In the fade de Fatih Akin

Ciné hier soir avec mon fils pour ce film allemand, mais malheureusement à côté de chez nous il passait en vf 😦

Très beau rôle pour Diane Kruger qui est à l’écran et magnifique tout le film.

C’est en 3 parties : l’attentat qui tue son mari et son fils, le procès et l’injustice, la vengeance.

On découvre la mixité culturelle de l’Allemagne et malheureusement aussi des adeptes d’un néo-nazisme qui me révolte.

Le film est assez fort mais il y a certaines incohérences ou incompréhensions… Je ne vous en dit pas plus pour ne pas tout vous dévoiler mais ce n’est j’espère pas très réaliste.

Le film est sorti depuis un moment, vous pouvez attendre son passage à la télé pour le voir 😉

Le court synopsis :

La vie de Katja s’effondre lorsque son mari et son fils meurent dans un attentat à la bombe. Après le deuil et l’injustice, viendra le temps de la vengeance…

Tagué:, , , , ,

6 réflexions sur “In the fade de Fatih Akin

  1. manika27 1 mars 2018 à 11 h 10 min Reply

    je note en attendant la VOD !

    Aimé par 1 personne

  2. regardscritiquesho22 1 mars 2018 à 11 h 14 min Reply

    « In the Fade », dernier film du réalisateur allemand Fatih Akin, d’origine turque, mais né à Hambourg. Grand cinéaste, qui le démontre encore une fois dans cette œuvre.
    Le film est effectivement remarquable avec une mise en scène extrêmement rigoureuse, très maîtrisée, avec des plans, non seulement superbes, mais très construits, très travaillés. Le montage est tout aussi rigoureux et on obtient un thriller très classique, très dense. Cette impression est d’ailleurs soulignée par une construction très didactique, en trois parties.
    D’ailleurs, il me semble que c’est là que le bâts blesse! Si les deux premières parties (I. l’attentat, appelé « La Famille », II. le procès, appelé « La Justice ») sont remarquables, dans la réalisation comme dans le scénario, le film aurait probablement gagné à s’arrêter là. La troisième partie, la vengeance, appelée « La Mer », constitue un véritable dérapage dans le film et, si l’on peut expliquer et comprendre que Fatih Akin, habitant de Hambourg, soit totalement impliqué dans l’assassinat par des nazillons de ressortissants turcs et sensibilisé à ce problème, que sa haine soit à fleur de peau, on ne peut le suivre dans ce qui semble bien être un justificatif de la loi du talion. On ne peut accepter que l’héroïne veuille se faire justice elle-même.
    Il n’en reste pas moins qu’il faut voir ce film, qui, d’un point de vue cinématographique, est tout à fait remarquable: on a parlé de la technique, des plans, du montage; il faut ajouter à cela l’interprétation brillante de Diane Kruger, superbe actrice, magnifique interprète. La bande-son est également brillante. Tout cela, à coup sûr, rend le film intéressant et le côté idéologique de la troisième partie, discutable, a au moins le mérite de poser les problèmes, de faire réfléchir sur le concept de vengeance…

    Aimé par 1 personne

  3. […] 28 # Jour 59 : Ciné avec Audran, très belle performance […]

    J'aime

  4. Sergio 19 août 2018 à 15 h 01 min Reply

    J’ai bien aimé ce film, injustement désigné par la critique.
    Je partage la contribution très bien étayée

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :