Archives de Tag: brésil

Balade à Orléans et au FRAC Centre-Val de Loire

Hier nous avons passé la journée avec mon amie qui vit en ce moment à Fleury les Aubrais.

Nous avons passé une belle journée et fait un super dîner 🙂

Nous avons fait une petite balade sur les bords de Loire, il y a une petite expo de photo de Giovanna Silva.

Expo que l’on peut retrouver également (en plus complète) au FRAC que nous avons visité l’après midi.

Le bâtiment du FRAC est original, mi-ancien mi-très contemporain.

On peut y voir 2 expo photo de Giovanna Silva, des photos de Rabat au Maroc principalement, et des photos d’Algérie de Daphné Bengoa. J’ai bien aimé les deux.

Il y a également une expo Ailleurs … ou plus loin avec des oeuvres très variées sur la notion d’errance.

L’oeuvre comme une mosaïque de Mouna Jemal Siala est vraiment impressionnante.

Toutes les infos sur le FRAC sont là.

Si vous passez par Orléans, Une visite du FRAC vous plongera pour un moment dans un autre monde…

 

 

Mato Grosso de Ian Manook

Ce n’est pas souvent que cela m’arrive et souvent je ne vous en parle pas mais je ne suis pas arrivée au bout, j’ai eu beaucoup de mal, j’ai lu plus de 100 pages puis j’ai lu en diagonale et j’ai fini par abandonner.

Pas réussi à m’intéresser aux personnages, l’histoire part dans tous les sens, on connaît la fin dès le début (sauf s’il y a un rebondissement mais je ne crois pas)

Les descriptions du Brésil pourrait donner envie mais même pas.

Alors que j’avais tellement aimé Yerruldelgger, le flic, l’histoire, le pays mongol… J’avais eu envie de goûter leur cuisine, de découvrir une yourte, de visiter la Mongolie…

Bref pas de magie cette fois 😦

Vous l’avez lu ? Vous avez aimé ?

Lire la suite

Boxe Boxe Brasil – Mourad Merzouki / Cie Kafïg – MAC

Reprise de saison à la Maison des Arts de Créteil pour le festival Kalypso et le ballet de Mourad Merzouki.

Musiciens classiques sur scène et mobile, danseurs (que des hommes!) brésiliens pour un spectacle revisité par le chorégraphe mais un peu comme un retour aux sources du hip hop ensoleillé.

Tout tourne autour de l’univers de la boxe, c’est bien vu, c’est fort, surprenant, musclé, souvent drôle. Un danseur arbitre vaguement déguisé en Maya l’abeille est incroyable.

Les musiciens du quatuor à cordes Debussy sont au coeur du spectacle et tellement excellents.

La salle était comble, les applaudissements ont été enthousiastes, leurs saluts dansés est un petit plaisir de plus tellement souriant…. Merci pour cette belle soirée.

Les garçons sont venus avec moi et ont bien aimé également.

Lire la suite

Carte Postale #136 Le résultat

P1210121Merci Laurence et Anne pour vos recherches, vous avez gagné toutes les 2 🙂

Il s’agissait bien de Rio de Janeiro

Lapa est un quartier de Rio de Janeiro situé entre Santa Teresa et le Centre. On y trouve notamment les fameuses arches de Lapa sur lesquelles passent le Bonde Elétrico. Ces arches sont un ancien aqueduc qui fut reconverti avec l’arrivée du tramway.

L’Aqueduc Carioca a été construit en 1723 pendant la période du Brésil colonial et avait pour objectif transporter de l’eau de la rivière Carioca au centre-ville. Depuis 1896, les Arches de Lapa (Arcos da Lapa) servent de route pittoresque au tramway électrique qui monte la colline Santa Teresa.

Vous savez tout 😉 Merci Maria Carlota pour cette carte, Monette tu as laissé passer ta chance.

Dimanche tranquille à la maison entre rangement, lessives, championnat d’Europe d’athlétisme et championnat du monde de rugby féminin 😉

Pas grand chose de prévu en début de semaine, si vous êtes sur Paris, je serai ravie de vous voir 😉

Et on se prépare pour Rock en Seine le week-end prochain.

Cartes postales #74 Le résultat

P1160197Il s’agissait comme l’a trouvé Janou de Sao Paulo qui est la plus grande ville du Brésil. Située dans le sud-est du pays, elle est la capitale de l’Etat de Sao Paulo et le principal centre financier, commercial et industriel de l’Amérique latine, elle est aussi la capitale culturelle du Brésil. C’est encore la ville qui compte le plus de lusophones au monde.

Merci de vos propositions Gaëlle, Cathy et Anne Marie.

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau voyage.

Je vous rappelle également même si le post est juste au dessus, notre goûter de blog dimanche 🙂

Je vous souhaite une belle semaine.

Les insurrections singulières de Jeanne Benameur

Capture d’écran 2013-03-17 à 18.20.49J'ai beaucoup aimé ce livre.

On voyage entre la banlieue et le Brésil au côté d'un homme qui cherche un sens à sa vie.

Sa vie est monotone, ses parents lui semblent triste, son amie le quitte. Il n'a même plus d'espoir dans son travail alors pourquoi ne pas faire le grand saut vers un autre monde ?

L'écriture est incroyablement poétique, Antoine se cherche mais on peut tous se retrouver un peu en lui. Son parcours est simple et pourtant il trouve les ressources pour changer de route.

Antoine nous emporte avec lui dans sa quête d'une vie meilleure.

On note la force de l'amitié, du partage. On rêve de belles rencontres dans un monde meilleur, ici ou là-bas… hier, aujourd'hui, demain… Le livre nous emporte hors du temps.

 

Lire la suite

Cartes postales #49

P1140482Je repars loin, un pays synonyme de soleil pour moi… Est ce que cela vous inspire…

Pour contrer le froid et la neige, on peut quelques instants rêver du sud…

Ce week-end à Choisy dans le parc de la Mairie, il y a le marché de Noël pour quelques achats coup de coeur…

On se retrouve dimanche pour le résultat.

Balé de rua au Casino de Paris

Image 1

J'ai été invitée ce soir par mon amie MM au Casino de Paris pour un spectacle de danse brésilienne.

Et bien j'ai été très agréablement surprise…

Une quinzaine de superbes danseurs, une danseuse et des chorégraphies (et des musiques) très variées, très modernes, pas totalement brésiliennes.

Des danseurs vraiment forts, surprenants et souriants.

Pour MM qui connait bien la culture brésilienne manquait davantage de musique "live"….

Merci.

Le pitch du casino : Forts d'un immense succès international, les 15
danseurs-percussionnistes du Balé de Rua reviennent enfin, à Paris,
poursuivre leur histoire d'amour avec le public français qui les a
découverts. Issu des danses de rue nord-américaines, de la capoeira et
de la samba, leur langage se nourrit également de leurs racines
africaines et de leur quotidien, la plupart d'entre eux ayant vécu de
petits métiers dans les favelas. Un spectacle exaltant, un voyage à
travers la culture afro-brésilienne, une invitation au rêve et à la
joie !