Le jour se rêve de Jean-Claude Gallotta au Théâtre du Rond Point

Quelques années que nous n’avions pas vu une création de JC Gallotta, c’est avec envie que nous l’avons retrouvé.

Et le plaisir était au rendez vous, une danse contemporaine dynamique, hommage à Merce Cunningham. Mais le style du chorégraphe est bien là.

Il nous fait même le plaisir de venir 2 fois sur scène faire quelques pas de danse en solo.

La musique de Rodolphe Burger est excellente.

Les costumes, clin d’oeil aux années 70, ne sont pas à mon goût, ils n’avantagent pas vraiment les corps mais disons que c’est kitch 😉 Enfin pour les combinaisons de couleur, à la fin, c’est totalement différent.

Je vous conseille vivement les ballets de Jean Claude Gallotta.

Sur le site du théâtre :

« De l’humour et de la pensée, de la fantaisie et de l’invention ! »

En trois tableaux, les danseurs magnifient les troubles solaires de la nature, les phosphorescences des grandes villes, puis livrent une vision folle de l’avenir dans une comédie musicale effrénée. Grâce d’une gestuelle énergique, combats d’anges et humanités fiévreuses… Dans des échappées mouvantes et ludiques, dix interprètes rendent hommage à Merce Cunningham, génie d’une poésie abstraite du mouvement, qui aurait cent ans aujourd’hui. Entre chaque séquence, Jean-Claude Gallotta lui-même danse sur les chansons de Rodolphe Burger.

Rodolphe Burger remporte le prix Charles Cros, collabore aux albums de Françoise Hardy, Jacques Higelin, travaille avec Alain Bashung ou Olivier Cadiot. Figure hors cadre de la musique contemporaine, à la fois électro-rock et philosophique, il signe l’espace sonore. Plasticienne et cinéaste, Dominique Gonzalez-Foerster, prix Marcel Duchamp 2002, crée l’univers visuel, espace et costumes.

Jean-Claude Gallotta fonde le groupe Émile Dubois, contribue à la création des premiers centres chorégraphiques nationaux en 1984, dont celui de Grenoble, qu’il dirige jusqu’en 2015. Artiste associé au Rond-Point, il y a présenté sa trilogie autour des mythologies du rock, L’Homme à tête de chou, My Rock et My Ladies Rock. Avec quatre-vingts créations à son actif, il travaille à ouvrir la danse à toutes les disciplines, cinéma et poésie, musique et arts plastiques.

Tagué:, , , ,

3 réflexions sur “Le jour se rêve de Jean-Claude Gallotta au Théâtre du Rond Point

  1. Corinne Carpentier 18 février 2022 à 11 h 47 min Reply

    Grâce à vous, je suis allée voir sur You Tube et j’ai bien aimé la musique et le ballet (moins les costumes, en effet ). Merci pour cette découverte: je connaissais Merce Cunningham, mais pas Gallotta: vous me faites découvrir chaque jour des pépites! (films, spectacles…) Je vais aller regarder vos « articles similaires », qui me permettront de connaître mieux encore cet artiste.

    Aimé par 1 personne

    • mhf le blog 18 février 2022 à 17 h 59 min Reply

      Le ballet complet est sur YouTube ? Bonne découverte

      J’aime

  2. […] 16 # Jour 47 : Test négatif, j’ai pu aller voir cet excellent ballet de JC Gallotta […]

    J’aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :