Murène de Valentine Goby

Un nouveau livre pris à la bibliothèque et conseillé par l’une d’entre vous 😉

Et j’ai bien aimé.

Dans les années 50, un jeune homme a un accident, il est électrocuté et brûlé. Le chirurgien est obligé de l’amputer des 2 bras pour la sauver.

Comment peut on vivre sans bras ?

A l’hôpital le personnel et sa mère l’aide au quotidien mais une fois rentré à la maison, que faire ? François passe par tous les états mais le renoncement et la déprime ne sont jamais loin. Il s’accroche malgré tout à sa nouvelle vie grâce au soutien de sa famille et à une aide de vie.

Les appareillages de l’époque sont plutôt une nouvelle source de torture, il essaie cependant d’ouvrir son horizon en se tournant vers le sport et la natation tel un poisson.

Le livre est incisif, bien écrit, pas trop patho. On a mal pour François mais on s’accroche avec lui à ses petites réussites de chaque jour et à son immense volonté de vivre.

Son histoire croise l’Histoire, l’hiver 56 si froid et la reconnaissance des compétitions de handisport.

Une belle histoire à lire tranquillement.

4ème de couverture :

Hiver 1956. Dans les Ardennes, François, un jeune homme de vingt-deux ans, s’enfonce dans la neige, marche vers les bois à la recherche d’un village. Croisant une voie ferrée qui semble désafectée, il grimpe sur un wagon oublié… Quelques heures plus tard une enfant découvre François à demi mort – corps en étoile dans la poudreuse, en partie calciné.

Quel sera le destin de ce blessé dont les médecins pensent qu’il ne survivra pas ? À quelle épreuve son corps sera-t-il soumis ? Qu’adviendra-t-il de ses souvenirs, de son chemin de vie alors que ses moindres gestes sont à réinventer, qu’il faut passer du refus de soi au désir de poursuivre ?

Murène s’inscrit dans cette part d’humanité où naît la résilience, ce champ des possibilités humaines qui devient, malgré les contraintes de l’époque – les limites de la chirurgie, le peu de ressources dans l’appareillage des grands blessés -, une promesse d’échappées. Car bien au-delà d’une histoire de malchance, ce roman est celui d’une métamorphose qui nous entraîne, solaire, vers l’émergence du handisport et jusqu’aux Jeux paralympiques de Tokyo en 1964.

 

Tagué:, , ,

9 réflexions sur “Murène de Valentine Goby

  1. Matatoune 30 janvier 2020 à 7 h 53 min Reply

    Ravie que ce livre t’est plu ! C’est un roman qui éclaire sur le début de l’handisport qui je l’espère en 2024 prendra tout son sens dans la reconnaissance de la différence. Et, c’est aussi une belle histoire de vie sur la renaissance. Le ton y est juste, sans fioriture. Un bon moment de lecture !

    Aimé par 1 personne

  2. manika27 30 janvier 2020 à 18 h 01 min Reply

    J’aime beaucoup la délicatesse de Valentine Goby… pas encore lu celui là mais il est dans ma PAL

    Aimé par 1 personne

    • mhf le blog 30 janvier 2020 à 18 h 08 min Reply

      Je ne trouve pas , tu es sûre du titre ? Ce n’est pas de Foenkinos ?

      Aimé par 1 personne

      • manika27 1 février 2020 à 11 h 33 min

        Ha mdr … oui la délicatesse c’est de Foenkinos mais je parle de la délicatesse de son écriture !!

        Aimé par 1 personne

      • mhf le blog 1 février 2020 à 16 h 13 min

        J’ai lu trop vite 😉 😉 😉

        J'aime

  3. Nanou 30 janvier 2020 à 21 h 12 min Reply

    Je l’ai eu en cadeau mais le sujet me fait un peu peur. Alors je l’ai mis de côté pour l’instant. Mais j’y viendrai, c’est sûr !

    Aimé par 1 personne

    • mhf le blog 30 janvier 2020 à 21 h 37 min Reply

      C’est difficile mais ça ne fait pas peur comme un polar et beaucoup moins dur que Né d’aucune femme que j’ai lu la semaine dernière.

      J'aime

  4. […] 59 Un livre avec un titre en 1 mot : Un jeune homme handicapé suite à un accident nage… Quelle force de […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :