La fille de Deauville de Vanessa Schneider

Un livre emprunté à la bibliothèque, je ne sais plus sur quel conseil.

L’auteure nous trace le portrait de Joëlle Aubron, membre de Action directe dans les années 80.

On suit en parallèle le mouvement d’Action Directe avec Jean-Marc Rouillan et Nathalie Ménigon et l’enquête de Luigi Pareno qui passa des années à les poursuivre. Il était « intrigué » par Joëlle, la fille de Deauville.

Le livre se lit facilement, le style est bref et concis. Je suis un peu déçue car tout semble un peu trop lisse pour un mouvement terroriste qui fit quand même de nombreuses victimes. Le message politique est trop absent et le livre ne révèle pas vraiment leur folie révolutionnaire.

L’avez vous lu ? Qu’en pensez vous ? Connaissez vous cette auteure ?

4ème de couverture :

Une poignée de femmes et d’hommes radicalisés a décidé de mettre la France à feu et à sang. Pour détruire le capitalisme et les classes dirigeantes qui l’incarnent, elle a opté pour la lutte armée. Braquages, attentats à la bombe, et bientôt assassinats, les terroristes frappent puis disparaissent, dans un souffle âcre de tracts, d’explosifs et de terreur. Leur nom de guerre : Action directe.
En ce mitan des années 1980, la police a placardé leurs visages flous sur les murs de France. Commence alors une traque intense et chaotique menée par des équipes aguerries qui suivent leurs traces du bitume lyonnais aux fermes les plus reculées, des HLM de banlieue aux librairies de la gauche radicale. Luigi Pareno, solitaire et douloureux, méthodique et taciturne, y consacre toute son énergie, sa rage et ses obsessions.
Une jeune femme à l’air presque sage, toujours vêtue de jeans, occupe particulièrement ses pensées. La police la surnomme « la fille de Deauville » en attendant de mettre un nom sur son visage. Née dans les beaux quartiers, Joëlle Aubron deviendra l’une deux meurtrières d’Action directe. Pareno l’observe à distance, des rues de Paris à la cellule de Fleury Mérogis où elle est un temps incarcérée, d’une planque en Belgique au Loiret enneigé où elle se cache avec ses amis Jean-Marc Rouillan et Nathalie Ménigon. Elle l’intrigue, il la hait autant qu’il s’attache.
La fille de Deauville est le roman de la colère et du feu, d’une folie révolutionnaire qui sème des cadavres sur sa route, et des rêves d’absolu. Traqués, reclus, les membres du dernier carré d’Action directe s’aiment, se désirent, se déchirent, comme dans l’attente d’une fin inéluctable. La vie de Luigi Pareno semble suspendue à leur capture : même sa douce Chantal finit par s’écarter de lui, tant la violence emporte tous ceux qui l’approchent.
Vanessa Schneider nous propose aujourd’hui le roman de l’impossible révolution, traversé d’espoir et de cris, mais aussi de mélancolie et de douceur. Paysages et silences, lits tièdes ou pavés brûlants, elle nous embarque avec ces femmes et ces hommes qui se croyaient libres.

Tagué:, , ,

4 réflexions sur “La fille de Deauville de Vanessa Schneider

  1. manika27 26 octobre 2022 à 14 h 21 min Reply

    Je ne connais pas cette auteure et ce que tu en dis ne me donnes pas envie.

    Aimé par 1 personne

  2. Coco 27 octobre 2022 à 15 h 47 min Reply

    Tu lis toujours des choses différentes ,tu es trop forte .moi,j ai une appréhension à lire autre chose .je suis moins aventurière que toi .il faudrait que j elargisse mes lectures

    Aimé par 1 personne

    • mhf le blog 28 octobre 2022 à 18 h 01 min Reply

      Je prends à la bibliothèque, au pire j’aime pas et je laisse tomber … et parfois j’ai de bonnes surprises 🙂 Il faut tenter…

      J’aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :