Gravité de Angelin Preljocaj à Chaillot

Soirée à Chaillot avec le ballet de la Compagnie Preljocaj. On attend beaucoup de lui chaque année.

Cette fois c’est noir et blanc, des costumes sobres, noir ou blanc suivant les tableaux, des jupettes pour tout le monde par moment, j’adore.

Pas de décor mais de superbes lumières tout en rond ou carré et dégradés de gris.

Une danse très technique, parfois un peu trop lente dans les duos. Mais quelle maîtrise, les danseuses sont incroyables.

Les ballets tous ensemble sont superbes, originaux, envoûtants.

Il reprend le Boléro tout en rond. Ce n’est pas le plus beau Boléro mais c’est quand même très très bien.

Une amie a trouvé que cela manquait d’émotion mais pour les autres nous nous sommes quand même laissées emporter.

J’ai beaucoup aimé, certains tableaux plus que d’autres, mais Preljocaj reste une valeur sûre 😉

Le pitch du théâtre :

Invisible, impalpable, immanente : la gravitation selon Angelin Preljocaj est un phénomène aussi essentiel que mystérieux. Pour le questionner, sa nouvelle création puise aux fondamentaux de sa danse.

Depuis des années, les notions de poids, d’espace, de vitesse, de masse, traversent « de façon intuitive » les ballets d’Angelin Preljocaj. Même si, fidèle à sa règle, le chorégraphe alterne depuis trente ans « des pièces de recherche pure et des ballets plus narratifs », ces thèmes immatériels sont les fils continus de son parcours.

Avec Gravité, il signe une pièce résolument « abstraite » qui, en explorant les lois universelles de l’attraction des masses entre elles, remonte aux sources de son écriture gestuelle. « Du plus léger au plus massif », il invente pour chaque degré de résistance de l’air une suite de mouvements spécifiques. Chaque séquence est mise en relation avec une oeuvre musicale, dans un large éventail de timbres et de rythmes qui va de Gérard Grisey à Dmitri Chostakovitch en passant par Jean-Sébastien Bach. Aux théories scientifiques de Newton et d’Einstein répondent ainsi « les sensations corporelles et spatiales » des danseurs, dans une véritable « odyssée » charnelle et cosmique.

Tagué:, , ,

3 réflexions sur “Gravité de Angelin Preljocaj à Chaillot

  1. anneth 16 février 2019 à 8 h 15 min Reply

    Très technique très bon mais d’une beauté trop froide pour moi effectivement et je n’ai pas réussi à me laisser emporter…🙄 Néanmoins les danseurs sont très bons, virtuoses même, et j’ai apprécié quelques passages malgré tout… Il a manqué pour moi les frissons et l’extase😄… et un peu de son beau romantisme et de la passion de Blanche Neige par exemple🤔🤗

    Aimé par 1 personne

  2. […] 15 # Jour 46 : Ballet de Angelin Preljocaj à Chaillot […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :