Y Olé ! de José Montalvo

visuel_y_ole@Patrick-BergerDernier spectacle ce soir de notre abonnement à Chaillot (mais on a déjà réservé pour l’année prochaine !)

Montalvo, valeur sûre et je suis encore sous le charme.

Rien à voir avec le Don Quichotte de l’année dernière mais c’est également très fort.

Le ballet est un mix de classique-contemporain, de flamenco et de hip-hop. Les danseuses et danseurs sont tous excellents. Il y a des moments incroyables où ils font les mêmes mouvements mais chacun selon leur technique, c’est bluffant.

Il y a de la musique classique, Stravinski, de la musique espagnole, des chants…. Le spectacle est joyeux, c’est un plaisir à regarder et écouter…

Ils seront en tournée à la rentrée, toutes les dates sur le site de Chaillot. Allez-y 😉

Après sa relecture amoureuse de Cervantès dans Don Quichotte du Trocadéro, José Montalvo nous plonge avec Y Olé ! dans un univers enchanteur sur fond de musique classique avec Le Sacre du printemps de Stravinski, de flamenco et de tubes de son adolescence.

On rapproche souvent le tableau de Pablo Picasso Les Demoiselles d’Avignon et Le Sacre du printemps d’Igor Stravinsky comme étant deux œuvres emblématiques de la modernité. Cette nouvelle création se présente comme un diptyque chorégraphique dans lequel j’ai voulu poser une image populaire à côté d’un tableau de Picasso, poser des chansons populaires à côté d’une œuvre de Stravinsky…
La pièce sera ainsi composée de deux parties musicales très distinctes qui jouent avec les classifications des cultures savantes et populaires, sans les fondre ni les confondre.
La première partie de mon spectacle sera ainsi construite sur la musique du Sacre du printemps, chef-d’œuvre musical et chorégraphique incontournable dont je souhaite proposer une lecture personnelle à travers une écriture chorégraphique métisse. J’aimerais créer une fête printanière, une célébration exubérante de la vie. La deuxième partie de mon spectacle assemblera des chants traditionnels algériens, français, ivoiriens, Anglo-saxons et surtout des rythmes flamencos qui évoquent de façon décalée, rêvée, fantasmée, bricolée, les scènes de fêtes de mon enfance dans le sud-ouest de la France, les moments fondateurs de ma sensibilité esthétique, mon « background » chorégraphique. Ce dialogue, je le dédie à mon père, Andalou de Jaén, qui aimait chanter : « Andalous de Jaén / Aceituneros altivos / Decidme en el alma / ¿Quien?
¿Quien levantó los olivos? / Andaluces de Jaén / Andaluces de Jaén ».
José Montalvo

Tagué:, , , , , ,

3 réflexions sur “Y Olé ! de José Montalvo

  1. […] 25 # Jour 176 : Danse à Chaillot pour cette fin de saison, […]

    J’aime

  2. Best of ’15 : Spectacles | MHF le blog 30 décembre 2015 à 12 h 26 min Reply

    […] Montalvo dans Y Ole ! Nous avons tellement aimé que l’on retourne le voir bientôt […]

    J’aime

  3. […] avons déjà vu ce ballet en juin à Chaillot mais quel plaisir de le revoir […]

    J’aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :