Heimaey de Ian Manook

Je me suis laissée tenter à la bibliothèque par le dernier Ian Manook, auteur de l’excellent Yeruldelgger mais qui m’avait déçu depuis.

Cette fois, nous voyageons en Islande, un vrai voyage car on suit Jacques Soulniz et sa fille Beckie qui « visitent » l’île.

Ce n’est pas très longtemps juste touristique l’auteur nous décrit quand même tout au long du livre les sites à voir absolument.

Soulniz revient 40 ans après son premier séjour, des messages lui sont adressés, il n’est pas serein. Et sa fille n’en fait qu’à sa tête.

Il croise un flic désabusé Kornélius qui l’aide à la surveiller.

Je ne vous en dis pas plus pour ne rien dévoiler de l’intrigue.

J’ai aimé les personnages, l’intrigue assez originale. L’écriture est agréable. Ce n’est pas le choc de la Mongolie mais la magie de l’Islande opère pour ce bon polar.

Vous l’avez lu ? Qu’en pensez vous ?

4ème de couv :

Quand Jacques Soulniz embarque sa fille Rebecca à la découverte de l’Islande, c’est pour renouer avec elle, pas avec son passé de routard. Mais dès leur arrivée à l’aéroport de Keflavik, la trop belle mécanique des retrouvailles s’enraye. Mots anonymes sur le pare-brise de leur voiture, étrange présence d’un homme dans leur sillage, et ce vieux coupé SAAB qui les file à travers déserts de cendre et champs de lave… jusqu’à la disparition de Rebecca. Il devient dès lors impossible pour Soulniz de ne pas plonger dans ses souvenirs, lorsque, en juin 1973, il débarquait avec une bande de copains sur l’île d’Heimaey, terre de feu au milieu de l’océan.

Un trip initiatique trop vite enterré, des passions oubliées qui déchaînent des rancoeurs inattendues, et un flic passionné de folklore islandais aux prises avec la mafia lituanienne : après l’inoubliable Mongolie de sa trilogie Yeruldelgger et le Brésil moite et étouffant de Mato Grosso, Ian Manook, écrivain nomade, nous fait découvrir une Islande lumineuse, à rebours des clichés, qui rend plus noire encore la tension qu’en maître du suspense il y distille.

Tagué:, , , , ,

2 réflexions sur “Heimaey de Ian Manook

  1. manika27 19 janvier 2019 à 13 h 10 min Reply

    Je n’ai pas relu cet auteur depuis Yeruldelgger celui ce devrait bien me plaire pour me replonger dans ce que j’ai vu de l’Islande.

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :