De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles de Jean-Michel Guenassia

Encore un titre à rallonge 😉

Un livre troublant, la fin de l’adolescence d’un jeune homme androgyne Paul élevée par une mère disjonctée Léna et sa compagne Stella qui heureusement a davantage les pieds sur terre.

Moqueries, harcèlements à cause de son physique ambigu lui font arrêter le lycée. Il joue du piano dans le restaurant de Stella et fait le client mystère chez Mc Do. Il fréquente une boite lesbienne la nuit…

On se laisse prendre par cette ambiance originale, on voit grandir Paul à toute vitesse, j’ai eu envie de le soutenir pour lui laisser un peu de légèreté….

Le lien avec David Bowie est à la fois drôle et émouvant et la fin peut être un peu trop extravagante mais on pardonne à l’auteur car c’est un bon moment de lecture…

J’avais beaucoup aimé Le Club des Incorrigibles Optimistes du même auteur il y a quelques années, celui ci est moins surprenant mais l’écriture toujours aussi efficace.

Un auteur que je vous conseille vivement.

 » Moi, je me plais dissimulé dans le clair-obscur. Ou perché tout en haut, comme un équilibriste au-dessus du vide. Je refuse de choisir mon camp, je préfère le danger de la frontière. Si un soir, vous me croisez dans le métro ou dans un bar, vous allez obligatoirement me dévisager, avec embarras, probablement cela vous troublera, et LA question viendra vous tarauder : est-ce un homme ou une femme ? Et vous ne pourrez pas y répondre.  »

De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles nous fait partager l’histoire improbable, drôle et tendre, d’une famille joliment déglinguée dont Paul est le héros peu ordinaire. Paul qui, malgré ses allures de filles, aime exclusivement les femmes. Paul, qui a deux mères et n’a jamais connu son père. Paul, que le hasard de sa naissance va mener sur la route d’un célèbre androgyne : David Bowie.

Fantaisiste et généreux, le nouveau roman de Jean-Michel Guenassia, l’auteur du Club des incorrigibles optimistes, nous détourne avec grâce des chemins tout tracés pour nous faire goûter aux charmes de l’incertitude.

Tagué:, , ,

2 réflexions sur “De l’influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles de Jean-Michel Guenassia

  1. annjedy 7 mars 2018 à 8 h 54 min Reply

    je l’ai beaucoup croisé ces dernières semaine (… le livre) mais je n’ai pas encore lu… j’essaie de ne pas me préciter sur tout ce qui porte le nom de David Bowie… je me dis que c’est du marketing, c’est fait pour attirer les fans et que tout ne dois pas être bon

    Aimé par 1 personne

    • mhf le blog 9 mars 2018 à 22 h 09 min Reply

      Le clin d’oeil sur Bowie est bien amené mais ne fait pas le livre…. Je ne sais pas s’il a besoin de cela pour « vendre »…

      J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :