drôles de machines, l’eau, l’escalier infini, le drôle de « lustre »…

Et le lendemain, on y pense, on en parle, on a envie de partager ce moment si particulier….

Je crois que ce n’est pas facile de trouver des places pour ces spectacles mais je vous souhaite d’en voir un un jour 🙂 Pour nous cela a été un magnifique cadeau de Noël en avance…

Lire la suite

Journal d’un vampire en pyjama de Mathias Malzieu

couv31644743Une amie me l’a prêté et j’ai trouvé ce livre très fort.

Est ce le fait que ce soit autobiographique qui le rend plus prenant que son précédent livre Métamorphose en bord de ciel ?

C’est assez surprenant qu’il y aborde par certains côtés un peu le même sujet !

Mathias Malzieu, donc, le chanteur hyper dynamique de Dionysos a été en 2014 très gravement malade, ce livre est son journal, enfin, plus que ça. Les mots l’accompagnent comme la musique dans son quotidien et on peut imaginer qu’ils l’aident à ne pas sombrer…

Son écriture est poétique, souriante même dans les pires moments. Il trouve de la grâce même dans les tristes couloirs des hôpitaux parisiens. Ce livre est porteur d’espoir, de messages pour tous les malades, un témoignage d’un combat quotidien que l’on peut gagner.

La 4ème de couverture très belle : « Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’aie jamais vécue. »

Un livre que je conseille à tous 😉

Métamorphose en bord de ciel de Mathias Malzieu

517H6xUINdLJ’aime bien l’univers musical de Dionysos, et j’avais apprécié sa Mécanique du coeur. Alors ce petit livre m’a tenté 😉

C’est à nouveau une espèce de conte métaphorique dans un univers parallèle …

Le personnage du cascadeur qui rate tout est intéressant, il rencontre une femme oiseau qui peut changer sa vie… Au final le sujet n’est pas léger et sans trop vous en dévoiler, le délire de l’auteur m’a laissée un peu perplexe 😉

Je n’ai pas retrouvé la magie de ses autres univers.

J’aimerai bien lire Journal d’un vampire en pyjama 😉 Vous l’avez lu ? Qu’en pensez vous ?

Lire la suite

Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent

1507-1Un livre pris par hasard à la bibliothèque.

Une histoire simple, belle, qui montre qu’il peut y avoir de belles choses dans notre société.

Un jeune homme ouvrier lit chaque matin dans le RER à voix haute, quelques pages de différents livres.

Ce moment permet à Guylain de voir la vie d’une autre façon, de sortir de sa triste réalité.

L’auteur décrit avec malice cette vie simple, le travail de Guylain avec une machine « vivante » qui se nourrit de livres, son poisson rouge, son ami handicapé suite à un accident, les petites vieilles accro à ses lectures.

Et puis c’est la rencontre inattendue avec de nouveaux textes trouvés sur une clé usb qui bouleverse une vie.

C’est un texte comme un conte, une belle histoire légère qui donne le sourire. Et il y a des moments où je n’en demande pas plus à un livre 😉

Lire la suite

Le fabuleux destin d’une vache qui ne voulait pas finir en steak haché de David Safier

51RzTMR8BbLJe viens de difficilement finir ce livre de l’auteur allemand David Safier. J’avais aimé Maudit Karma, une histoire de réincarnation, j’avais beaucoup aimé Sors de ce corps, William !, une jeune femme transportée dans le corps de Shakespeare lui même…

Comme le dit le titre, le roman nous fait découvrir l’univers d’un petit troupeau de vache auquel un chat ouvre les yeux…

C’est un conte, parfois poétique, une promenade initiatique à travers le monde, dans l’air du temps des livres avec un titre à rallonge… Mais je ne vois pas bien l’intérêt de tout cela…

Les vaches sont sympas, féministes, le taureau un peu con, le chat italien…

Bref je suis déçue…

L’avez vous lu ?

Lire la suite

Au bout du conte de Jaoui et Bacri

Capture d’écran 2013-03-27 à 23.24.56Soirée ciné avec le duo Agnès Jaoui et jean Pierre Bacri.

J'aime leur cinéma et Bacri, avec son sale caractère, me fait sourire dès qu'il apparait sur l'écran.

Son rôle est grincheux, dans l'univers du conte, on voit tout de suite quel nain il est !

Le film est plus léger que les premiers du couple, moins méchant aussi, mais j'ai passé un bon moment.

Il y a un message forcément derrière cette "histoire simple" mais je vous laisse choisir lequel…

Les contes de fées de notre enfance sont toujours d'actualité 😉

Ce film ne restera certainement pas dans les annales mais si vous aimez Bacri, ne vous privez pas d'un bon moment en sa compagnie.

Et un plus également pour Benjamin Biolay, troublant…