L’Evénement de Audrey Diwan

Le film est adapté du livre de Annie Ernaux.

Dans les années 60, en province, une jeune femme tombe enceinte. Elle ne peut et ne veut avoir cet enfant. Elle veut continuer ses études, travailler, ne pas être mère au foyer.

Année 60 en France, ce n’est pas si vieux et pour les femmes c’était tellement dur. Car ce que montre très bien le film, c’est que ces grossesses non voulues, c’était aux femmes de les gérer.

Pas de contraception, avortement illégal et les médecins impuissants (ou carrément contre).

L’actrice Anamaria Vartolomei est très juste dans ce rôle difficile. Tout le casting est très bien.

En sortant de la séance, j’ai pensé à toutes ces femmes dans le monde qui vivent encore cela, car malheureusement de nombreuses femmes aujourd’hui ne sont pas libres de disposer de leur corps comme elles l’entendent. Et en ce moment aux Etats-Unis, les droits des femmes reculent, c’est incompréhensible la puissance des hommes et aussi des religions 😦

J’ai pensé aussi que si ma mère avait eu le droit d’avorter et bien je ne serais pas là 😦 Mais sa vie aurait été différente et elle aurait peut être été plus heureuse… Mais c’est un autre sujet.

Je vous conseille ce film très juste qui montre le courage sans limite des femmes.

Synopsis :

France, 1963. Anne, étudiante prometteuse, tombe enceinte. Elle décide d’avorter, prête à tout pour disposer de son corps et de son avenir. Elle s’engage seule dans une course contre la montre, bravant la loi. Les examens approchent, son ventre s’arrondit.

Tagué:, , ,

5 réflexions sur “L’Evénement de Audrey Diwan

  1. […] 4 # Jour 338 : Un film fort très touchant, L’Evénement, le courage des femmes. Puis très sympathique soirée au théâtre avec Je ne suis plus inquiet de […]

    J’aime

  2. regardscritiquesho22 6 décembre 2021 à 0 h 10 min Reply

     » L’Événement », film français réalisé par Audrey Diwan, sorti en 2021. C’est l’adaptation du roman éponyme d’Annie Ernaux paru en 2000.
    Annie Ernaux, j’aime beaucoup ses romans autobiographiques, son écriture simple, à la limite de la banalité, sans fioritures, sans émotions personnelles, mais je ne pensais jamais que l’on pourrait adopter ses œuvres au cinéma. C’est là qu’il faut mettre en exergue la performance de la réalisatrice, qui a choisi la seule façon d’adapter « L’Événement », qui était d’imiter -ou, du moins, de respecter- le style de l’écrivaine. »L’Événement » est, de ce fait, une très grande réussite!
    Le seul thème du film, c’est l’avortement. Tout est centré sur Anne -en fait, Annie Ernaux-, très brillamment interprétée par Anamaria Vartolomei, qui fait corps avec le personnage. Son unique problème, pendant tout le film, sera de se libérer d’une grossesse non désirée. C’est le fil rouge du film, l’obsession du personnage. En fait, les autres personnages ne sont que des comparses, les copines, l’avorteuse, le prof, le géniteur et les médecins. Audrey Diwan a l’intelligence d’adopter le point de vue d’Annie Ernaux, c’est-à-dire le récit clinique, glacial autant que glaçant de l’avortement.
    Le film est donc forcément tiré vers le documentaire, encore une fois très clinique, et il est à la limite du supportable par sa violence autant que par sa crudité. Il n’y a, dans le récit, nulle complaisance, tout est montré, rien ne nous est épargné. Et il est impossible de se dire que c’est du cinéma, puisque nous ne sommes pas dans la fiction, mais dans la cruelle réalité.
    « L’Événement » est, en même temps, au travers du portrait de cette jeune femme libre et courageuse, un formidable tableau de la société de ce début des années 60. Ceux qui disent que c’était mieux avant n’ont qu’à aller voir le film et ils seront convaincus du contraire. Tous les personnages du film sont tous vus dans la perspective de l’avortement et le tableau n’est pas joli. Seuls personnages positifs peut-être, le prof et au moins un médecin. Pour le reste, tous les autres sont négatifs, particulièrement les hommes, veules, lâches, menteurs. Pas un pour sauver l’autre. Mais, dans le film comme dans le livre, pas de condamnation, seulement la description d’un état des lieux. Le roman est un livre de femme, le film est un film de femme, mais il serait bon que tous les hommes le voient!
    On mesure évidemment la force du combat des femmes qui ont réussi à imposer la légalité de l’avortement, encore que, dans de nombreux pays, y compris en France il y a régression, d’où l’importance capitale de ce film!

    Aimé par 1 personne

  3. Sergio 21 décembre 2021 à 17 h 37 min Reply

    Allez voir ce film, c’est vraiment très bien

    Aimé par 1 personne

  4. Bilan de blog 2021 | MHF le blog 30 décembre 2021 à 20 h 03 min Reply

    […] films militants comme Debout les femmes ou L’Evénement. Un très beau film Drive my car, tout ce que j’aime … Gagarine aussi, une belle […]

    J’aime

Répondre à Sergio Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :