La Grande Magie – Théâtre de la Ville

Théâtre, mercredi dernier, pour la première de La grande Magie à l’Espace Cardin dans le cadre de notre abonnement Théâtre de la Ville.

Une pièce de Eduardo de Filippo, traduite par Huguette Hatem et mise en scène par Emmanuel Demarcy-Mota interprétée par la troupe du Théâtre de la Ville.

La pièce nous transporte dans un monde parallèle où le temps devient mystère, où tout peut être illusion.

Lors d’une soirée dans un grand hôtel, un spectacle de magie est proposé. Le magicien fait disparaitre un homme qui en profite pour partir avec sa maitresse, sa femme l’attend… Le magicien lui dit que c’est un jeu, que c’est à elle de décider de le stopper quand elle sera sûre de voir revenir son mari.

L’auteur dresse une belle galerie de portrait et même dans son monde imaginaire, il rappelle l’actualité et ses difficultés.

Je crois qu’il faut vraiment se laisser porter par le texte pour bien entrer dans la pièce. Mon fils a adoré, une amie et moi avons bien aimé, mes autres ami.e.s un peu moins. Ils jouent jusqu’à début janvier.

Sue le site du théâtre :

La plus grande pièce de l’auteur Italien Eduardo De Filippo, entre illusion et réalité, humour et transgression.

Une résonance pirandellienne évidente est attachée à cette pièce où De Filippo souhaitait « dire que la vie est un jeu, que ce jeu a besoin d’être soutenu par l’illusion et que chaque destin est relié au fil d’autres destins dans un jeu éternel. » Tout commence lors d’une représentation : le magicien Otto fait disparaître le mari de Calogero, à la demande de sa maîtresse, afin qu’ils s’enfuient ensemble. Tandis que quatre années sont passées, l’illusionniste a persuadé la femme trompée que le temps écoulé n’est que celui de la représentation théâtrale et que son mari se trouve enfermé dans un coffret qu’elle peut ouvrir dès qu’elle sera certaine qu’il s’y trouve. La Grande Magie utilise ainsi la métaphore fantastique et poétique pour naviguer entre illusion et réalité, dans un monde flottant où Calogero se réfugie dans le refus du réel et du temps. Fidèle à son art de portraitiste obnubilé par l’injustice, De Filippo fait également défiler plusieurs personnages d’origine et de statut social différents, confrontés à des drames ou des difficultés quotidiennes diverses, pour dessiner une vaste comédie humaine où le mystère se veut métaphore du monde.

Tagué:, , , , , ,

2 réflexions sur “La Grande Magie – Théâtre de la Ville

  1. manika27 12 décembre 2022 à 20 h 17 min Reply

    J’aime bien ce sujet en tout cas.

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :